Critique : Hell Driver (Drive Angry)

Allons faire une balade en Enfer

Réalisé par Patrick Lussier (Meurtres à la St Valentin: ouch, La Voix des morts 2: ça sent les égouts)

Avec Nicolas Cage (je prends des champignons avec mon chien), Billy Burke (Twilight 1, 2 & 3: gloups), Amber Heard (la magnifique Mandy Lane dans l’excellent slasher où tous les garçons sont amoureux d’elle), William Fichtner (l’agent du FBI drogué de Prison Break), David Morse, Katy Mixon (une bombe toute refaite mais tellement sexy qu’on en mouille notre lit) et Pruitt Taylor Vince (une bonne tête de pédophile)

Genre : Action, Thriller
Date de sortie : 23 mars 2011
Durée : 1h44

John Milton (Nicolas Cage) s’est échappé de l’enfer pour sauver sa petite-fille. Sur le chemin, il rencontrera la jeune et belle Piper (Amber Heard). Ensemble, ils tenteront d’arrêter l’impitoyable Jonah King (Billy Burke) mais le Comptable (William Fichtner) est à leur trousse…

Une bouse monumentale ?

Ne nous voilons pas la face, après matage de la bande annonce et de l’affiche sans compter le gros 3D racoleur, difficile de se faire un autre avis. Les multiples premières critiques négatives n’arrangent pas les choses. Malgré tout, j’ai pris le risque d’aller le voir par amour de Nicolas Cage (même s’il fait beaucoup de merde, il garde une immense côte de popularité). Eh bien, le gros choc: la purge annoncé est absente.

Un vrai plaisir, de l’action bourré d’humour

Hell Driver est un film pop-corn movie extrêmement réussi mélangeant avec brio de l’action avec de l’humour. Servi par un duo ravageur, c’est pas tous les jours qu’on verra Cage/Heard cabotiner. Heard s’éclate en insultant, en explosant les couilles et en se prenant plein la gueule, on ne l’attendait pas dans ce type de rôle et elle remporte le pari haut la main. Quand à Cage, il est toujours aussi excellent quand on lui laisse le loisir de jouer comme il le sent.

Mais LE personnage du film, celui qui allie à la perfection l’action et l’humour prôné par le film est le Comptable joué par un acteur très connu des fans de Prison Break. Il est tellement bien foutu qu’on en vient à guetter/espérer la moindre de ses apparitions.

Les scènes d’action sont excellentes, des explosions, des bagnoles déchiquetées, des fusillades mémorables, des jambes ou des bras arrachés (voir même explosés). Vous en aurez pour votre argent! Le tout est tellement énorme que le long-métrage prend le parti des films de type Grindhouse à savoir un sérieux seulement en apparence.

Quand aux méchants, ils sont délectables: une secte proclamant l’avènement de l’enfer sur Terre que le comptable dénigre avec humour (je n’en dis pas plus). Le chef est un bel exemple du salaud parfait à savoir très difficile de ne pas détester, d’avoir envie de voir Nicolas Cage lui prendre les roubignoles et les aplatir.

Et la 3D?

On peut voir « Tourné en 3D » sur l’affiche, il est important de le préciser au vu de la différence. C’est simple, j’ai pris une claque devant les multiples effets très sympathiques comme les balles qui foncent sur vous, ou les multiples débris qui volent tel la pub d’Haribo. Si votre cinéma ne le passe pas en 3D, n’y allez pas: cette fois-ci la 3D apporte un vrai plus et c’est suffisamment rare comme un mec qui fait le 100 mètres en moins de 9 secondes pour en faire l’impasse.

Un film sans prétention mais qui fournit un tel plaisir qu’il serait dommage de le bouder. Il est ce que Ghost Rider aurait dû être: un film d’action avec beaucoup d’humour et des personnages attachants. Et en plus, on a une 3D qui en met plein les yeux!

Son personnage culte : le Comptable.

Sa scène culte : Nicolas Cage qui tue et qui baise en même temps. Incontournable!

Note : 7/10

3D : 8/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2882 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.