Ant-Man : Quelles sont les idées d’Edgar Wright ? Quelles sont les nouveautés ?

C’était la grande question que je me suis posée après avoir vu Ant-Man. Quelle partie est d’Edgar Wright ? Quelle partie est du trio Peyton Reed/Adam McKay/Paul Rudd ? Évidemment, ne lisez l’article uniquement si vous avez vu le film, car je vais spoiler sans vergogne.

Pour rappel, Ant-Man a d’abord été élaboré par Joe Cornish et Edgar Wright. Ensemble, ils ont signé un scénario qui a ensuite été repris par Adam McKay et Paul Rudd suite au départ d’Edgar Wright. Du coup, le résultat final est un mélange de deux visions. Impossible donc de rendre objectivement à César ce qui est à César. Toutefois, grâce à l’interview du réalisateur Peyton Reed par Uprox, nous pouvons commencer à le faire.

Tout d’abord, le gars a balancé une anecdote savoureuse où il avait plaint le pauvre gars qui allait devoir reprendre le film après la démission d’Edgar Wright. Toujours agréable de voir un mec à ce niveau pratiquer de l’auto-dérision. Embrayons sur les idées du duo Joe Cornish et Edgar Wright. Peyton Reed a dévoilé que c’était l’idée du duo anglais de faire un film de cambriolage avec Scott Lang qui vole le costume Ant-Man comme introduction. C’était aussi leur idée d’établir une relation maître/élève entre Hank Pym et Scott Lang tout comme de faire le combat final du troisième acte dans la chambre de la petite fille. Le réalisateur va même jusqu’à qualifier cette dernière idée de génie.

Par contre, et à ma grande surprise, l’un de mes passages préférés du film provient du trio Peyton Reed/Adam McKay/Paul Rudd. Il s’agit du sacrifice de Scott Lang lors du climax où il rétrécit tellement au point qu’il est projeté dans le Microvers.

Et ce n’est pas tout. Adam McKay a aussi ajouté une idée et, comme par hasard, c’est ma scène préférée du film. Il s’agit de la séquence où Scott Lang fait son baptême du feu, juste après son entraînement. Celle où il doit cambrioler le QG des Avengers (ce même QG introduit à la fin d’Avengers: L’Ère d’Ultron) et finalement combattre Falcon. Une autre idée géniale a aussi été apportée par le trio avec la collaboration de deux autres scénaristes, Andrew Barrer et Gabriel Ferrari. Il s’agit de ces deux excellentes scènes à rythme très rapide où Luis (Michael Peña) fournit des explications à Scott Lang.

Ça me fait drôle quand même de voir que parmi les idées que j’ai le plus aimé du film. Pas mal proviennent justement de ceux qui ont réécrit le scénario… Du coup, ça me fait réfléchir quant à l’implication du studio. On critique souvent quand ce dernier se mêle de la réalisation d’un film, mais visiblement, Marvel Studios sait ce qu’il fait. C’est peut-être le début de la fin du réalisateur tel qu’on le connaît, celui qui est considéré comme une divinité surpuissante et qui est le seul apte à contrôler le film. Le fameux réalisateur-dieu dont parlait le réalisateur d’Ex Machina. Ce qui en soi est plutôt ironique quand on sait qu’un film est le résultat d’une collaboration. Voir un seul individu en récupérer tous les mérites est donc globalement injuste.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2869 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.