Critique & Test Blu-ray : The Damned United

Critique et test du blu-ray de The Damned United de Tom Hooper (récemment oscarisé pour le film sur un roi qui disait : « je, je, je, ne vais, vais, vais pas, pas, bien ») avec Michael Sheen (le patron d’un bar informatique dans Tron), Timothy Spall (l’horrible Queudver dans Harry Potter) et Colm Meaney (le Gérard Depardieu irlandais).

Genre: Biopic, Drame
Date de sortie du blu-ray aux States : 23 février 2010 (disponible uniquement en DVD en France)

Basé sur le livre de David Peace intitulé 44 jours, l’histoire vraie d’une rivalité hors norme entre deux entraîneurs Brian Clough et Don Revie dans le milieu impitoyable du football des seventies. Il relate principalement le passage de Brian Clough comme manager de Leeds United (l’équipe de Don Revie).

 
Le meilleur film sur le football et de loin

Tom Hooper, ce n’est pas que Le Discours d’un Roi. Il a avait auparavant signé ce petit bijou. On reconnaît aisément son style simpliste laissant libre cours à l’écrasante force des décors (ici, les palais sont remplacés par les stades) et favorisant la performance de ses acteurs : Le Discours d’un Roi n’était donc pas un hasard étant donné que The Damned United est aussi exceptionnel de ce côté.

Michael Sheen signe ici une performance oscarisable dans son rôle de l’entraîneur Brian Howard Clough (ancien attaquant de génie reconverti manager). Il est difficile de ne pas être subjugué par le personnage tant son ego est sur-dimensionné et sa répartie exceptionnelle (on est loin du roi bégayant).

Dans le rôle de l’adjoint Peter Taylor, ancien gardien et ami de Brian Clough, Timothy Spall (présent dans Le Discours d’un Roi dans le rôle de Churchill), il est génial. On est surpris de voir autant de sensibilité venant de celui qui joue le méprisable Queudver.

Quand à l’histoire, difficile de ne pas se passionner pour cette rivalité hors norme entre deux légendes du football britannique. On se prend au jeu, à supporter Derby County contre Leeds United, à se crier au scandale devant les tacles assassins des joueurs de Don Revie. Ce qui est aussi exceptionnel, c’est la force du film à ne pas s’étendre sur les matchs et à se concentrer avant tout sur les protagonistes comme l’avait fait Le Discours d’un Roi (la guerre était mise en arrière-plan). Le film transpire de beaucoup d’humanité.

 
Un blu-ray aux bonus passionnants

Grande surprise aux premiers abords, la présence de sous-titres français sur la totalité des bonus. Mon préféré est “The Changing Game: Football In The Seventies”, un documentaire montrant la différence entre le football des seventies et celui de nos jours avec les témoignages des joueurs de l’époque à l’appui. A noter un fan au physique vraiment fun.

Voici la liste exhaustive :

– Commentaires avec le réalisateur Tom Hooper, Michael Sheen et le producteur Andy Harries
– ‘Perfect Pitch: The Making Of The Damned United’ Featurette
– ‘Creating Clough’: Michael Sheen Takes on ‘Old Big Head’ Featurette
– ‘The Changing Game: Football In The Seventies’ Featurette
– ‘Remembering Brian’ Featurette
– Cloughisms
– 9 scènes supprimées
– Bandes Annonces

 

Un grand film de Tom Hooper et le meilleur film sur le football. Accessible à tout public étant donné que le football est principalement mis en arrière-plan pour se concentrer sur l’humain.
A ne pas rater!

Sa scène culte : la première victoire de Derby County contre Leeds United où Brian Clough attend dans son bureau.

Film : 8/10

Un blu-ray de qualité technique très bonne et disposant de suffisamment de bonus pour prolonger le plaisir du film.

Image : 8/10

Son : 7/10

Bonus : 7/10

PS : Je l’avais déjà vu et sa deuxième vision n’a en rien changé mon plaisir. Une performance relativement rare pour être souligné étant donné que j’ai tendance à enlever un ou deux points lors de la deuxième vision.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2829 articles)

Fou de cinéma depuis qu’il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.