Nick la critique : Fast & Furious 8

Fast & Furious 8 vire au sentimental sombre. On parle de Brian, mais on arrive à avancer en son absence et Vin en méchant, c’est touchant

Advertisements