Critique : Colossal

J’avais quitté le réalisateur Nacho Vigalondo sur un très bon Timecrimes et ses délires de voyage dans le temps. Je le retrouve aujourd’hui avec Colossal.

Advertisements