Critique : Joyland

Je ne vais pas encore vous expliquer pourquoi je me suis procuré le livre. Si j’ai pris le roman Joyland, c’est parce que Stephen King, point final.