Dragon Ball Z – The Fall of Men : le court-métrage complet !!!

Dragon Ball Z – The Fall of Men est écrit et réalisé par Yohan Faure avec la direction artistique de Vianney Griffon. Je suivais le projet depuis maintenant deux ans et je guettais avec impatience sa sortie. Et la sortie, c’est aujourd’hui, maintenant, tout de suite. C’est l’heure de faire Kaméhaméha !

Un court-métrage extrêmement sympathique, malgré quelques petits défauts, qui m’a rappelé un peu Man of Steel dans le style. En tout cas, j’ai adoré la fin et bien kiffé le passage où Krilin et Ten Shin Han se font massacrer par Cell. Concernant ce dernier, j’ai été un peu surpris en le découvrant. Je regrette qu’il ne soit pas un poil plus massif (on dirait presque la première forme) et aussi, sa bouche me gêne, mais pour le reste, il est nickel et surtout, très impressionnant (la scène où il explose la maison de Dieu, miam !). Pour terminer, un petit détail de rien du tout, mais j’adore comment ils ont réutilisé La Défense.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2751 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Best

    Dédicace à ceux qui disent que faire un film live à partir d’un animé  »
    c’est impossible à rendre crédible », ce court métrage d’amateur sans
    gros budget et la preuve que c’est possible, avec un peu de réalisme. On
    réussit à retranscrire des monde fantastique fantaisiste , à partir
    d’un roman, des héros en collant, avec un slip par dessus, on peut même
    rendre des joués transformeurs crédibles, et on ne pourrait pas faire ça
    juste car il y a eu un nanar, à petit budget ? Sinon je trouve le design de Cell parfait, il ressemble vraiment à un cyborg, et s’imprègne bien en live , le seul défaut c’est la chorégraphie des combat, après c’est qu’un petite production. J’ai deja réfléchit à un DBZ version Man Of Steel, je trouve que pour un DBZ c’est la démarche a suivre, tout en mettant en avant l’aspect folklorique fantaisiste/ science fiction d’un dbz.

    • Ils auraient dû dynamiter les combats en insérant des gros plans où les poings ravagent la gueule des combattants. Exactement comme les anime ou les mangas. Là, c’est trop éloigné. Après, ce genre de plan n’est pas évident à mettre en place.

      • Best

        ça manque d’impact, c’est pas assez organique.

        Pour un film à gros budget ils peuvent reprendre exactement les plans dans l’animé, gros coup = à impacte plan rapproché, avec un léger ralentie avec le corps qui se project, avec les expression facial, avec un certains réalisme hein pas comme l’anime. Après faudrait aussi faire les bruitage plus cinématographique et réel. Mais .MOS rappelle un peu DBZ faut faire comme Man of Steel et le combat Superman vs. Zod, par la manière dans c’est filmé, en terme d’effets spéciaux et d’impact. Avec les mouv et cadrage encore plus comme DBZ avec un coté plus art martial. La seul difficulté pour faire un DBZ en live c’est la transformation en SS, c’est difficile a rendre crédible et non « Kitsh »

        • En gros, le modèle, ça reste le combat Neo contre Smith dans Matrix 3. Pour la transformation en SS, c’est chaud. Pour le court-métrage, ils s’en sont pas trop mal sorti même si je trouve que ce n’est pas assez impressionnant.

          • Loïc Le Quart d’Ynal

            Je suis d’accord pour Matrix 3 (même si dans le genre, Man of Steel rend plutôt bien aussi).

            Pour la transformation en Super Saian (désolé, l’acronyme me pique les yeux, je me demande pourquoi), ça pourrait ressembler visuellement aux régénération du Docteur dans Doctor Who (https://www.youtube.com/watch?v=sVEY5AL5zzk par exemple). Juste avant que la tête et les membres laissent place à un flot de lumière.

          • Tout à fait, si on imagine ça avec plus de moyens, ça pourrait faire cool.