Critique : #Chef

La vie après Iron Man

Fiche

Titre:#Chef
Réalisateur(s):Jon Favreau
Scénariste(s):Jon Favreau
Acteurs:Jon Favreau, John Leguizamo, Bobby Cannavale, Emjay Anthony, Scarlett Johansson, Dustin Hoffman, Sofía Vergara, Oliver Platt, Robert Downey Jr.
Titre original:ChefDate de sortie:29 / 10 / 2014
Pays:États-UnisBudget:
Genre:ComédieDurée:1h 54

Carl Casper, Chef cuisinier, préfère démissionner soudainement de son poste plutôt que d’accepter de compromettre son intégrité créative par les décisions du propriétaire de l’établissement. Il doit alors décider de son avenir. Se retrouvant ainsi à Miami, il s’associe à son ex-femme, son ami et son fils pour lancer un food truck. En prenant la route, le Chef Carl retourne à ses racines et retrouve la passion pour la cuisine et un zeste de vie et d’amour.

Photo du film #Chef
Hé les gars, je vais essayer de faire croire aux gens que je sais cuisiner.

Critique

Après un interlude Marvelien, Jon Favreau revient vers des perspectives plus terre-à-terre en racontant l’histoire d’un chef… de cuisine, à moins qu’il ne s’agisse d’une autobiographie masquée.

Une autobiographie ?

Dans cette histoire de chef de restaurant estimé qui perd tout du jour au lendemain suite à une mauvaise critique d’un blog (accompagné d’un pétage de plombs bien dans les règles), difficile de ne pas faire la parallèle avec Iron Man et Iron Man 2, tous les deux réalisés par Jon Favreau. Traité de génie et de visionnaire après avoir réalisé le premier épisode des aventures de l’homme de fer, Jon Favreau fut traité comme un moins-que-rien après le deuxième épisode (très loin d’être réussi, il faut dire).

Néanmoins, Jon Favreau semble reconnaître qu’il y est pour quelque chose dans cet échec en établissant une parallèle avec le propriétaire du restaurant et Marvel Studios. Le propriétaire, incarné par un Dustin Hoffman devenu trop rare au cinéma, oblige le chef à fournir le même menu que d’habitude alors que le blogueur vient dîner dans son restaurant. C’est sûrement ce qui s’est passé après Iron Man avec Marvel Studios qui oblige Jon Favreau à resservir la même soupe pour le deuxième épisode au lieu de tenter des nouveaux trucs. Si je dis que Jon Favreau reconnaît ses torts, c’est justement parce qu’il n’accuse pas entièrement le chef, mais aussi lui-même en mettant en exergue le fait qu’il ait cédé à la facilité au lieu de se battre.

Le paragraphe que je viens d’écrire est intéressant, je trouve, sans vouloir me la jouer gros légume. C’est peut-être un cinéma que je me suis fait tout seul. Néanmoins, il ne faut pas oublier que Jon Favreau a écrit (tout seul) #Chef. Et vu le nombre de parallèles, ça fait juste trop de coïncidences pour que ce ne soit pas le cas.

Over the Kitchen

Pour le reste, #Chef fait dans l’efficace en rappelant un film culte mésestimé avec Sylvester Stallone où ce dernier part faire un tournoi de bras de fer accompagné de son jeune fils qu’il n’a jamais vu : oui, je parle d’Over the Top ! Que Real Steel a remaké en remplaçant les bras de fer par des combats de robots (bien plus cools, il faut l’avouer). Jon Favreau renoue avec ses passions (en repartant plus bas : restaurant gastronomique => street food // Iron Man 2 => #Chef) et son fils dans une comédie dramatique sans grosse prétention, mais faite avec envie. Ce qui donne un long-métrage agréable à suivre et parsemé par des moments très drôles (la découverte de Twitter, l’apparition de Robert Downey Jr.).

Par contre, n’y avait-il pas mieux à faire avec le look de Scarlett Johansson ? Elle est franchement moche dans le film. S’il te plaît Scarlett, enlève-moi cette frange. Heureusement que Sofia Vergara est là pour remonter le niveau. Du côté de la cuisine, j’ai trouvé ça un peu trop appuyé. En même temps, c’est un film qui parle de cuisine… Mais bon, il y avait sûrement mieux à faire que d’accumuler des scènes lourdingues où on regarde Jon Favreau faire la cuisine comme s’il peignait la nouvelle Joconde.

Par Christophe Menat, le .

Photo du film #Chef
À vendre, armure ayant servi à Tony Stark, en état correct. Bonjour monsieur, vous êtes intéressé ? Pardon, vous faites partie de l’HYDRA… Pas de soucis, je vous fais une remise 30 % contre une apparition dans le prochain Captain America.

Conclusion

S’il n’y a rien de transcendant dans #Chef, difficile de nier la réussite en tant que feel good movie. On se marre bien, on est ému (pas assez à mon goût) et on regarde le tout sans déplaisir. Tout ce qu’on demandait au chef.

+

  • Autobiographie intéressante sur la vie de Jon Favreau chez Marvel
  • Feel good movie réussi

  • Les scènes « cuisine » un peu trop appuyées
  • Il manque ce moment d’émotion pure qui pourrait faire passer #Chef de film sympa à bon film
6/10
Affiche du film #Chef
Affiche de #Chef

Pin It on Pinterest