Critique : Exam

L’entretien d’embauche de la mort

Fiche

Réalisateur(s):Stuart Hazeldine
Scénariste(s):Stuart Hazeldine (Prédictions), Simon Garrity
Acteurs :Adar Beck, Gemma Chan, Nathalie Cox, John Lloyd Fillingham, Chukwudi Iwuji, Pollyanna McIntosh, Luke Mably, Jimi Mistry
Titre original:Date de sortie:3 octobre 2012
Pays:UKBudget:
Genre:Mystère, ThrillerDurée:1h37

8 candidats ont atteint le dernier stade de sélection pour rejoindre une mystérieuse mais très puissante entreprise. Réunis dans une salle d’examen, ils ont 80 minutes pour répondre à une simple question. 3 règles sont à respecter pour ne pas être disqualifié : ne pas parler au surveillant, ne pas gaspiller leur feuille et ne pas sortir de la salle. Le problème : ils n’ont pas la question !

Critique

Sorti dans les cinémas britanniques en 2009, édité en DVD et VOD au Royaume-Uni et aux States en 2010. Le film ne sort qu’en octobre 2012 dans nos salles obscures. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour ce lauréat du Hitchcok de Bronze – Prix du coup de cœur au Festival de Film Britannique de Dinard 2010 ou encore celui qui a échoué face à l’excellent Moon de Duncan Jones aux BAFTA ? Je n’ai pas la réponse à la question mais j’ai pu voir Exam.

Écrit par Simon Garrity et Stuart Hazeldine (ce dernier, aussi réalisateur sur le film, est un des six scénaristes (?!) du Prédictions d’Alex Proyas et a plusieurs projets en cours avec ce dernier dont une adaptation d’Edgar Allan Poe, The Masque Of The Red Death), Exam est un huis clos dont tout est misé sur le scénario, les acteurs et une réalisation originale visant à surmonter son handicap à la manière de Panic Room, Buried ou encore le culte Cube.

Commençons avec la réalisation, si elle est assez originale au début avec une ouverture originale où les protagonistes se préparent un à un pour le fameux examen. On ne voit pas leur visage seulement des portions de leurs corps en se concentrant principalement sur des actions comme mettre les chaussures, remettre sa chaine à l’endroit, appliquer du rouge à lèvres. Mine de rien, c’est déjà une grosse information qui nous est fourni. Cette introduction permet de discerner en quelques mouvements de caméra la personnalité de chaque protagoniste. La réalisation originale se poursuit jusqu’à la mise en place de l’examen. Par la suite, elle se fait oublier se contentant de rester cinématographique et de cadrer de temps à autre l’horloge, histoire d’augmenter la pression.

Les acteurs sont tous des inconnus au grand public (même les fiches Imdb ne sont pas parlantes) ce qui permet d’éviter toute empathie d’emblée et met tout le monde au même niveau évitant ainsi le fameux héros ou héroïne ce qui a le don de casser l’intrigue ou de la rendre prévisible. C’est le comportement de leur personnage qui les propulse sur le devant de la scène et non leur statut. Du coup, il devient plus difficile de discerner le vainqueur et la paranoïa nous guette comme eux. Cet homme est-il une taupe ? Est-il prêt à tout ? C’est quoi ce mec louche? Voilà le genre de questions qui émailleront votre visionnage.

Le scénario prend un malin plaisir à disperser des indices un peu partout, à multiplier les fausses pistes ou à mettre en place des rebondissements ponctuels nous évitant de nous ennuyer. La résolution de l’intrigue est assez maligne. Un peu comme quand on découvre la réponse à une énigme qu’on jugeait impossible comme ces histoires de déplacement de bâtons pour former un carré. On se sent con après coup mais on n’est pas déçu.

Les acteurs sont efficaces et font correctement leurs boulots permettant de rapidement impliquer le spectateur. J’étais quand même déçu que le sosie de Katsumi (« sosie » bon, j’exagère un peu mais il y a un air) soit la première à être éjectée. A noter que leurs personnages n’ont pas de nom permettant de nous éviter d’être paumé avec les prénoms et ajoute une couche de paranoïa. Il y a aussi un peu de SF (comme chez Cube), je n’en dis pas plus mais c’est vraiment léger.

Conclusion

Un huis clos malin, intriguant de bout en bout et au dénouement sympathique.

+– L’introduction
– Scénario malin
– Le sosie de Katsumi disparaît vite
7/10

Exam Affiche France

Pin It on Pinterest