Kong: Skull Island : premier aperçu de King Kong !!!

Retour aux origines

Depuis la monstrueuse bande-annonce diffusée lors du Comic-Con de cet été, je suis complètement gaga de Kong: Skull Island. C’est donc naturellement que j’ai sauté de joie en découvrant un premier aperçu du roi des singes.

On part sur une version fidèle aux origines (je vous ai mis une photo des différentes versions de King Kong pour comparer), donc contraire à la version de Peter Jackson, où King Kong est une créature qui n’est pas un gorille, ni un singe, géant, mais une créature de sa propre espèce. Surtout, il tient debout sur ses deux pieds.

Ce qui est dommage, c’est que la photo est coupée au niveau du corps. Elle ne permet donc pas d’avoir un aperçu de l’appendice de King Kong que j’imagine d’une taille XXXXXXXL.

Par contre, bonne nouvelle pour ceux qui ne veulent pas attendre près d’une heure et demie avoir d’avoir la créature entièrement à l’écran. Le réalisateur Jordan Vogt-Roberts ne veut pas faire ça.

Nous ne jouons pas fondamentalement le même jeu que le Godzilla de Gareth Edwards et la plupart des films de monstres, qui me rendent mal à l’aise avec l’idée qu’un film de monstre doit attendre une heure ou 40 minutes avant que la créature ne se manifeste. Kong n’est traditionnellement pas apparu dans ces films jusqu’à très, très tard, et le monstre traditionnellement ne s’affiche pas jusqu’à très, très tard dans un film de monstre, donc beaucoup de ces films ont tendance à avoir cette structure qui est un peu lente avant d’exploser. Quelque chose au sujet de ce film m’a donné envie de la rejeter et de jouer un jeu très, très différent.

Un très, très grand fan du « très, très ». Par ailleurs, le film ne devrait pas recycler à nouveau l’histoire de la Belle et la Bête, malgré la présence de la belle Brie Larson. Il va plutôt se concentrer sur le comportement des hommes quand ils découvriront que leur place dans la chaine alimentaire n’est pas celle qu’ils croyaient. Plutôt une bonne nouvelle.


Kong: Skull Island est prévu aux States pour le 10 mars 2017.

Réalisé par Jordan Vogt-Roberts, d’après un scénario de Max Borenstein, Derek Connolly, John Gatins et Dan Gilroy, avec Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, Brie Larson, John Goodman, Jing Tian, Corey Hawkins, Jason Mitchell, John Ortiz, Shea Whigham et Toby Kebbell.

KONG: SKULL ISLAND plongera les spectateurs dans le monde mystérieux et dangereux du roi des grands singes. Une équipe d’explorateurs, interprétée s’aventure loin dans la jungle de cette île dangereuse.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2792 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Yanis SOUILLARD

    Alors franchement toi qui boudé les effets spéciaux de la bande annonce Valérien, je trouve que pour que la version de ce King Kong est à pleurer ! C’est moche c’est laid ! La version Jackson était mieux ! Mais cela n’empêche pas que le film peut être bien !

    • Il y a deux écoles pour King Kong. Celle qui est pour la version de PJ et ceux pour la version classique. Inutile de dire dans quelle catégorie, je me range. Je n’ai jamais aimé le King Kong de PJ (sa créature, pas le film), car il s’agit d’un simple gorille géant. Alors que le mythe King Kong joue justement sur la presque divinité du personnage. Il n’est plus un simple gorille géant, mais une créature mystique.

      Sinon, pour Valerian, je ne parle pas du look, mais bien de la qualité des effets spéciaux. Notamment à cause des textures très sommaires.

  • Captain Cook

    Yep assez impatient.

    J’ai était super décu de Godzilla perso (perssonage creux, lent, lent, narration pire qu’un somnifére), malgré les qualité visuel et sonore du film.