Critique : Headhunters

Quand le chasseur devient la proie

Fiche

D’après le roman Chasseurs de têtes de Jo Nesbø
RéalisateurMorten Tyldum (Anges déchus)
ScénaristesUlf Ryberg (Millénium 3 – La Reine dans le palais des courants d’air), Lars Gudmestad (Cold Prey 3)
ActeursAksel Hennie, Synnøve Macody Lund, Nikolaj Coster-Waldau (la série Le trône de fer: Game of Thrones), Julie Olgaard, Eivind Sander, Kyrre Haugen Sydness, Reidar Sorensen
Titre originalHodejegerneDate de sortie
PaysNorvège, AllemagneBudget30 300 000 NOK
GenreAction, ThrillerDurée1h38
Un chasseur de têtes accompli risque tout pour acquérir en sa possession un tableau de valeur dont l’actuel propriétaire est un ancien mercenaire.

Critique

Un thriller débarquant de Norvège, la suite de Millenium ? Un ersatz ? Même pas, Headhunters tourne autour d’un chasseur de tête pour une grosse compagnie le jour et voleur d’art la nuit.

Doté d’une esthétique léchée avec ses baraques au design moderne, sa femme blonde platine formée comme un mannequin et ces œuvres d’arts pesant plusieurs centaines d’euros, le héros, du haut de ces 1m 68, fait un peu figure d’intrus. Une situation qui le complexe énormément et qu’il compense en recouvrant sa femme de cadeaux malgré un compte en banque criant famine. Seul moyen pour satisfaire ce mode de vie, voler les tableaux de ses clients.

La première partie du film est surprenante tant elle est bien maîtrisée à l’aide d’un découpage moderne, une réalisation et un jeu de lumière bien efficaces faisant penser davantage à un film hollywoodien sans oublier un scénario bien écrit avec une voix off mettant rapidement en place les enjeux et non pas sans humour permettant de s’attacher rapidement à son anti-héros, Roger Brown joué par Aksel Hennie un sosie de Christopher Walken.

Alors qu’on s’oriente vers le film de cambriolage à la Haute Voltige, très vite un intrus fait son entrée, un mec au nom imprononçable et long comme celui d’un brésilien mais à la bouille reconnaissable entre mille, il s’agit pas moins de Nikolaj Coster-Waldau, le Jamie Lannister de la série Le trône de fer (et j’avoue, la principale raison pour laquelle je me suis procuré le film).

C’est l’instant du premier twist orientant Headhunters vers le survival movie d’une tension inouïe et ponctué de nombreux moments de bravoures n’ayant rien à envier aux meilleurs thrillers coréens. On pense continuer ainsi jusqu’à la fin et voilà que PAF, encore un autre twist beaucoup moins prévu celui-ci permettant de dynamiter le final même s’il se révèle trop gentil à mon goût.

On soulignera l’intelligence du réalisateur jouant avec le spectateur sans faire de l’assistanat mais sans non plus complexifier inutilement son intrigue, une grosse réussite faisant de Headhunters un thriller maîtrisé de bout en bout et porté par un excellent trio : Aksel Hennie, Synnøve Macody Lund et Nikolaj Coster-Waldau.

Pour les scènes spectaculaires du film, on nous offre un réalisme faisant froid au dos à l’aide d’excellents maquillages et d’un certain nombre de litres de sang. Les blessures semblent crédibles mais l’effet le plus spectaculaire est à décerner à un cadavre d’un accident de la route. On retrouve la même volonté d’inscrire l’intrigue dans un environnement froid et sanglant que pour la trilogie Millenium. La Norvegian touch? Une volonté bienvenue à l’heure actuelle où les thrillers ont tendance à vouloir en faire trop quitte à verser parfois dans le ridicule.

Pour info, Headhunters a vu ses droits être acheté par la société Summit Entertainment (Twilight, Hell Driver, Red) pour un remake avant même sa sortie. Notons aussi que le long-métrage norvégien a été exporté dans cinquante pays (sauf la France bien évidemment) et qu’il a eu le prix du jury au Festival international du Film Policier de Beaune 2012.

Conclusion

Headhunters est un thriller très efficace car tendu comme un string enfilé par un obèse de 130 kilos et bourré de scènes d’actions bien foutues. A visionner d’urgence.
+– Le réalisme
– Les scènes d’action
– La réalisation
– Les acteurs
– La tension
– Un final gentil
8/10

Pin It on Pinterest