Critique : Vikings – Saison 1

Qui étaient les Vikings ?

Fiche

Titre:Vikings
Créateur(s):
Showrunner(s):
Acteurs: , , , , , ,
Guest-stars:
Titre original:Saison:
1
Pays:Irlande, CanadaNombre d’épisodes:9
Genre:Action, Drame, HistoriqueFormat:42 mn
Diffusion d’origine:3 mars 2013Chaîne:

Scandinavie, à la fin du 8ème siècle. Ragnar Lodbrok, un jeune guerrier viking, est avide d’aventures et de nouvelles conquêtes. Lassé des pillages sur les terres de l’Est, il se met en tête d’explorer l’Ouest par la mer. Malgré la réprobation de son chef, Haraldson, il se fie aux signes et à la volonté des dieux, en construisant une nouvelle génération de vaisseaux, plus légers et plus rapides…

Critique

Personnellement, je m’attendais à une série surfant sur le succès de Spartacus en proposant une alternative dans l’univers des Vikings. En fait, pas du tout. Vikings s’oriente davantage vers le style de Game of Thrones.

Sans toutefois atteindre la maestria de ce dernier (il me paraît d’ailleurs difficile d’imaginer rivaliser avec), of course. Dans la série Vikings, on suit le destin de Ragnar Lothbrok (incarné par Travis Fimmel, qu’on verra en premier rôle dans le très attendu Warcraft par Duncan Jones et prévu pour mars 2016), un illustre Viking qui rêve d’explorer l’Ouest. Déjà physiquement, le héros est très convaincant. Son arme fatale ? Ses yeux bleus. Ils risquent de faire des sacrés dégâts auprès des femmes et des hommes attirés par le même sexe.

Parmi les bons points à distribuer, on peut compter sur les décors d’une beauté à se damner et une superbe photographie. On a davantage l’impression d’être devant un film qu’une série. Ça pose le level. Le générique de la série est magnifique. C’est vraiment ce dernier qui m’a donné envie de voir Vikings quand je suis tombé dessus par hasard en surfant sur YouTube. Néanmoins, le meilleur moment de la série reste l’ouverture de l’épisode pilote où interviennent Odin, le père des Dieux, et les Walkyries. Un moment de pur onirisme laissant envisager le meilleur pour la suite.

Se cultiver en matant une série.

Malheureusement, on comprend par la suite que la série restera réaliste et n’envisagera donc pas d’interventions (physiques) des Dieux. À la place, elle nous invite à découvrir le quotidien de ces terreurs d’antan. On découvre comme ils vivent, leurs croyances et leurs cultures (dont un fait surprenant au niveau sexuel, ils sont beaucoup moins réfractaires que nous à partager leurs maris ou femmes). Un plus non-négligeable pour notre culture personnelle. Ça permet aussi d’effacer quelques clichés.

Néanmoins, difficile d’être pleinement convaincu. L’intrigue principale n’offre pas de réels intérêts. Un jeune héros ambitieux. Un chef (Gabriel Byrne, moyen) voulant conserver son pouvoir. Dans l’entourage, on note principalement un frère qui souffre de la renommée grandissante de son frère amenant une certaine tension (trahira ? trahira pas ?). Dans l’ensemble, seul Travis Fimmel a réussi à me captiver. Le reste n’étant que des rôles clichés ou peu intéressants. Car il faut dire que niveau écriture, la série est partagée entre réalité historique et narration captivante. Dès lors, à force de naviguer entre les deux eaux, elle finit par se diluer et n’offrir qu’un spectacle moyen, se réveillant par moments comme lors de cette bataille contre les Anglais ou la visite dans une sorte d’église Viking.

Il est surprenant aussi de constater que le héros est incroyablement lisse malgré la réputation sulfureuse des guerriers nordiques. Lors du massacre des moines, il ne participe pas au contrario de ses compagnons, et ce, malgré le fait qu’il soit le leader. Est-ce une volonté des scénaristes pour ne pas faire apparaître Ragnar comme un personnage antipathique auprès des téléspectateurs ? Sans doute.

Conclusion

Vikings est loin d’être une série lorgnant sur le style de son collègue Spartacus. Il s’apparente davantage avec les docu-fictions visant à cultiver le spectateur tout en offrant une histoire captivante. Malheureusement, si la première mission est accomplie, difficile d’en dire de même pour la deuxième.
+– Travis Fimmel
– Photographie
– L’ouverture de l’épisode pilote
– Le générique
– Découvrir la vie des Vikings
– Histoire moyenne
– Beaucoup de personnages peu inspirés
6/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2787 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.