Big Hero 6 : le premier film d’animation Marvel par Disney

Marvel avait déjà fait des films d’animation mais leurs qualités étaient vraiment à désirer. Depuis que Disney avait racheté la boîte de Stan Lee, on fantasmait sur l’idée que les moyens de Disney soient employés pour faire un film d’animation Marvel digne de ce nom.

C’est désormais le cas avec Big Hero 6 dont la sortie est prévue pour le 7 novembre 2014 aux States. Dans le comic, Big Hero 6 est l’équivalent japonais des Avengers avec six personnages:

– Hiro Takachiho, jeune inventeur génial,
– Baymax, synthézoide créé par Hiro, pouvant se transformer en dragon,
– le Samourai d’ébène,
– Gogo Tomago,
– Honey Lemon, jeune fille possédant une bourse liée à une autre dimension,
– Sunpyre.

En images, c’est mieux:

L’équipe Big Hero 6 dans le comic

Le comic n’étant pas sorti en France, j’aurais du mal à en dire plus sur cette équipe (les infos proviennent de Wikipédia). En tout cas pour cette version de Disney, nous quittons le Japon pour la ville de San Fransokyo, fusion entre San Fransisco et Tokyo. Voici un concept-art avec le pont de San Francisco à la sauce Tokyo (et si vous regardez bien, en bas à droit, vous pouvez voir Hiro et son compagnon Baymax):

Concept Art pour Big Hero 6 (pont de San Fransokyo)

Et le must, une vidéo existe pour présenter la ville:

Prometteur non? Pour finir, le synopsis traduit:

Inspiré par la bande dessinée Marvel, Walt Disney Animation Studios nous fait découvrir Big Hero 6, une comédie d’action/aventure avec le brillant prodige Hiro Hamada qui se trouve en proie à un complot criminel menaçant de détruire la ville high-tech de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche compagnon un robot nommé Baymax, Hiro s’associe avec une équipe de combattants du crime pour la première fois sur une mission afin de sauver leur ville.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2868 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.