Test : The Wolf Among Us : Episode 1 – Faith

La confirmation de Telltale Games ?

Fiche

Titre :
The Wolf Among Us : Episode 1 – Faith
Éditeur :Telltale Games
Développeur :Telltale Games
Plate-forme :Mac, PC, PlayStation 3, Xbox 360Date de sortie :11 octobre 2013
Genre :Fantastique, Horreur, Point & Click, ThrillerTesté sur :PC

Critique

Après le coup de cœur The Walking Dead par Telltale Games que j’ai considéré comme étant le deuxième meilleur jeu de l’année 2012 (derrière Mass Effect 3), je guettais avec curiosité ce loup parmi nous. Car il était là le vrai défi du studio : prouver que The Walking Dead n’était pas un accident de parcours (surtout quand on se remémore la qualité de ses précédents développements).

The Wolf Among Us est aussi une adaptation de comic, Fables cette fois-ci (rien à voir avec le jeu vidéo de Peter Molyneux qui, de toute façon, ne prend pas de « s » à la fin). N’ayant jamais lu le comic (je compte bien me rattraper sur ce point), je ne saurais pas dire où se situe le jeu vidéo par rapport à la trame originale. Mais j’imagine que comme pour The Walking Dead, il s’agit d’une histoire indépendante s’inspirant des éléments du comic. Un excellent moyen pour étoffer l’univers, un spin-off pour les intimes, sans pour autant renier les néophytes.

Du coup en tant que néophyte de Fables, je peux déjà affirmer qu’on ne se sent pas du tout dépaysé en découvrant cet univers si atypique où les personnages de contes de fées vivent parmi nous un peu à la manière de la série Once Upon a Time sauf que pas question d’avoir des personnages gnangnans et des intrigues à se taper la tête contre les murs. The Wolf Among Us offre une intrigue mâture et captivante. Le jeu s’inspire de l’univers des films noirs en le remixant à la sauce Fables.

The Wolf Among Us offre une intrigue mâture et captivante. Le jeu s’inspire de l’univers des films noirs en le remixant à la sauce Fables.

Nous incarnons le loup des contes du Chaperon Rouge, et dans l’univers de Fables, il est devenu le shérif de Fabletown (communauté des Fables vivant à New-York). Le meurtre d’une jolie fille nous amène à enquêter et j’ai pris un gros plaisir à vivre cette enquête. Durant l’espace d’un instant, j’ai cru retomber des années en arrière en compagnie de Gabriel Knight et ses camarades comme Tex Murphy. Je ne vais pas en dire plus pour ne pas vous priver du plaisir de la découverte. Juste un petit mot pour dire que j’ai adoré les méthodes d’investigation peu orthodoxes et la réappropriation des contes.

En tout cas, le cliffhanger final. Put** !

Au niveau des graphismes, ça reste le même moteur que The Walking Dead donc pas vraiment de surprise si ce n’est la palette de couleurs vraiment surprenante et donnant beaucoup de charme à The Wolf Among Us. Sans oublier une galerie de personnages un peu plus « surprenants » que les humains de The Walking Dead. Niveau gameplay, ça ne change pas. Des phases Point & click (à noter la présence d’un bouton pour accélérer la marche du personnage, un ajout fort appréciable) mêlées avec des QTE dialogues et actions. On ne change pas une schéma qui marche.

Test

Graphisme : 7/10 – Le moteur ne fait pas des miracles, mais le design si.

Gameplay : 8/10 – Classique et efficace. Parfait pour s’imprégner de ce récit interactif.

Durée de vie : 6/10 – Un épisode = deux heures (ni plus, ni moins).

Histoire : 8/10 – Un excellent polar baignant dans l’univers des films noirs. Ce premier épisode promet beaucoup déjà.

Son : 7/10 – Les voix et sous-titres (en anglais uniquement) sont de très bons calibres. Les musiques discrètes, mais savent se montrer quand il le faut pour faire monter la tension.

Son point fort – Un univers très réussi.

Son point faible – En anglais.

Conclusion

Alors que je m’attendais à être déçu par ce jeu qui aurait tenté de réutiliser la formule de The Walking Dead en moins bien, j’ai été surpris de voir un jeu au même gameplay, mais à l’univers complètement différent et avec une intrigue sensiblement orientée vers le film noir. Une excellente surprise qui m’a franchement donné envie de me mettre aux comics. Allez, je fonce m’en acheter un.

8/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2791 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.