Captain America: Civil War : un budget, mais pas d’identités secrètes

Image de la couverture variante du comic Civil War #7

Derrière ce titre mystérieux se cachent deux nouvelles. Tout commence avec le budget de Captain America: Civil War qui a failli provoquer le départ de notre Kevin préféré et ça continue avec le nouveau point de rupture entre la Team Iron Man et la Team Captain America qui prend ses distances avec le comic.

Commençons par le rouquin chauve qui ne s’appelle pas Louis C.K.. Vous ne le savez peut-être pas, mais il y a eu un chamboulement à la direction de Marvel Studios qui réfère maintenant directement à la branche cinéma de Disney. À l’origine de cette histoire étaient les désaccords entre Kevin Feige et le chef de Marvel, Ike Perlumtter.

Eh bien, figurez-vous qu’on a frôlé la catastrophe. Grâce à The Hollywood Reporter, j’ai appris que Kevin Feige a failli démissionner à cause du budget de Captain America: Civil War. En effet, Ike Perlumtter n’a cessé de demander à Kevin Feige de réduire l’amplitude de Civil War, comprendre par-là, réduire le casting. Déjà que certains se plaignent que ce n’est pas assez conséquent, dites-vous que ça aurait pu être pire. Heureusement, Bob Iger, le patron de Disney, est passé par-là et a réglé le problème en restructurant le tout. Pfiou, imaginez un peu le MCU sans Kevin Feige ! Tout bonnement impensable.

En tout cas, c’est marrant de voir que la guerre civile s’est étendue dans les studios. Une certaine cohérence. Aussi, il semblerait que contrairement à ce qui a été annoncé, le Creative Committee n’a pas été dissous, son champ d’influence ne concerne tout simplement plus le Marvel Cinematic Universe (hors séries télé).

Du côté de chez Heroic Hollywood, on nous apprend que le sujet de la dissension entre Iron Man et Captain America ne concerne pas les identités secrètes dans le film. Ce qui est plutôt logique en soi, étant donné que les identités secrètes n’ont jamais été un vrai sujet dans le MCU.

Non, le sujet serait plutôt autour de qui contrôle les Avengers, HH fait même une magnifique et parfaitement adaptée référence à un des meilleurs comics de tous les temps :

Quis custodiet ipsos custodes ?

Image avec Who Watches The Watchmen
Who Watches The Watchmen ?

En effet, le SHIELD s’est effondré dans Captain America: Le Soldat de l’Hiver et n’est plus une organisation puissante. Elle travaille désormais dans l’ombre, comme nous le raconte la série Les Agents du SHIELD. Mais alors, qui contrôle l’initiative Avengers lancée par Nick Fury ? Dans Avengers: L’Ère d’Ultron, on a vu que les Avengers ne répondaient plus à personne.

Who Watches The Avengers ?

Ce n’est pas vraiment gênant, jusqu’au jour où les Avengers merdent leur boulot (ce qui devrait être le point de départ du film, comme pour le comic). Dès lors se pose la question de savoir qui est responsable. En plus, on imagine bien que les dirigeants du monde entier sont moyennement chauds à l’idée de faire face à une équipe de super-héros qui peut faire un peu ce qu’elle veut. Encore moins les dictateurs, comme un certain mec de Corée. Mine de rien, c’est un sujet vraiment passionnant. Et on comprend très vite ce qui sépare Tony Stark de Steve Rogers.

Tony Stark, traumatisé par les évènements d’Avengers (traumatisme amplifié par Scarlet Witch dans Avengers 2), est pour un monde totalement policé. Un monde où les Avengers seraient une police suprême. Pendant ce temps-là, Steve Rogers a vu le SHIELD s’effondrer de l’intérieur dans Captain America 2, il a perdu tous ses points de repère et se méfie de sa hiérarchie. Il ne veut plus être une arme, un soldat, mais un super-héros au-dessus de la loi. L’incarnation suprême du Rêve Américain, sans la perversion capitaliste et politique.

Image avec Captain America
L’incarnation du rêve américain

Et boum, Civil War !

Sinon, y a cette excuse aussi. À vous de voir quelle est la meilleure.

Humour pour Captain America: Civil War
Les vraies origines de la Civil War.

Captain America: Civil War est prévu aux États-Unis pour le 4 mai 2016.

Réalisé par Anthony et Joe Russo, d’après un scénario de Christopher Markus et Stephen McFeely, avec Chris Evans (Steve Rogers / Captain America), Robert Downey Jr. (Tony Stark / Iron Man),
Scarlett Johansson (Natasha Romanoff / Black Widow), Sebastian Stan (Bucky Barnes / Winter Soldier), Anthony Mackie (Sam Wilson / Falcon), Paul Bettany (The Vision), Jeremy Renner (Clint Barton / Hawkeye), Don Cheadle (Jim Rhodes / War Machine), Elizabeth Olsen (Wanda Maximoff / Scarlet Witch), Paul Rudd (Scott Lang / Ant-Man), Chadwick Boseman (T’Challa / Black Panther), Emily VanCamp (Sharon Carter / Agent 13), Frank Grillo (Brock Rumlow / Crossbones), William Hurt (Général Thaddeus “Thunderbolt” Ross), Tom Holland (Spider-Man) et Martin Freeman.

Captain America: Civil War reprend là où Avengers: L’Ère d’Ultron nous a laissé, avec Steve Rogers en train de mener la nouvelle équipe des Avengers dans leurs efforts continus pour protéger l’humanité. Après un autre incident international impliquant de dommages collatéraux de la part des Avengers, la pression politique monte pour installer un système de reddition de comptes et un organe de contrôle pour déterminer quand faire appel aux services de l’équipe. Le nouveau statu quo fracture les Avengers alors qu’ils essaient de protéger le monde contre un nouveau et néfaste vilain.

Pin It on Pinterest