Test : Top Spin 4

Viens Nadal, je te prends !

Date de sortie : 18 mars 2011

Édité par 2K Sports

Développé par 2K Czech (Mafia 2)

Genre : Sport

Plate-forme : PlayStation 3, Xbox 360

Je n’avais plus touché à la saga depuis le premier opus. N’ayant plus rien à faire, je l’ai donc emprunté pour l’essayer. J’ai été agréablement surpris. Si au début, on galère bien sans y comprendre, il suffit de faire un passage à l’académie Top Spin pour bien assimiler le gameplay et il n’aura plus de secret pour vous.

Je me suis donc lancé dans un mode Carrière, je crée mon perso et je débloque le trophée amusant : « It’s Alive » (faisant directement référence au monstre de Frankenstein). Le mode Carrière consiste surtout à s’entraîner et à faire des tournois, en gros à accumuler les matchs. On débloque des points d’expérience, on monte en niveau, on accède à des nouveaux tournois et on recommence jusqu’au niveau 20. Après il s’agit d’accomplir des objectifs pour accéder à la postérité. Le but ultime est de devenir une légende. C’est assez long, surtout en difficile et devrait vous tenir en haleine de nombreuses heures.

Les modes restants sont plutôt sympathiques mais le online catastrophique (il n’est pas rare d’attendre une demi-heure pour faire face à un nouvel adversaire).

En somme, n’étant pas un grand fan de tennis, j’ai plutôt apprécié ce Top Spin 4 mais la lassitude finit par pointer le bout de son nez et j’ai laissé tomber le jeu. Les matchs se suivent et se ressemblent plus ou moins. C’est toujours le problème des jeux de sports qui n’offrent pas d’histoire pour simuler. Pourtant, ce n’est pas bien compliqué.

Graphisme : 7/10 – Les terrains sont superbes. Voir les empreintes des pas est un plus non négligeable sinon les tennismans n’ont pas vraiment évolué graphiquement. Par contre, bon point pour le public même si on trouve facilement les mêmes têtes à côté.

Gameplay : 8/10 – Le gameplay peut sembler ardu au premier abord mais il se révèle très efficace et permet de s’adapter à tous types de jeu (bourrin, défensif ou endurant). Une réussite.

Durée de vie : 7/10 – Une douzaine d’heures pour finir le mode carrière. Le reste ne dépendra que de votre addiction à ce type de jeu.

Histoire : -/10 – La blague…

Succès/Trophées : 7/10 – 42% en faisant le mode carrière et quelques pourcentages en plus grâce à de trophées faciles. Par contre pour le platine, c’est une autre histoire.

Son point fort – Son gameplay.

Son point faible – Répétitif si vous n’êtes pas un fondu du genre.

Note : 6/10 – Je ne suis pas un grand fan de tennis mais j’ai passé un bon moment sur Top Spin.

Et en bonus, la publicité qui a fait scandale et a fini par être annulée. Dommage…

Advertisements
A propos de l'auteur : (2770 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.