Critique : FIFA 15

Des évolutions, pas de révolution

Fiche

Titre :
FIFA 15
Éditeur :EA Sports
Développeur :EA Sports
Plate-forme :PC, PlayStation 4, Xbox OneDate de sortie :26 / 09 / 2014
Genre :Football, SportTesté sur :PlayStation 4

« I’m the King of the World »

Critique

L’année dernière, FIFA avait fait sa mue en passant pour la première fois sur la nouvelle génération de console. Un saut surtout graphique malgré quelques nouveautés au niveau du gameplay. Néanmoins, on pouvait comprendre que les évolutions soient minimes, car la vraie révolution devrait avoir lieu cette année. Soit juste le temps que les développeurs aient le temps de digérer le changement de consoles.

FIFA 14 était une belle réussite, mais deux défauts le rendaient vite insupportable. Ces fameux L1 + triangle qui laissaient sur place tous les joueurs ayant une microseconde de réflexe en retard et surtout, ces centres têtes à l’efficacité beaucoup trop élevée. Centre au deuxième poteau, tête et buuuuuut ! Une blague relou au bout de la centième fois. D’autant plus agaçant que le défenseur ne saute même pas pour tenter de dégager en catastrophe. Et je ne parle même pas du gardien qui reste désespérément figé sur sa ligne alors qu’il a largement le temps de couper la trajectoire du ballon.

Il est temps de changer de mentalité, les gardiens

Longtemps considérés comme les boulets du jeu, les gardiens ont subi un lifting pour les rendre plus humains et surtout plus efficaces sur les tirs de loin. C’est désormais mission accomplie tant il est devenu dur de leur mettre une minasse de plus de vingt-cinq mètres (même un poil trop). De plus, en face à face, ils deviennent moins prévisibles, mais attention, ils ont maintenant beaucoup plus de mal à conserver le ballon entre les gants. Ça a un côté plus réaliste, mais aussi plus rageant. Surtout après s’être pris un but parce que notre gardien a eu la superbe idée de détourner le ballon alors que la frappe était dérisoire.

Une amélioration graphique ?

Franchement, j’ai eu du mal à voir combien le jeu a évolué graphiquement si ce n’est le terrain qui se détériore en même temps que les maillots des joueurs (enfin, ils se salissent – le genre de trucs à faire pleurer la personne chargée de les laver). Par contre, l’amélioration tant attendue, c’est-à-dire le public se révèle vite anecdotique, sans compte qu’il est facile de repérer des doublons ou des animations à la Dupond/Dupont. On peut noter un effort au niveau de la mise en scène avec des résumés plus pêchus et des nouvelles animations. Même si au bout du compte, on les zappe tous au bout de la deuxième fois (certains vont même jusqu’à les zapper la première fois) vu qu’elles deviennent rapidement redondantes. Au niveau des animations, il y a eu quelques progrès. Plus les FIFA vont, plus les joueurs paraissent naturels même s’il y a toujours des faiblesses à corriger. Mais dans cette version, on compte trop d’animations qui manquent de liants, comprendre par-là que la transition entre une animation enregistrée vers une autre est brusque, donc peu naturelle.

Un gameplay 2.0

C’est sur ce côté-là que j’attendais le plus ce FIFA sachant que le précédent était censé être une version intermédiaire. Au final, peu de réelles évolutions, mais un jeu désormais plus équilibré. Fini les joueurs rapides qui bouffent tous les autres. Fini les défenseurs désarmés face aux attaquants. Le jeu est devenu plus lent, donc plus tactique. Je le trouve bien meilleur que FIFA 14 sur ce point. Du moins, jusqu’au jour où des bugs seront découverts. Et j’espère que ce jour n’arrivera pas…

FUT

Le mode de jeu le plus joué au monde pour FIFA offre quelques nouveautés, mais il faut reconnaitre qu’elles n’apportent pas grand-chose. Néanmoins, un bon point pour avoir corrigé l’ergonomie. Il est beaucoup plus facile de se mouvoir dans ce mode pour faire des recherches de joueurs ou autres. Toutefois, j’attends toujours le jour où les contrats, ces trucs qui ne servent vraiment à rien, soient supprimés de ce mode ! Oui, je peux rêver.

Par Christophe Menat, le .

Nouveauté de FIFA 15 : un poussin jaune en guise de gardien.

Conclusion

Ce nouveau FIFA n’innove finalement pas vraiment par rapport à son prédécesseur, mais il corrige beaucoup de choses et pose un gameplay plus équilibré entre les différentes phases de jeu. Une bonne édition.

PS : la note finale concerne juste l’apport des nouveautés.

+

  • Gardiens plus humains et moins passoires sur les tirs de loin
  • Gameplay plus équilibré entre l’attaque et la défense
  • Le terrain qui se détériore

  • Certaines animations manquent de liants
  • Graphiquement peu surprenant comparé à FIFA 14
  • Pas de vraies nouveautés
7/10
Poster de FIFA 15

Poster de FIFA 15

Advertisements
A propos de l'auteur : (2920 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.