Matthew Vaughn parle de ses trilogies X-Men et Superman avortées

Photo du tournage du film X-Men: Le Commencement avec Matthew Vaughn et James McAvoy

Le temps des projets

Matthew Vaughn est un grand nom actuel du cinéma. Entre son premier film en 2004 (Layer Cake) et le dernier en 2017 (Kingsman: Le Cercle d’or), il a aligné Stardust, le mystère de l’étoile (2007), Kick-Ass (2010), X-Men: Le Commencement (2011) et Kingsman: Services secrets (2015). Bref, une majorité de films qu’on peut catégoriser comme étant geek.

Néanmoins, tous ses projets n’ont pas abouti. Par exemple, il a quitté le projet X-Men: Days of Future Past où Bryan Singer a pris le relais. Dans des interviews dans le cadre de Rocketman qu’il a produit, Matthew Vaughn est revenu sur deux d’entre eux.

La trilogie Superman

Dans une interview consacrée à Polygon, Matthew Vaughn commence en disant que Man of Steel 2 où il était envisagé à la réalisation ne se fait plus « officiellement ». Pour la suite de Man of Steel, Matthew Vaughn prévoyait de réutiliser ce qu’il avait présenté à la Warner en 2008. À savoir, les plans d’une trilogie qu’il avait travaillé avec Mark Millar.

Le premier film de cette trilogie aurait eu lieu presque entièrement sur Krypton. Il se serait focalisé sur Jor-El et l’explosion imminente de Krypton. Même s’il était prévu que la planète pète comme elle a l’habitude de faire, l’événement aurait eu lieu plus tard. Ainsi, Superman aurait grandi sur sa planète d’origine avant de se familiariser progressivement avec la Terre, devenant un adulte avant de devoir compter avec sa loyauté envers les deux planètes.

Un plan pour le moins curieux. On peut remarquer que Man of Steel s’en est légèrement inspiré car le passage sur Krypton avec Russell Crowe dure un petit moment. Par contre, il s’agit d’un sacré changement dans la vie de Superman. Je ne suis pas sûr que les fans auraient apprécié. Bref, je comprends la frilosité des producteurs.

La trilogie X-Men

Par la suite, Matthew Vaughn avait relancé la franchise X-Men avec le rafraîchissant et réussi X-Men: Le Commencement. Malheureusement, le box-office n’a pas super bien suivi et son plan a capoté. Quel était-il ? Il l’a révélé à ComingSoon.

C’est l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas poursuivi, [que les producteurs] ne m’écoutent pas. Mon plan était Le Commencement, puis le deuxième film était sur le nouveau jeune Wolverine dans les années 70 pour continuer avec ces personnages, ma version des X-Men. Donc, vous feriez vraiment connaissance avec eux, et mon final aurait été Days of Future Past. C’était mon numéro trois où vous les rassemblez tous… parce qu’il n’y a rien de mieux que de faire venir [Ian] McKellen, Michael [Fassbender], [Patrick] Stewart et James [McAvoy] pour les réunir tous ? Lorsque j’ai terminé le scénario de Days of Future Past et que tout était prêt, je l’ai regardé et je me suis dit : Je pense vraiment que ce serait amusant de lancer Tom Hardy ou quelqu’un comme lui en tant que jeune Wolverine puis de les rassembler à la fin.. La Fox a lu Days of Future Past et a dit : Oh, c’est trop bien ! Faisons-le maintenant !. Et j’ai dit : Eh bien, que faites-vous ensuite ? Croyez-moi, vous n’avez nulle part où aller.. Ensuite, ils ont lancé Apocalypse et c’est comme si… Si on l’avait fait dans l’ordre, cela aurait été mieux. Hollywood ne comprend pas le rythme. Leurs dirigeants vont à 160 km/h en regardant dans le rétroviseur sans comprendre pourquoi ils se plantent.

Pour le coup, difficile de lui donner tort. Si X-Men: Days of Future Past est la réussite qu’on connaît, elle le doit en grosse partie à Vaughn. Néanmoins, comme l’a prouvé Kevin Feige avec ses films, il est important de faire monter la sauce quitte à avoir des films « intermédiaires » pour que le final soit plus épique encore. Ainsi, son plan me paraît bien meilleur. Surtout vu X-Men: Apocalypse.

Amusante, cette remarque sur les producteurs quand même. C’est là qu’on se rend compte de l’incroyable chance dont bénéficie Kevin Feige et son équipe. Une tranquilité qui n’a pas de prix.

Publicités
A propos de l'auteur : (2785 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter ou Facebook.