Critique : Umbrella Academy – Saison 1

Bannière pour la première saison de la série Netflix, Umbrella Academy, créée par Jeremy Slater

Prévisible, mais tellement généreuse

Fiche

Titre Umbrella Academy Titre VO
Showrunner Steve Blackman
Acteurs Ellen Page, Tom Hopper, David Castañeda, Emmy Raver-Lampman, Robert Sheehan, Aidan Gallagher, Mary J. Blige, Cameron Britton, John Magaro, Adam Godley, Colm Feore
Saison 1 Nombre d’épisodes 10
Date de sortie 15 / 02 / 2018 Format 45-60 mn
Genre Action, Aventure, Comédie, Crime, Drame, Fantastique Chaîne Netflix

Critique

Par quoi commencer pour parler de l’Umbrella Academy ? Faisons dans le classique et présentons mon profil : je n’ai jamais lu une seule page une seule page du comic de Gerard Way et Gabriel Bá. C’est donc puceau que j’ai lancé le TOU DOUM de Netflix.

L’entrée et le dessert ont été le meilleur du repas

D’office, les deux meilleurs épisodes de la saison sont le premier (On ne se voit qu’aux mariages et aux enterrements) et le dernier (Le Violon blanc). Le premier est un petit bijou de rythme, de présentation des personnages et de plongée dans un nouvel univers. Un véritable régal donnant envie de binge-watcher la série. Le dernier épisode, parce que toutes les intrigues s’y lient dans un final explosif. Un des meilleurs derniers épisodes d’une saison que j’ai vu depuis longtemps.

Malheureusement, entre les deux, la série souffre, à mon goût, d’un rythme lancinant. Ça traîne en longueur. J’ai souvent eu l’impression que l’équipe créative fait traîner certaines intrigues afin de remplir les huit épisodes qui séparent le premier du dernier. C’est également le douloureux contrecoup quand on démarre sur les chapeaux de roues. Pour faire une image parlante, le rythme du premier épisode est celui d’un film, celui des épisodes suivants, celui d’une série. Le rythme du premier épisode serait-il un héritage des origines du projet ? En effet, Umbrella Academy était censé être un film à la base.

Ellen au bal du diable

Néanmoins, cela permet de découvrir plus en profondeur les personnages. Tant mieux, car c’est une jolie galerie qui nous est proposée ici. Franchement, c’est un des points forts de la série. Je dirais même LE point fort. Chaque personnage est rapidement attachant. Chacun offre un look et une identité forte. Bref, impossible de les confondre. Mais, il faut bien des personnalités qui ressortent. Je donne donc mes mentions spéciales à Robert Sheehan en Klaus Hargreeves (quel plaisir de le retrouver après Misfits, le mec est vraiment exceptionnel) et Aidan Gallagher alias Numéro Cinq. La Warner ! Si tu cherches un Damian Wayne, ne va pas plus loin.

Quant à la star du show : Ellen Page. Elle tue tout dans le dernier épisode. Quelle classe. Wow. J’étais tout simplement bouche bée devant elle. D’autant plus que ce n’était pas gagné au départ. Vraiment, très bon casting pour le rôle.

Netflix met le paquet

Umbrella Academy m’a aussi épaté par la qualité de sa réalisation et surtout de ses effets spéciaux. Le singe Pogo est superbe ! En passant, le choix de l’acteur Adam Godley pour faire sa voix, c’est pour déconner ? Bref, la série Netflix m’a plusieurs fois surpris par la qualité de ses images de synthèse. C’est généreux et presque tout le temps impeccable. Non mais sérieux, tu ne pouvais pas allouer le même budget pour tes (ex-)séries Marvel ?

Pour terminer, un mot sur l’intrigue. Je suis très mitigé concernant ce point. D’une part, j’ai adoré l’univers. Ses mystères. Sa folie. Je me suis régalé à en découvrir les petites subtilités. De l’autre côté, mince quoi. L’intrigue est beaucoup trop prévisible si on excepte les quelques touches de folie à droite ou à gauche. J’ai presque dû attendre le huitième épisode avant de me retrouver dans une position où je ne sais pas ce qui va suivre. Dommage, mais j’espère que ça va être réglé pour la deuxième saison. J’y crois.

Par avec de gros espoirs pour la deuxième saison, le 1er mars 2019.

Conclusion

Umbrella Academy est la nouvelle merveille de Netflix. On sent que le service de streaming veut pallier la « perte » de ses séries Marvel en mettant le paquet sur une série également adaptée d’un comic. En effet, la qualité de la réalisation et des effets spéciaux m’a parfois laissé pantois. Cela combiné avec un des plus jolis groupes de personnages jamais vus depuis longtemps et un univers fascinant. C’est combo gagnant. Dommage alors de devoir se coltiner une intrigue beaucoup trop prévisible. Mais il n’empêche, quel pied !

+

  • Superbe galerie de personnages
  • Univers attachant
  • Réalisation et effets spéciaux
  • Premier et dernier épisode

  • Intrigue prévisible
  • Rythme qui baisse après le premier épisode
8/10

1 réflexion au sujet de “Critique : Umbrella Academy – Saison 1”

  1. Alors, déja super content que la série t’ai plus ^^.

    Ensuite, par rapport a toi j’ai pas dit tout ressentie un problème de rythme (ou légèrement dans 2/3 épisode). Car je l’ai dévorer en 2 jours, et je n’ai sentie aucune perte dans la narration ou le rythme. Peut étre car j’était a fond avec chacun des perso (et de l’intrigue), dans tout les cas pour moi ca était limite parfait.

    Par contre, ouép je t’accorde une intrigue un brin prévisible yep (mais en rien méchant pour moi), tant le tout fonctionne a merveille.

    Mon petit avis perso :

    J’ai connu cette adaptation il y’a maintenant un peux plus d’un ans. Quand j’ai enttendu dire (non, c’est pas un souhait), qu’il aller adapter ce comics en série sur Netflix. Du coup je me suis procurer les 2 tomes (le 3éme se fait attendre depuis quelque années maintenant), et je les ai assez vite dévorer, surtout le tome 2.

    Du coup j’était assez impatient de voir la bête, comme j’était aussi trés inquiet (le style graphique du comics, comme le ton, qui est particulier). Et il y’a de sa quelque mois, la BA a était poster, et c’est la que mon impatience a commencer a grandir. Le style sembler fidèle, le casting bien choisie (notamment Robert Sheehan et Tom Hopper).

    Donc c’est assez confiant que je partez sur la série, avec toujours des inquiétude (normal, comme tout). Finalement après les deux premier épisode, j’était déja plus que conquis, j’était a fond sur la série. Le ton, l’ambiance, les perssonage, le cast, et cette BO….Tout était limite parfait.

    Seul quelque moment avec le duo de tueur n’était pas vraiment passionnant (bien qu’il était un gros atout en début de saison). Et le perssonage d’Ellen Page qui n’est pas franchement aussi passionnante que le reste de la famille (mais c’est voulu, au niveau des dernier épisode), qui est un peux la 5éme (ou plutôt 6éme), roue du carrosse.

    Pour le reste, une énorme réussite. En particulier le travaille sur les personnages, notamment sur Numéro 5 et Klaus. Tout les deux interpréter avec une grande réussite par Aidan Gallagher et Robert Sheehan. Tout le long de la saison, c’est deux perssonage vont nous livré bien des chose sur eux (et les deux acteur vont délivrer de superbe prestation). J’ai aussi adoré la relation entre Klaus SPOILER

    et Ben, sont frère décéder vraiment super touchante, et qui a une belle évolution.

    FIN DE SPOILER

    La série comporte une narration assez dense je trouve, ceux qui ne nous laisse pas le temps de s’ennuyer, et les morceau d’action sont toujours folle et « styliser » (avec un sens de la musique parfaite). Je trouve aussi que la série a un petit coté « Coen » au niveau du sens de l’humour voir de l’action…Au vu du prod, normal je pense, mais ca rajoute un gros plus au coté « a part » de la série. Et ce final de saison….C’est une torture ce genre de « fin ».

    Bref mon 1er gros coup de coeur de ce début d’année. Je dois dire que sa faisait longtemps que je n’avait pas aimé une adaptation super héroïque (films ou série), un nouveau poids lourd du coté des SH par Netflix (après le sort réserver au série Marvel).

    Prochaine adaptation de comic book a surveiller… »The Boys » qui sera produite par Amazon (avec une équipe de fous, et le créateur du Comics le patron Garth Ennis). Une vrais tuerie se comics, qui change des habituel Super Héros en collant (DC ou Marvel s’en prenne). Et « Watchmen », qui sera une sequel du comics. Sur HBO (classe), par Damon Lindelof (Lost, Leftovers). Et bizarrement (ou non), toutes deux sont des série. Le nouvelle espoir serait t’il dans les série câblé U.S ???

    9/10

    Ps : J’ai faillie oublier, c’est intro a chaque épisode❤️.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest