Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire : bande-annonce VF et VOST

Tout commence mal

Après un teaser pour le moins original avec Lemony Snicket (du moins, son interprète) où ce dernier venait nous présenter les décors de la nouvelle série adaptant son roman Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire. Voilà que Netflix nous dévoile enfin sa bande-annonce. Attention, Netflix nous prévient :

Cher spectateur,

Nous sommes dans le regret de vous annoncer que vous pouvez dès à présent regarder la bande-annonce sur les aventures désastreuses des trois orphelins Baudelaire et de l’affreux comte Olaf. Mais parce que votre bien-être nous importe, et que nous souhaitons vous offrir la meilleure expérience possible, nous vous conseillons vivement de passer votre chemin, et de rechercher des vidéos de « chats jouant à des instruments de musique » à la place, afin de passer les prochaines 2 minutes et demie de votre vie à regarder un chaton en t-shirt jouer au piano.

Très cordialement,
Netflix

Bande-Annonce VF

Bande-Annonce VOST

Une bande-annonce à l’atmosphère sinistre et sombre où nous découvrons enfin le remplaçant de Jim Carrey, Barney Neil Patrick Harris dans le rôle de l’horrible comte Olaf. Et quelle transformation ! Je dois dire qu’il ne démérite pas. Cette première bande-annonce nous dévoile un aspect sombre fidèle au roman d’origine. Que pensez-vous de cette nouvelle adaptation ? Et de l’interprétation de Neil Patrick Harris ? À vos claviers !


Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire (A Series of Unfortunate Events en VO) sur Netflix, le 13 janvier 2017.

Inspirée des contes au succès planétaire de Lemony Snicket (pseudonyme de l’écrivain Daniel Handler) et mettant en scène l’acteur vainqueur d’un Emmy et d’un Tony, Neil Patrick Harris, « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire » raconte l’histoire tragique de Violette, Klaus et Prunille, et de leur diabolique tuteur, le Comte Olaf, prêt à tout pour mettre la main sur leur précieux héritage. Les enfants vont devoir se montrer plus rusés qu’Olaf et déjouer ses plans et ses mascarades pour découvrir la vérité sur le mystérieux décès de leurs parents. Cette production originale Netflix en huit épisodes, produite par le producteur exécutif récompensé aux Emmys Barry Sonnenfeld et l’écrivain Daniel Handler, sera disponible le 13 janvier 2017, seulement sur Netflix.

Poster de la série Netflix, Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire.

Advertisements
A propos de l'auteur : (70 articles)

Fan de cinéma, tout genre confondu, depuis son plus jeune âge ! Sa première expérience pour les adaptations de comics a été les Batman de Tim Burton et, bien sûr, ça l’a amené à suivre les Marvel et la fameuse trilogie sur Spider-Man de Sam Raimi qui reste pour lui la meilleure adaptation sur l’homme araignée ! Son pseudonyme est une concaténation entre son personnage favori de DC, Batman, et un surnom qu’il doit à une de ses meilleures amies, Claire alias Babounette.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • J’adore. Ça a l’air vraiment rythmé. Surtout en voyant la bande-annonce, j’ai l’impression de regarder un film. Surtout le nombre d’épisodes est parfait. Ça va les obliger à aller vite.

    • Faut il avoir vu le film avant?

      • Non, c’est une nouvelle adaptation. On repart de zéro (et heureusement).

        • Yanis SOUILLARD

          Pour heureusement Mr.Marvelll cela concerne-t-il un avis négatif sur l’adaptation cinématographique avec Jim Carrey ? Que j’ai trouvé pour ma part excellant dans son rôle. Où juste le fait que cela ne prend pas en considération aucun lien avec le film ? Par ailleurs, je ne connais pas trop Neil Patrick Harris, mais ce rôle lui va à merveille, je trouve

          • Évidemment, c’est le côté aucun lien avec le film qui est à prendre à considération, car pour plomber l’audience, il n’y a rien de mieux que « Ah merde, faut avoir vu le film ? Bon, laisse tomber alors. On va regarder ça plutôt. ».

            Concernant le film avec Jim Carrey, je l’ai trouvé sympa. Ce n’est pas glorieux, mais ça se mate avec appétit.