Critique : Adam à travers le temps

La bonne surprise de Netflix

Fiche

Titre Adam à travers le temps Titre VOThe Adam Project
Réalisateur Shawn Levy Scénaristes Jonathan Tropper et T.S. Nowlin & Jennifer Flackett & Mark Levin
Acteurs Ryan Reynolds, Mark Ruffalo, Jennifer Garner, Walker Scobell, Catherine Keener, Zoe Saldana
Date de sortie11 / 03 / 2022 (Netflix) Durée1h 46
GenreAction, Aventure, Comédie, Science fiction Budget

Après un atterrissage forcé en 2022, le pilote de chasse et voyageur dans le temps Adam Reed fait équipe avec une version de lui-même âgée de 12 ans pour sauver le futur.

Critique

Ryan Reynolds et Netflix. Par deux fois, j’y ai cru. Par deux fois, j’ai été déçu. La première fois avec le Michael Bay 6 Underground (2019) dont seul le début est à sauver. La deuxième fois avec le duo Black Adam et Wonder Woman pour Red Notice (2021). Dès lors, j’étais parti pour repousser le visionnage de leur nouvelle collaboration à beaucoup plus tard, quand je n’aurais vraiment plus rien à regarder.

Sauf que…

Sauf qu’une nouvelle est sortie aujourd’hui. Sur Twitter, le chéri de Blake Lively a partagé la photo suivante accompagnée de la légende « Le troisième film de ma trilogie Shawn Levy sera un peu plus poignardant. ».

Sans sourciller, le mec vient de lâcher une bombe : Shawn Levy va réaliser Deadpool 3. Au-delà de l’excitante annonce, j’ai surtout pu apprendre que Shawn Levy avait réalisé Adam à travers le temps. Une information non négligeable, car ce dernier a toujours été doué. Certes, il n’a jamais pondu de chef d’œuvre cinématographique, mais ses films sont toujours l’assurance de passer un bon moment comme en témoigne sa trilogie La Nuit au musée, Real Steel (2011) ou plus récemment Free Guy (2021). Sans oublier, son implication dans la série où des trucs chelou se passent dans le monde à l’envers, Stranger Things.

En attendant Deadpool 3

Bref, je me suis programmé une séance pour le soir même et je ne l’ai pas regretté. Évidemment, le film n’est pas parfait. Il souffre principalement d’un scénario basique malgré sa géniale idée de départ et d’un manque d’envergure. Entre les mains d’un autre réalisateur, ça aurait probablement donné un navet.

Sauf qu’à la manière de Free Guy, Shawn Levy arrive à lui donner du cœur, même si toutefois il n’arrive pas atteindre le niveau d’un Real Steel que je considère comme son meilleur travail. Ryan Reynolds, à ses côtés, n’est d’ailleurs jamais aussi bon malgré la sensation un peu pénible d’avoir en face toujours le même personnage quel que soit le film. Ici, ses blagues font souvent mouche et la relation qu’il partage avec son moi de 12 ans est assez fendard. Son mini-moi est vraiment attachant dans le registre grande gueule.

Histoire d’un deuil à travers le temps

Ce qui m’a épaté, c’est de voir à quel point, Adam à travers le temps a réussi à m’émouvoir en axant son thème autour du deuil. Je ne vais pas aller plus loin pour ne pas spoiler, mais je ne m’attendais pas à être autant touché. Alors quand, en plus, il propose des scènes d’action étonnamment efficaces (pour une production Netflix, j’entends), surtout au niveau des combats à l’arme blanche (littéralement ici). Je ne peux qu’être conquis car il coche toutes les cases que je lui demandais. Pour couronner le tout, il offre une délicieuse blague méta en référence à Deadpool.

Pour l’anecdote, le casting du film a pas mal bourlingué dans les univers DC et Marvel. En plus de Ryan Reynolds (Green Lantern et Deadpool), on retrouve Jennifer Garner (Elektra), Zoe Saldana (Gamora) et Mark Ruffalo (Hulk). Comme on dit, le monde est petit.

Par se demandant toujours s’il va arrêter son abonnement Netflix. Parce que bon, vu les rumeurs autour du prix de la nouvelle augmentation.

Conclusion

Après Free Guy et avant Deadpool 3, le duo avec Ryan Reynolds en star et Shawn Levy derrière la caméra se retrouve pour un blockbuster pénalisé par son scénario manquant d’inspiration si on met de côté la bonne idée de départ, mais sauvé par une réalisation efficace avec beaucoup de cœur et des scènes d’action agréables.

+

  • Pas mal de moments émouvants
  • Casting impec’
  • Humour maîtrisé avec comme cerise sur le gâteau la blague référence à Deadpool
  • Combats à l’arme blanche

  • Scénario trop basique
8/10

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pin It on Pinterest