Box Office : Avengers 2 dépasse le milliard et Mad Max est battu

Furiosa tire la tronche

Pour fêter ce début de semaine où je reprends le boulot après une semaine de vacances, mais malheureusement, à moitié dans les pommes à cause d’un mariage, voici un petit billet pour parler de l’actualité au box-office.

Tout d’abord, commençons avec mon Marvel chéri Avengers: L’Ère d’Ultron. Malgré son statut d’épisode décrié, il mène tranquillement sa barque au box-office en ayant chopé au total 1 142 508 000 $. Oui, il a déjà dépassé le milliard de dollars de recettes. Ainsi, les deux épisodes d’Avengers comptabilisent au total 2,661 milliards de dollars. Une licence très lucrative et de quoi promettre des trucs encore plus lourds pour les épisodes suivants. Bref, Avengers 2 s’est installé à la huitième place des meilleurs résultats du box-office international et il reste à voir s’il réussira à dépasser Fast & Furious 7 installé tranquillement à la quatrième place (juste derrière le premier Avengers) avec 1 488 800 000 $. En tout cas, c’est déjà fait sur le territoire américain.

Passons maintenant aux nouveautés. Stupeurs et tremblements, Mad Max: Fury Road a été battu par… Pitch Perfect 2 (pourtant très moyen, à mon goût). Au pays du hamburger, les filles qui chantent a capella ont récolté 70 300 000 $ contre 44 440 000 pour Max et Furiosa. On a prévenu les filles que Mad Max: Fury Road est un film féministe ? Néanmoins, à l’échelle mondiale, Mad Max dépasse ces filles-là (65 millions contre 38,1), mais il ne faut pas oublier que Pitch Perfect 2 n’est pas encore sorti dans pas mal de territoires dont la France.

La question qu’on se pose est : est-ce que ça sent bon pour Mad Max 5 ? Difficile à dire étant donné que pour considérer la mise en chantier d’une suite comme viable, il faut que le film ait au moins remboursé son budget uniquement avec les résultats du territoire américain. Or avec un budget de 150 millions et un départ à 44 millions (et ce, malgré une campagne promo conséquente), ça paraît très compliqué. Toutefois, les retours critiques sont excellents et il marche plutôt bien dans le reste du monde. Ne reste plus qu’à croiser les doigts.

En tout cas, ça amène une jolie réflexion concernant la frilosité des producteurs. Comment leur donner tort quand de tels films ne rapportent pas autant que des suites considérées comme plus « classique » (à la Avengers, quoi). Peut-être est-ce dû au fait que Mad Max 4 vise à un public trop restreint pour rapporter assez d’argent ? Il faut dire quand même qu’il cumule les choix risqués. C’est un reboot. C’est un film féministe. C’est un film post-apocalyptique punk. C’est un film qui ne ressemble pas aux autres blockbusters. Je pense que c’est surtout l’alliance punk post-apo et féministe qui fait beaucoup de dégâts.

Pin It on Pinterest