Test : inFAMOUS : Second Son

Passez au niveau supérieur

Fiche

Titre :
inFAMOUS : Second Son
Éditeur : Sony
Développeur : Sucker Punch
Plate-forme : PlayStation 4 Date de sortie : 21 mars 2014
Genre : Action, Aventure Testé sur : PlayStation 4

Critique

Véritable licence phare pour Sony, à l’instar de Killzone sauf qu’à l’inverse de ce dernier, inFAMOUS réussit son passage sur la nouvelle génération.

Les premières images ne m’emballaient pas des masses. Je m’attendais tellement à revivre la déception du deuxième opus lorgnant trop sur le premier pour se révéler pleinement jouissif. Finalement, la moutarde a pris. Déjà, la claque graphique est réelle. La modélisation des décors est sublime, surtout dans le prologue du jeu qui en profite pour nous offrir une flore impressionnante en détails. Surtout les feuilles des arbres avec des couleurs éclatantes et diversifiés, parfait symbole de l’automne.

Autre point positif, la modélisation des visages s’approchant du modèle NBA 2K14 avec l’animation faciale en plus. Cela a pour conséquence d’humaniser ses personnages notamment le héros. Ce dernier se révèle très attachant grâce à son humour qui fait souvent mouche. En bref, le prologue est un joli morceau qui, à défaut d’être original, est très efficace.

On ne voit pas le temps passer quand on contrôle Delsin.

Je suis complètement rentré dans le jeu et je me suis enthousiasmé comme un gamin de cinq ans en découvrant les pouvoirs. À noter que nous n’avons pas les mêmes pouvoirs que dans les précédents inFAMOUS. Même si on retrouve beaucoup d’éléments semblables au début, Second Son offre plus de variétés grâce à quatre pouvoirs de base différents. Mon pouvoir préféré, c’est l’électricité qui permet de jouer à Flash. Je me suis régalé. C’est probablement avec Second Son qu’on approche au plus près de la sensation d’être un vrai super-héros. Les quatre pouvoirs différents empêchent le sentiment de répétition, très présent sur les opus précédents. Sans compter que les effets sont impressionnants visuellement (on est bien sur la nouvelle génération de consoles) sans verser dans le brouillon.

La ville n’a rien d’original en soi, mais demeure suffisamment solide et variée pour ne pas donner la sensation de revoir les mêmes lieux. Malgré tout, le modèle absolu reste GTA V. Au niveau des missions secondaires, miracle ! Ils sont agréables à faire. D’un, parce qu’ils ne sont pas compliqués. De deux, parce qu’ils sont variés. Ma mission secondaire préférée est le tag. C’est très basique, mais on rigole toujours devant le résultat. Les développeurs ont eu la bonne idée de nous faire faire la première partie du tag et de découvrir ensuite le produit fini. Cela donne souvent une image avec un humour grinçant. Dès lors, c’est avec plaisir qu’on accomplit ces missions.

Pour l’histoire, si elle est très entrainante au début (le fameux prologue), elle perd en intérêt au fur et à mesure qu’on avance avant de se terminer sans panache. Dommage, car il y avait un véritable attrait au départ. Le héros est charismatique, son frère aussi, le background classique mais efficace, la méchante sadique comme il faut. Mais finalement, le jeu se perd un peu en route (les nouveaux personnages secondaires sont peu intéressants mis à part la junkie, mais restent tous sous-exploités) à l’inverse de GTA V qui arrivait à tenir la cadence tout au long du jeu grâce à une galerie de personnages de folie.

Test

Graphisme : 9/10 – Second Son est un de ces rares jeux à véritablement exploiter les capacités de la nouvelle génération, notamment au niveau des visages et des effets.

Gameplay : 9/10 – Les différents pouvoirs permettent un gameplay diversifié et agréable (on a une vraie impression de puissance). Sinon, le héros se manie très agréablement en dépit de quelques petits problèmes sur des surfaces réduites inhérents à tous les jeux du genre.

Durée de vie : 7/10 – Petit bémol. L’histoire se boucle assez rapidement (moins de dix heures en mode Normal), fort heureusement les missions secondaires sont passionnantes. Par contre, refaire le jeu en suivant un karma différent n’apporte pas grand-chose.

Histoire : 7/10 – Si celle-ci démarre très bien, elle ne se termine pas de la même manière. Dommage.

Son : 7/10 – Privilégiez la VO à la VF (pas d’excuses, il y a la possibilité de changer les voix dans les options).

Son point fort – On prend vraiment du plaisir.

Son point faible – Dommage que la fin ne soit pas au niveau du début.

Conclusion

Killzone avait foiré son passage sur la nouvelle génération, inFAMOUS : Second Son ne le fait pas et mieux même, il offre à la saga son meilleur épisode. Un must-have pour tous les possesseurs de la console de Sony.

+ – Agréable à jouer
– Des pouvoirs variés
– Très beau
– Des missions secondaires intéressantes
– Un prologue captivant
– Final décevant
– Histoire courte
– Le peu d’influence du Karma
Trophée8/10

Pin It on Pinterest