Test Blu-ray : Snowpiercer, Le Transperceneige

Montez à bord du Transperceneige

Fiche

Date de sortie:2 avril 2014
Langues:Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
Sous-titres:Français
Suppléments :Introduction animée : court métrage sur la genèse de l’univers et la montée dans le train juste avant la glaciation, Bandes-annonces, « Le Transperceneige, de la feuille blanche à l’écran noir » : documentaire réalisé par Jésus Castro, Entretiens, Conception des décors, Conception des effets spéciaux, Galerie photos du tournage et projets d’affiches

Test

Ce test se base sur l’édition Blu-ray de Snowpiercer, Le Transperceneige. Vous pouvez retrouver la critique du film via ce lien.

Le blu-ray présente un menu sobre reprenant le logo de Wilford. Peu pratique, car il ne permet pas de bénéficier d’une vision d’ensemble, on est alors obligé de tourner en rond (littéralement) pour avoir le menu souhaité.

La qualité de l’image est très bonne (même si elle n’atteint pas les sommets des meilleurs blu-ray) et rend hommage à l’excellente photographie du film. Petite déception pour le son, un simple DTS-HD 5.1 que ce soit en VF ou en VO. Rageant, car le film propose quelques moments de bravoures qui auraient mérité plus.

Introduction animée : court métrage sur la genèse de l’univers et la montée dans le train juste avant la glaciation (4mn 37)

Excellent court-métrage à voir absolument avant le film (fort heureusement, il est lancé automatiquement avant le film sur le blu-ray). En images de synthèse (pas de qualité exceptionnelle, il faut l’avouer), l’introduction animée détonne par son style. En effet, la caméra se balade sur des événements « arrêtés », Un peu comme si on admirait un tableau nous offrant la possibilité de nous installer avec les protagonistes et entre eux. Original (même s’il me semble avoir déjà vu ça quelque part) et surtout moins cher 🙂 (pas d’animations à gérer). Quoiqu’il en soit, c’est une excellente introduction permettant d’avoir le contexte de Snowpiercer plus en détails car les événements « arrêtés » en question se déroulent avant le film.

« Le Transperceneige, de la feuille blanche à l’écran noir » : documentaire réalisé par Jésus Castro (54mn)

Énorme déception. Alors que je m’apprêtais à me régaler, je me suis rendu compte que c’était sans sous-titres. Certes, ça parle en français, mais du fait de ma surdité, je n’ai aucun moyen pour pouvoir suivre. Dommage, car en faisant avance rapide, j’ai pu constater que ça avait l’air pas mal intéressant (ce n’est pas un de ces making-of promotionnels) et ça s’intéresse aussi beaucoup à la bande dessinée d’origine. Carton rouge pour l’éditeur.

Entretiens : Chris Evans (9mn), Tilda Swinton (10mn), John Hurt (11mn) et Octavia Spencer (11mn)

Que ça fait plaisir d’avoir des entretiens sans langue de bois, où chacun dit ce que le film lui a apporté et ses relations avec les autres membres de l’équipe ou avec le réalisateur. Une belle demi-heure avec des très bons acteurs et marqués par d’intéressantes réflexions et anecdotes.

Conception des effets spéciaux (17mn)

Passionnant. Le responsable des effets visuels raconte comment ils ont abordé les effets spéciaux sur Snowpiercer. En mettant l’accent sur les émotions. Un point souvent négligé quand on parle des effets spéciaux et qui est vraiment la réussite de Snowpiercer et ce, malgré certains effets parfois cheaps à cause du budget restreint pour le sujet.

Conception des décors (11mn)

Moins marquant que le bonus précédent, mais aussi précieux notamment pour son passage revenant sur comment ils ont réussi à simuler la sensation d’être à bord d’un train. Ingénieux et, comme on le sait après avoir vu le film, très réussi.

Galerie photos du tournage et projets d’affiches

Deux vidéos laissant dérouler les images à la chaîne. J’aime beaucoup les affiches.

Conclusion

Dans l’ensemble, un très bon blu-ray qui aurait bien mérité un 8/10, seulement l’absence de sous-titres sur le making-of d’une heure m’empêche de rajouter ce point. Rageant. Quoiqu’il en soit, l’édition indispensable pour visionner le nouveau chef d’œuvre de Bong Joon-ho.
Image : 9/10
Son : 8/10
Bonus : 7/10
7/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2825 articles)

Fou de cinéma depuis qu’il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.