Exposition : Marvel Avengers S.T.A.T.I.O.N. à Paris La Défense

Photo de l'exposition Marvel Avengers S.T.A.T.I.O.N.

Quand une exposition Marvel débarque à Paris, devinez qui est au taquet ? Bien évidemment, votre serviteur, Marvelll.

Depuis sa première au musée Discovery Times Square à New York, le 23 mai 2014, l’exposition Marvel Avengers S.T.A.T.I.O.N. se balade dans le monde entier et est enfin arrivée en France depuis hier. Située à l’esplanade de La Défense, elle sera à l’affiche du 15 avril jusqu’au 25 septembre. L’occasion était donc trop belle pour visiter l’exposition focalisée sur l’univers des Avengers.

Compte-rendu ? On retrouve un style assez proche de ce qui a été fait pour Star Wars Identités. Une exposition donc calibrée pour les enfants, même si les adultes y trouveront leur compte. Par contre, l’exposition a un truc en plus, non négligeable. À l’entrée, on vous prête un smartphone permettant de suivre l’exposition et récupérer des informations aussi bien en admirant les éléments exposés qu’en trifouillant le smartphone. D’ailleurs, on nous offre un quiz assez sympathique, même si un peu dur pour les enfants.

Pour le reste, l’exposition est divisée en plusieurs aires dont une pour chaque grand Avengers, les autres devant se partager le peu d’espace restant. Quelques pièces valent le détour comme le réacteur avec le Tesseract ou la sublime Veronica. Mais, ça reste tout de même assez soft, car il s’agit davantage d’une expérience nous invitant à se mettre dans la peau d’un scientifique du SHIELD (d’où les nombreux détails techniques sur les fiches de chaque Avengers) qu’une exposition. En une grosse heure maximum (en passant du temps sur le smartphone fourni), on a fait le tour. Ça fait donc cher pour 21,99 € (prix pour un adulte). À moitié prix, j’aurais trouvé ça plus raisonnable.

Le pire, ça reste en voyant la bande-annonce ci-dessous où j’ai découvert des éléments que je n’ai pas vus.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2627 articles)

Avatar de l'auteur MarvelllFou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.