Star Wars 9 : deux nouveautés, un réalisateur et une date de sortie

Le retour du JJedi

Ben dis donc, ça se bagarre du côté de chez Lucasfilm. Déjà avec le départ du duo Phil Lord et Chris Miller pour le Star Wars Story consacré à Han Solo et récemment avec Colin Trevorrow pour Star Wars 9.

La raison des deux limogeages est semblable. Les réalisateurs étaient partis pour faire ce qu’ils voulaient. Mais Star Wars, c’est Kathleen Kennedy. Le second a même été accusé d’avoir sérieusement chopé le melon (et un gros) suite au succès monstrueux de Jurassic World. Pourtant, on pouvait imaginer que celui-ci serait entamé par le flop majestueux de son dernier film, The Book of Henry. 5,7/10 sur IMDb, 22 % sur Rotten Tomatoes et 4,3 millions de dollars au box-office. Mais que nenni.

De Star Wars 7 à Star Wars 9

Qui pour le remplacer ? Longtemps, on a parlé du réalisateur de Star Wars: Les Derniers Jedi (le 8, quoi), Rian Johnson. Finalement, ce sera à J.J. Abrams de s’en occuper.

Je trouve que c’est une excellente nouvelle, car j’avais vraiment adoré son Le Réveil de la Force. Par contre, j’espère vraiment qu’il va vous faire découvrir de nouvelles choses et ne pas faire un remake/séquel de Le Retour du Jedi. Une fois, oui, mais pas deux fois.

On repousse la sortie

Tout juste arrivé, le réalisateur a logiquement demandé plus de temps pour se préparer. Conséquence, la date de sortie initialement prévue pour le 24 mai 2019, comme cela avait été annoncé en avril, a été repoussée au 20 décembre 2019.

En effet, si on avait gardé la date de sortie initiale, J.J. Abrams aurait dû entrer en tournage sous peu. Pas vraiment l’idéal. Pour info, il n’affrontera pas Avatar 2, vu que celui-ci sort l’année suivante (le 18 décembre 2020). Seule concurrence notable : Wonder Woman 2 prévu pour le 13 décembre. Je serais l’Amazone, je trouverais une nouvelle date de sortie pour ne pas me faire balayer.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2819 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • rastarapha

    Merci disney, j’attend vraiment plus rien de cette licence grâce à vous 👏

    • Un peu d’espoir quand même, même si tu n’as pas aimé Le Réveil.

      • rastarapha

        Plus aucun espoir

        Tu vires pas Lord et Miller et encore moins Colin trevorrow pour faire des films interessant (je rappel que ce dernier n’avait pas peur de l’originalité… http://www.starwars-universe.com/actu-11888-episode-ix-colin-trevorrow-veut-etre-aussi-creatif-que-george-lucas.html)

        Et encore moins si tu récupères JJ derrière

        KK fait n’importe quoi sur la gestion de LucasFilm

        D’ailleurs toi même tu le dis que t’es inquiet pour cet épisode 9

        • Ta page n’existe plus… 😮

          Sinon Colin, c’est quand même Jurassic World et on ne peut pas dire que niveau originalité, il se pose là. En terme de reboot/séquel, Le Réveil est largement au-dessus.

          Après je persiste à penser que Star Wars 7 reste une exception obligatoire pour rassembler les fans de la veille et les nouveaux. Maintenant que c’est fait, on peut partir sur autre chose. Et ça semble bien commencet avec Les Derniers Jedi.

          KK, pour l’instant, c’est deux monstres au box-office (même si je n’ai pas trop aimé Rogue One). Donc elle fait du bon taf.

          Concernant mes inquiétudes, je les ai exprimé sans trop grande conviction car j’ai sincèrement du mal à imaginer qu’ils pondent à nouveau un remake. Ça n’a aucun intérêt que ce soit artistique ou financier.

          • rastarapha

            Version anglaise http://www.etonline.com/news/179781_colin_trevorrow_responds_to_petition_to_bring_george_lucas_back_to_star_wars

            « Sinon Colin, c’est quand même Jurassic World et on ne peut pas dire que niveau originalité, il se pose là. En terme de reboot/séquel, Le Réveil est largement au-dessus. »

            Alors déjà y avait le message de son film qui était assez novateur, se moquer des blockbuster dans un blockbuster, ça se pose plutôt bien
            Et derrière le mec te dit qu’il n’a pas peur d’être original, surtout pour star wars qui a comme principe de base l’originalité

            « Concernant mes inquiétudes, je les ai exprimé sans trop grande conviction car j’ai sincèrement du mal à imaginer qu’ils pondent à nouveau un remake. Ça n’a aucun intérêt que ce soit artistique ou financier. »

            Je te rappel que la filmo de JJ c’est que de la nostalgie, de son remake de star trek into darkness à super 8, un mec qui essaye de se prendre pour Spielberg sans son talent

            TFA c’est son plus grand film nostalgique

            Mais artistiquement, ça serait tellement Bon, qu’il aille au bout de leur connerie, qu’il nous refile une 4eme death star et des ewok 2.0
            Qu’il aille à fond dans leur délire

            Assumer leur merde ça peux être intéressant
            Afin qu’il n’y est aucune ambiguïté

            Mais vu que « les fans » sont méfiant maintenant, ils oseront jamais

            C’est dommage

            « Après je persiste à penser que Star Wars 7 reste une exception obligatoire pour rassembler les fans de la veille et les nouveaux. »

            Non, ça ne l’était Pas, rien ne les obligaient à faire ça à part pour gagner un maximum de tune…

            « Et ça semble bien commencet avec Les Derniers Jedi. »

            Le film qui va nous montrer une jeune apprenti foreuse s’entraîner auprès d’un grand maître jedi ?
            Le film qui va nous montrer l’affrontement de la résistance contre le FO qui possède des TBTT 2.0 sur une planète qui rappel fortement hoth ???

            Après peux y a des choses intéressante quand il parle de balance dans le trailer…

            « KK, pour l’instant, c’est deux monstres au box-office (même si je n’ai pas trop aimé Rogue One). Donc elle fait du bon taf. »

            3 reals viré (dont un pendant la preprod et 2 pendant leur tournage), un rush sur la production de TFA, le réal de rogue one dégagé lors de la post prod du film…

            C’est au moins la même merde interne que chez la warner (à la seule différence pour moi c’est que la warner à encore des reals intéressant sous le coude)

            Elle fait de l’argent, certe
            Du bon travail je suis pas sûr…

          • Par rapport à ton lien, ça reste que des paroles. Pour Jurassic World, effectivement, le blockbuster qui se moque de son statut de blockbuster est assez sympa, mais finalement très vite inoffensive, car au bout du compte, c’est le serpent qui se mord la queue. Même constat pour Deadpool qui se moque des films de SH, mais qui fait exactement pareil. En allant même jusqu’à finir avec Vanessa dans les bras de Wade Wilson.

            Star Wars a quand même pas mal pompé sur Kurosawa, les vieux serials et des romans/comics de SF. Georges Lucas est le premier à le dire. Néanmoins, il aura su faire avancer les effets spéciaux pour rendre crédible son histoire à l’écran. Pour moi, Lucas n’est pas un bon réalisateur, mais il est un génie car il aura réussi à faire avancer les effets spéciaux d’un énorme bond. Surtout, il aura eu des excellentes idées qui auront été magnifiés par les scénaristes. Le mec a su parfaitement s’entourer dans tous les domaines. D’autant plus épatant qu’il est parti de presque rien.

            Le problème de l’originalité se pose quand même là, pour Star Wars. Difficile d’apporter alors que la majorité de l’univers a été constitué par Lucas. La nouvelle trilogie, par exemple, n’avait pas beaucoup d’originalité à mes yeux. Pour Le Réveil, je trouve que J.J. Abrams a fait un travail admirable en revenant aux sources de la première trilogie, notamment les effets spéciaux où le tout en images de synthèse n’est plus maître.

            Je persiste à penser, et j’espère que l’épisode VIII va me donner raison, que désormais que les bases sont posés pour les nouveaux venus, ils vont casser un peu les codes.

            « Non, ça ne l’était Pas, rien ne les obligaient à faire ça à part pour gagner un maximum de tune… », quand tu fais un Star Wars, le premier principe est quand même de gagner de l’argent. Il ne faut pas non plus oublier l’énorme pression. C’était le premier Star Wars sans Georges Lucas. S’ils se plantaient, ils allaient se faire détruire. Dès lors, ils ont parfaitement accompli leur mission avec Le Réveil et ont pu lancer les autres films.

            Quand tu fais la parallèle avec la Warner et le DCEU, jusqu’ici, ce n’est quand même pas glorieux. Ils allaient au fil de l’eau, sans vraie direction. Tandis que Kevin Feige et KK ont le mérite de montrer la voie. Qu’on soit d’accord ou non, ils sont là pour poser une cohérence dans l’univers. L’entité Marvel/Star Wars est au-dessus des réalisateurs. Après, ça plait ou non, mais pour ma part, j’aime beaucoup cette cohérence. Pour avoir vécu l’originalité au détriment dans la cohérence dans les comics, c’est extrêmement frustrant parfois.

          • rastarapha

            Des paroles qui en disent beaucoup, le mec à juste compris ce qu’était star wars

            Un truc complètement inédit qui t’annonce la couleur dès le départ (avant même que le film commence) « il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine »

            Ca reste toujours mieux qu’un film sans propos, sans message, ni histoire… (entre nous, tu l’as vu venir le coup de la fin des jedis dans l’épisode 7, la balance ?)

            TFA est sorti juste pour relancer la machine, c’est un produit, qu’à fait énormément de bénéfice

            « Star Wars a quand même pas mal pompé sur Kurosawa, les vieux serials et des romans/comics de SF. Georges Lucas est le premier à le dire.  »

            Et c’est le 1er à avoir mélangé tout ces thèmes dans le cinéma, il fait quoi JJ comme mélange de genre et de thème ?

            Et Je suis le 1er à dire qu’Edward à (au moins) tenter de faire ça

            Et derrière dans la prelogie, le mec te balance du peplum biblique, de l’enquête, de la tragédie grec

            Bref, encore des trucs jamais vu au cinéma

            « Pour Le Réveil, je trouve que J.J. Abrams a fait un travail admirable en revenant aux sources de la première trilogie, notamment les effets spéciaux où le tout en images de synthèse n’est plus maître. »

            Mais putain, y a plus de plans trafiqué numériquement que la menace fantôme et l’attaque des clones, c’est juste du marketing ce qu’il raconte

            La seule différence avec la prelogie, c’est que tu vois plus facilement le trucage dans celle ci parce que c’était le début de la CGI au cinéma, évidement que les effets ont vieilli, ils ont plus de 10 ans, c’est avec eux qu’on a pu faire évoluer les effets spéciaux…

            Mais TFA (et rogue one) sont fait exactement de la même façon que n’importe quel blockbuster actuel ou film de la prélogie (parce que oui, la prelogie a créer la méthode des blockbuster actuel)
            Mais c’est même pire, la prelogie avait l’audace de créer des nouvelles techniques practical effect
            C3po dans la menace fantôme

            Là où TFA ne fait rien de tout ça…

            « Le problème de l’originalité se pose quand même là, pour Star Wars. Difficile d’apporter alors que la majorité de l’univers a été constitué par Lucas. La nouvelle trilogie, par exemple, n’avait pas beaucoup d’originalité à mes yeux. »

            Encore une fois, le peplum biblique, les courses de char, t’avais vu ça dans la trilogie original ?

            L’enquête et les courses poursuite dans les rues de coruscant ambiance blade runner, les jeux du cirque, t’avais vu ça dans la trilogie original ?

            La tragédie grec ?
            Et d’un point de vue général, la politique ?

            « que désormais que les bases sont posés pour les nouveaux venus »

            Mais même pas, parce que le contexte est toujours flou (vu  » y a pas d’histoire) et qu’à cause de JJ, Rian sera bien obligé de le poser

            « quand tu fais un Star Wars, le premier principe est quand même de gagner de l’argent. »

            Non, c’était pas le bit de Lucas en 77 et ça n’était toujours pas son but en 99

            « S’ils se plantaient, ils allaient se faire détruire. Dès lors, ils ont parfaitement accompli leur mission avec Le Réveil et ont pu lancer les autres films. »

            Oui, ils l’ont parfaitement joué safe pour avoir le plus de tune, il est où le côté artistique dans ce que tu dis là ?
            Moi je vois juste une démarche commerciale pour gagner le plus d’argent, et c’est le cas…

            Enfin bordel, c’est star wars, tu vendrai une biopic d’un gungan sur naboo ça raporterai 1 milliard (pire encore TFA était le retour de la franchise, donc forcément que ça aller faire de la tune)

            Et non, on devrait s’en foutre des fans un peu teubé qui se comporte comme des gosses avec leurs doudou…

            J’oubliais que le film de JJ avait une quelconque direction…

            Y en avait une de direction avant BvS

            « Tandis que Kevin Feige et KK ont le mérite de montrer la voie.  »

            Je suis d’accord pour Kevin, KK parcontre c’est celle qui t’embauche des reals au hasard avant quelle se rende compte que les mecs peuvent faire quelque chose d’intéressant sur la franchise… (et vis que c’est pas son but, forcément…)

            C’est exactement la même merde en interne que la warner (enfin c’est même pire, la warner dégage pas ces réal en plein tournage)

            Mais le pire dans tout ça c’est que marvel studio laisse plus de liberté à ces reals (les films de la phase 1 et dernier exemple en date, les gardiens 2, meme si j’aime pas le film) alors que tout ça s’inscrit dans un univers cinématographique très codifié

            Là où star wars à la base, c’est du cinéma expérimental, des films d’auteurs…

            Et dans cet « esprit star wars » innovateur
            Les gars chez disney n’en n’on gardé que le faucon

          • « Et c’est le 1er à avoir mélangé tout ces thèmes et genres dans le cinéma, il a fait quoi JJ comme mélange de genre et de thème ? » film de monstres et found footage avec Cloverfield ? Sinon Lost : Les Disparus et Fringe sont quand même des modèles. A part ça, je viens d’être choqué en découvrant que le gars a 51 ans !!! Je pensais vraiment qu’il tournait en début de quarantaine…

            Pour Stars Wars 7, sans message, sans histoire. Faut rien déconner. Ils sont partis sur un principe d’introduire trois nouveaux héros, des nouveaux méchants tout en cohabitant avec les anciens, ça donne déjà un cahier de charges très dense. Ce n’est donc pas étonnant qu’on peut avoir l’impression qu’il n’y a pas d’histoire (encore, je trouve que c’est une bêtise de dire ça), mais c’est juste le premier chapitre d’une trilogie. Maintenant qu’ils sont introduits, on peut passer à la phase fun de l’histoire.

            « Et derrière dans la prelogie, le mec te balance du peplum biblique, de l’enquête, de la tragédie grec », c’est sympa de mélanger, mais les maîtriser, c’est mieux. Parce qu’au final, ça donne la sensation d’une œuvre bêta. L’enquête est vraiment simplifié au maximum, surtout elle est sans surprise… La tragédie grecque est plombée par un Anakin trop sommaire. Le péplum biblique, même problème.

            Par contre, je reconnais que la course des pods est un grand moment de cinéma. Un hommage parfait à la course de chars de Ben-Hur.

            « Mais putain, y a plus de plans trafiqué numériquement que la menace fantôme et l’attaque des clones, c’est juste du marketing ce qu’il raconte », certes, les plans sont trafiqués, mais ça ne change rien. Car beaucoup de modifications de plans sont là pour rajouter des filtres ou gommer des défauts. Ce que je souligne, c’est d’éviter surtout le trop plein de personnages numériques qui m’a plombé la prélogie en renforçant le sentiment de faire face à une œuvre artificielle. La magie du cinéma, c’est de faire oublier qu’on regarde un film, or en regardant la trilogie, je suis sans cesse rappeler sur Terre par la qualité des effets spéciaux. Je ne nie pas que la prélogie a beaucoup apporté à l’industrie, surtout via le numérique au lieu de la pellicule. Seulement, je n’y travaille pas donc je m’en fous et ce que je fous, c’est un putain de film. Or la prélogie cumule les défauts. Encore plus flagrant de nos jours. Le Yoda numérique, je ne m’en remets pas encore…

            « quand tu fais un Star Wars, le premier principe est quand même de gagner de l’argent. » Non, c’était pas le but de Lucas en 77 et ça n’était toujours pas son but en 99, au contraire, Lucas a besoin de faire beaucoup d’argent pour lancer sa société et la rendre pérenne. Quand tu lis les Making-of, tu te rends que le bonhomme avait beaucoup de pression sur le sujet. Aussi, il n’était pas intéressé par réaliser les films et l’écriture est un travail qui ne lui plait guère. Il préférait évoluer en directeur et chapeauter un peu le tout.

            Oui, ils l’ont parfaitement joué safe pour avoir le plus de tune, il est où le côté artistique dans ce que tu dis là ? Pour moi, c’est d’avoir réussi à faire revenir Luke et ses amis depuis 1983 tout en introduisant une nouvelle génération, en revenant aux sources des Star Wars et en ouvrant de nouvelles pistes pour l’avenir. Ce Star Wars était un film nostalgique et j’ai vibré comme pas possible, car j’étais justement nostalgique de cette époque. Le Réveil de la Force est vraiment le film que je voulais à ce moment.

            Enfin bordel, c’est STAR WARS, tu vendrai une biopic d’un gungan sur naboo ça raporterai 1 milliard (pire encore TFA était le retour de la
            franchise, donc forcément que ça aller faire de la tune)
            , je ne serais pas si sûr. Par exemple, le spin-off L’Aventure des Ewoks (que j’adore en passant) n’a pas rencontré un grand succès. Par contre, je suis d’accord pour dire qu’ils l’ont joué safe. Mais c’était impensable de faire autrement vu qu’il s’agissait de lancer une machine. Si on revient à Star Wars, le premier film est très, très classique dans sa structure (il s’agissait d’introduire l’univers). C’est avec L’Empire contre-attaque que l’univers Star Wars a vraiment explosé.

            Pour KK, je pense qu’elle ne s’attendait pas à ce que les réalisateurs qu’elle embauche se rebellent et ne suivent pas les ordres. Ce n’est pas la même chose de faire un film pour 50 millions qu’un film pour 200. La machine n’est pas la même, il y a une énorme équipe derrière et certains font comme si c’était un film qui coûte 50.

            Pour la Warner, ils ont quand même eu trois réalisateurs pour The Flash si je ne me trompe pas. Et Suicide Squad, ça a été limite, mais bon, David Ayer s’est laissé faire.

            Pour Marvel, on a quand même eu le départ d’Edgar Wright. Quand tu vois le profil de ces réalisateurs, tu te rends compte que c’est des réalisateurs qui ne colle pas avec les exigences d’un univers partagé.

            Star Wars, des films d’auteur. Faut pas déconner quand même… 🙂

          • rastarapha

            Je parle des thèmes et genre mélangé dans son star wars

            Et oui le gars est pas tout jeune, alors qu’on parle de lui comme un réalisateur frais du moment…

            « mais c’est juste le premier chapitre d’une trilogie. »

            C’est pas une excuse ça, un film c’est une unité avec un debut/milieu/fin (même si il s’inscrit dans une saga, là menace fantôme arrive parfaitement à gérer ça)
            Si t’arrive à créér cette unité tu fais pas un film, mais un épisode de série (en même temps vu le plan de fin de TFA…)
            Et tu met encore moins les elements de contexte de ton film dans les produit dérivé…
            Ça c’est un produit

            « c’est sympa de mélanger, mais les maîtriser, »

            Il a au moins les couilles de le faire son mélange, et pas de se faire dicter par des fans teubé

            Et le pire c’est qu’il arrive plus qu’on ne le croit

            TPM/peplum biblique, course de char, tatooine (planete que l’on connait deja) revisité en Judée, le garçon n’ait sans père = l’immaculée conception

            ROTS/La tragédie grec, la fin sans dialogue où le gars arrive te montrer la vhute d’une republique et la naissance d’un empire (avec le parallèle de la naissance des jumeaux et celui de vador) 20 minutes où le mec te fait tenir juste par la musique et ce que tu vois devant l’écran

            « ce que je veux, c’est un putain de film »

            Ouvre les yeux, ce qu’on t’as vendu c’est pas un film, c’est un putain de produit, c’est le mot « star wars » qu’on t’as donné, pas son contenu,
            T’as acheté de la nostalgie

            « tout en introduisant une nouvelle génération »

            Tu parles de rey qui n’a aucun trait de personnalité, tu parles de kylo qui est un anakin bis du pauvre, tu parles de Poe qui n’a que la belle gueule d’oscar isaac dans une tenue de pilote pour son personnage ?

            « en revenant aux sources des Star Wars (stop le trop plein de personnages et décors numériques) »

            Mais les sources de star wars c’est pas le practical effect (la preuve du numérique dans ce film y en a partout)

            « Pour KK, je pense qu’elle ne s’attendait pas à ce que les réalisateurs qu’elle embauche se rebellent et ne suivent pas les ordres. »

            Mais ça devrait pas suivre d’ordre star wars, c’est de cette manière que Lucas a pu créer cette saga, il c’est pas restreint pour amacer un max de tune, il a fait un bordel monstre pour créer la plus grande saga du Cinéma…

            « C’est avec L’Empire contre-attaque que l’univers Star Wars a vraiment explosé. »

            Non, car comme le dit treverrow dans son interview sur ce qu’il pense de l’originalité pour la saga
            Dès 77 star wars c’était ouf, avec un contrebandier qui se balade dans la galaxie avec son chien comme copilote, le mechant qui est mi humain, mi robot et qui pratique la magie
            Une grosse boule de l’espace qui fait exploser des planètes, un saloon de western avec des créatures étranges
            Et un vieux sorcier qui à une épée laser

          • Ça devient chaud de suivre avec la multiplication de sujets XD

            Pour le film, je trouve que le cinéma a justement évolué. Certains films ne sont plus pensés en tant qu’unité. L’Empire contre-attaque/Le Retour du Jedi en est justement un exemple parfait. T’imagines à l’époque à la fin de L’Empire… La frustration… « C’est quoi ce bordel ? Il n’est pas fini votre film ! « .

            Après, pour moi Lucas, c’est un peu comme Spielberg, les mecs n’ont pas réussi à évoluer et reste sur leurs positions. Ça me fait penser à Spielberg et sa nouvelle version d’E.T. en numérique. C’était absolument dégueulasse ! Au moins, il a reconnu s’être trompé.

            Il y a aussi comme practical effect, le « chef » de Rey incarné par Simon Pegg et aussi cette créature que j’ai pas mal aimé :

            https://uploads.disquscdn.com/images/d9d276fbfffc68fffebfc0e6073796f56c847acb0a195f6625f8dfdfea1a71cc.jpg

            Le truc, c’est aussi que les vrais décors permettent d’amenuiser le fait que les créatures numériques soient flagrantes. Or la prélogie en abusait. Le climax de L’Attaque était too much. C’était fun sur papier, mais à l’écran, ça ne rendait pas bien. Aussi, l’humour passait moins bien entre un Jar-Jar lourdingue et des blagues bof-bof.

            Entre Lucas et Kennedy, la différence, c’est que le premier avait un seul film à faire et mettait le temps qu’il fallait tandis que la Kennedy doit boucler un film par an. Elle ne peut donc pas composer avec des individus qui naviguent en solo sans écouter les ordres. Quand on lit les making-of de Star Wars, on voit bien que Lucas régnait en dictateur. Ce qui est normal vu qu’il s’agit de sa vision. C’est pareil pour la Kennedy. Après, comme Lucas, elle n’est pas seule non plus.

            Je ne dis pas que Star Wars, ce n’était pas ouf, mais dans sa structure, c’est très classique. La rencontre du héros, le voyage puis le combat final. Il n’a rien innové en termes d’histoire. Par contre, au niveau technique, il aura réussi un truc de taré en mélangeant les univers et en rendant surtout le tout crédible.

            Après, le truc, c’est que j’ai adoré Le Réveil alors que j’avais été déçu par La Menace Fantôme, L’Attaque des Clones et La Revanche des Sith. Donc, je me dis que Georges Lucas n’aura pas su répondre à mes attentes.

            On peut continuer à disserter, mais là, on se retrouve vraiment dans deux écoles séparés. Néanmoins, je comprends parfaitement ton point de vue. Mieux, je trouve que tes arguments sont excellents. Seulement, ce n’est pas comme ça que je vois Star Wars.

  • Girjul34

    Visiblement je fais partie des spectateurs teubé qui ont hâte de voir ce nouveau star wars, et si il faut le critiquer je le critiquerai mais l’envie est toujours là heureusement je ne suis pas encore blasé ouf!
    Dans tous les films de star wars il y a des scènes cultes, après tout n’est pas parfait. Dans les six premiers épisodes je pense que Lucas a eu moins de pression que KK, la pauvre elle est responsable du projet si ça foire elle va en prendre plein la gueule du coup elle verrouille au max.
    J’ai hâte de voir comment l’histoire va évoluer car là il n’y a plus de cadre. la première trilogie sortie avait posé les bases, la prélogie bein on savait en quoi anakin allait évoluer il suffisait juste de décrire comment mais là? que va t-il se passer???

  • Dreadfox

    Débat très intéressant, et pour le coup je partage complètement l’avis de rastarapha, en étant sans doute un peu moins sévère.

    En vrai j’étais content que Trevorrow se barre (Jurassic World était quand même con, moche et incohérent, même s’il faisait le taff en terme de divertissement). Bref rien de rassurant pour réaliser un Star Wars. Et surtout si le mec avait pris la grosse tête par rapport à ça c' »tait mauvais signe.

    Et puis j’ai vu le pourquoi. « Il n’était pas assez dans l’esprit Star Wars ».

    …Mais attends…l’esprit Star Wars selon Disney c’est faire revivre l’atmosphère de la trilogie originale tout en ne prenant aucun risque artistique ou créatif (et je dis ça en ayant beaucoup aimé Rogue One cependant). Ce qui veut dire que Trevorrow avait de nouvelles idées et ne voulait pas refaire un remake….REVIENS COLIN ! JSUIS DESOLÉ D’AVOIR DOUTÉ DE TOI !!!! X,/

    Et là on nous annonce le retour d’Abrams, aka le type qui a bâti la plus grande arnaque réussie du cinéma contemporain. Le type qui ne base son cinéma que sur la nostalgie. Le type qui a sans doute dit oui à tout ce que les studios lui demandait.
    Alors il est talentueux, certes, mais ça fait très très peur pour la conclusion. J’espère au moins que le VIII va chambouler tout ça, histoire qu’Abrams reparte sur un terrain vierge, mais vu ce que l’on en sait j’ai très peu d’espoir…

    Par contre autant je suis inquiet de ce que ça va donner pour Star Wars IX, autant pour ce qui est d’Han Solo, elle a très bien fait de virer Lord et Miller. Tout simplement parce qu’ils partaient sur quelque chose de trop comique. Et quand on sait la TRES GRANDE tolérance de Disney pour le genre comique, ils étaient probablement en train de transformer la genèse de Solo en pure comédie. Et comme j’ai déjà peu confiance en ce projet de base, je suis content qu’ils aient pas tout ruinés.

    Je suis le premier à défendre qu’il faut laisser le réalisateur accomplir sa vision. Seulement, les contraintes d’un univers partagé et de personnages qui ont déjà un futur, ça impose de ne pas faire n’importe quoi non plus.

    • Bref, tu te poses entre nous deux XD

      Après, je pense que le passage « nostalgie » va vite se dissiper pour partir sur quelque chose de nouveau. Autrement, ils se tirent une roquette dans le pied. Ce point était la plus grosse critique de Star Wars 7. Autant je pense que le monde peut l’accepter une fois, mais je ne crois pas deux fois (Rogue One ne rentrant pas vraiment dans cet optique, je trouve).

      Sinon, le bashing J.J. Abrams m’agace un peu. Le mec a été capable de relancer des licences monstrueuses. Son Star Trek, personne ne misait vraiment un kopeck dessus. Résultat, ça a été un super film. Pareil pour sa suite. La preuve, le troisième Star Trek, fait sans lui, était franchement pas terrible. Son Super 8 a été fait comme ça, il y tenait. Aussi, il ne faut pas oublier ce qu’il a apporté à la télévision. Alias, Lost : Les Disparus (une série vraiment originale), Fringe et Westworld. Du coup, quand on le résume à un copieur de Spielberg, ça m’agace un peu. D’autant plus que ce dernier fait maintenant un bon film sur deux : Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne, Cheval de guerre, Lincoln, Le Pont des espions et Le Bon Gros Géant.

      • Dreadfox

        Ne sous-estimes pas la maladresse des studios avec les bazookas, ni la tolérance incroyable du monde qui doit aimer se faire arnaquer.

        • Ça dépend. Regarde le bashing de BvS. Si les Transformers/Fast and Furious cartonnent, je pense aussi que c’est parce qu’ils n’essaient pas d’arnaquer leur public.