Kong: Skull Island : la scène post-générique expliquée

Un nouvel univers arrive au cinéma

Ah là, là, j’ai un petit coup de nostalgie au moment d’écrire cet article. Ça me rappelle les premières heures du MCU où les néophytes découvraient les scènes post-génériques sans comprendre ce qui s’y passait. Du moins, quand ils ne se barraient pas trop tôt. Il fallait donc expliquer pourquoi les fans comme moi tombaient dans les pommes ou hurlaient comme une pucelle devant Justin Bieber en découvrant ce mec qui ressemblait à Hellboy, mais en violet.

Bref, ma life, t’es pas venu pour. T’es là pour comprendre cette satanée scène post-générique. Tout d’abord, tu l’as peut-être loupé au cinéma (ben ouais, tu savais pas), donc tu en veux une description ? Allez, on commence ça par ça.

Description de la scène post-générique

Si on est attentif durant le générique, on peut malheureusement se faire spoiler la surprise. C’est con quand même…

On retrouve James Conrad (Tom Hiddleston) et Mason Weaver (Brie Larson) dans une salle d’interrogatoire très classique avec bureau, chaises et miroir sans tain. Conrad commence à s’énerver et fustige des individus cachés derrière un miroir sans tain. Puis finalement, deux employés de MONARCH connus, Houston Brooks (Corey Hawkins) et San (Jing Tian), débarquent dans la salle. Ils vont raconter aux deux héros que King Kong n’est pas le seul monstre que l’organisation connaisse. Il existe aussi d’autres îles cachées du monde abritant d’autres monstres géants. L’organisation craint le jour où ces créatures reprendront leur place tout en haut de la chaîne alimentaire.

Pour appuyer ces propos, ils diffusent à Conrad et Weaver un court-métrage où on découvre des peintures rupestres mettant en scène des créatures gigantesques (les trois de la galerie ci-dessous). La dernière s’annonce épique avec Godzilla, facilement reconnaissable grâce à ses pics dans le dos, face à une énorme créature dotée de plusieurs têtes comme une Hydre.

Un univers ayant débuté dans les années 50 grâce à la Tōhō

Si vous ne connaissez rien à l’univers de Godzilla, cette scène a probablement dû vous interpeller. En fait, il faut savoir que dans les années 50, suite au succès de la ressortie du King Kong de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack, la Tōhō, société de production de cinéma japonais à qui on doit notamment Les Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa, avait mis en place un Kaijū Eiga (film de monstres) pour surfer sur la vague. C’était Gojira (nom japonais de Godzilla), sorti sur l’archipel en 1954. Fort de son succès, la Tōhō a monté plusieurs suites, mais aussi des Kaijū Eiga avec d’autres monstres comme protagonistes principaux. Par exemple, Mothra. Souvent dans ces suites, Godzilla affronte d’autres Kaijū comme Ghidrah, Ebirah ou King Ghidorah. C’est ainsi qu’en 1962, il affronte King Kong dans King Kong contre Godzilla.

Bref, via cette scène post-générique, on comprend que Legendary Pictures a vraiment l’intention de reproduire ce MonsterVerse comme ils l’appellent. Ça commencera en 2019 avec Godzilla: King of Monsters qui sera réalisé par Michael Dougherty (Krampus) avec Millie Bobby Brown, Vera Farmiga et Kyle Chandler et qui est teasé par la scène post-générique du jour. Faut-il s’attendre à voir des apparitions de Mothra et Rodan avec un affrontement final contre King Ghidorah dans cette suite ? Probablement. Surtout la cerise sur le gâteau sera le Batman v Superman du MonsterVerse avec Godzilla vs. Kong dont le titre se passe de commentaire prévu pour 2020. Par contre, en regardant Skull Island, je n’ai pas réussi à savoir si le nom de la mère de King Kong, c’est Martha.

Magnifiques posters pour Kong: Skull Island par Karl Fitzgerald

Pour boucler l’article, The Bottleneck Gallery, Poster Posse et Warner Bros se sont associés pour une exposition d’art « Tribute Of Kong » en prévision de la sortie de Kong: Skull Island. /Film a pu récupérer des posters de l’artiste Karl Fitzgerald et j’adore ! C’est vraiment magnifique.


Kong: Skull Island est prévu en France pour le 8 mars 2017.

Réalisé par Jordan Vogt-Roberts, d’après un scénario de Max Borenstein, Derek Connolly, John Gatins et Dan Gilroy, avec Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, John Goodman, Brie Larson, Jing Tian, John Ortiz, Terry Notary, Corey Hawkins et John C. Reilly.

KONG: SKULL ISLAND plongera les spectateurs dans le monde mystérieux et dangereux du roi des grands singes. Une équipe d’explorateurs, interprétée s’aventure loin dans la jungle de cette île dangereuse.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2791 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Girjul34

    J’espère que les effets spéciaux seront aux rendez-vous parce que niveau scénario….lol

    • Non, mais comme je l’ai dit dans ma critique, on ne va pas voir Kong pour son histoire, mais pour vivre un grand huit en plein Skull Island. Le film est vraiment monté pour ça. Pour en prendre plein les mirettes pendant deux heures.

  • Silferaw

    Ah ouais ok la vache xD