Justice League – Tweets : le mot d’ordre est fun, mais imparfait

Poster Fandango du film Justice League

La promesse de passer un bon moment

Le film sort mercredi et c’est aussi la date de la fin de l’embargo. Mais en attendant, un autre embargo a été levé, celle des tweets. Faisons un tour d’horizon.

Ça va. Narrativement, c’est un gâchis, les enjeux ne fonctionnent pas et le méchant n’est pas génial. Cependant, les héros SONT super, c’est fun, & il y a un travail sur les personnages étonnamment efficace. Je ne l’ai pas adoré, mais il y a assez de bonnes choses pour m’exciter pour l’avenir.

#JusticeLeague est maladroit et inégal, mais il donne aussi du caractère aux personnages et s’amuse beaucoup. Quand c’est la vision de DC pour ces héros, aller de l’avant aura du sens.

C’est un pas en avant très petit mais très vital.

#JusticeLeague est bien. C’est plus cohérent et moins idiosyncrasique que Batman v Superman (que j’ai aimé, alors fais ce que tu veux), et essaie très fort d’alléger la morosité de l’univers DC. Il y a des blagues et tout !

J’ai vu #JusticeLeague! Voici ce que j’en ai pensé. Il y a une tonne de choses que je changerais mais ça se résume à ceci: j’ai eu un kif ! J’ai pu voir l’équipe ensemble et je me suis amusé à la regarder. Ezra Miller vole le film et #WonderWoman était parfaite !

Justice League n’est pas un film parfait. Il a des « défauts » d’histoire et un simple méchant CGI.

MAIS, plus important encore, cela donne raison aux héros. Chaque membre de la ligue est fantastique et il est difficile de choisir un favori.

C’est une tonne de fun, du début jusqu’à la fin.

Justice League est mieux que prévu, mais pas un home run. L’interaction entre l’équipe est très amusante. Le film envoie le DCEU dans une direction prometteuse là où la marque devrait être dirigée. Flash et Aquaman volent le spectacle. Cyborg et le méchant sont les maillons faibles.

Ici, ça va … #JusticeLeague est super mince et a des CGI très faibles mais il a du cœur et une ambiance positive qui fonctionne. Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment et j’ai hâte d’en voir plus de ces personnages.

#JusticeLeague est une balade amusante, cahoteuse qui réussit dans les personnages, mais échoue dans le récit. C’est un mélange d’exécution qui est sauvé par les acteurs, qui dépassent les lacunes pour livrer une entrée engageante, drôle et pleine d’espoir, mais imparfaite, au DCEU.

#JusticeLeague est un divertissement solide malgré quelques problèmes. Ils en ont sorti une étrange alchimie qui fonctionne mieux qu’elle ne le devrait. L’histoire fait défaut, mais la ligue est géniale et c’est génial de les regarder en action ensemble.

Je suis vraiment heureuse de signaler que #JusticeLeague est très amusant. Il n’est pas parfait et a ses problèmes, mais fait le travail pour vous attacher à ces personnages en tant qu’équipe à la fin. C’est aussi très drôle, par de nombreuses façons inattendues.

Mercredi, je suis au cinéma

Bon, pour le coup, sans mentir, je vais avouer que je suis un peu déçu. Je m’attendais à tellement plus que ça. D’autant plus qu’un site m’a fait flipper. En effet, ils ont fait un compte-rendu comme quoi plus la date de l’embargo s’approchait de la date de sortie du film, plus la moyenne Rotten Tomatoes chutait. Et un exemple pour le DCEU est particulièrement vrai : Wonder Woman. L’embargo a été levé très tôt. Treize jours avant pour être précis. Tandis que Batman v Superman a attendu jusqu’à deux jours avant.

Mais bon, pour se rassurer, il y a des exceptions. Il n’empêche que cela, couplé avec des retours plutôt bons sans être transcendants, m’ont fait un peu redescendre de la hype que j’avais commencé à m’installer tout seul. M’enfin, bref, au moins, j’ai l’assurance de passer un excellent moment et ça, c’est déjà pas mal.


Justice League est prévu en France pour le 15 novembre 2017.

Réalisé par Zack Snyder, d’après un scénario de Chris Terrio et Joss Whedon, avec Ben Affleck, Henry Cavill, Amy Adams, Gal Gadot, Jason Momoa, Ezra Miller, Ray Fisher, Willem Dafoe, Jesse Eisenberg, Jeremy Irons, Diane Lane, Connie Nielsen, Amber Heard et J.K. Simmons.

Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite. Pourtant, malgré la force que représente cette ligue de héros sans précédent – Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et The Flash –, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d’une attaque apocalyptique…

Pin It on Pinterest