Test : Final Fantasy XIII-2

Enfin le remake de Chrono Trigger ?

Fiche

Éditeur:Square Enix
Développeur:Square Enix (la saga Final Fantasy, la saga Kingdom Hearts)
Plate-forme:Playstation 3, Xbox 360Date de sortie:3 février 2012
Genre:Jeu de RôleClassification:Déconseillé aux moins de 16 ans
Quelques années après que Lightning et ses alliés ont sauvé Cocoon, les survivants ont décidé de reprendre les choses à zéro en reconstruisant Gran Pulse. À cette période, Lightning est introuvable et est considérée comme morte par beaucoup ; sa jeune sœur Serah, en stase cristalline pendant la majeure partie de Final Fantasy XIII, vit dans la ville de Neo Bodhum et est convaincue que Lightning est encore en vie. Le village est soudainement assiégée par des monstres et un homme mystérieux appelé Noël apparait pour sauver Serah. Ensemble, ils décident de partir à la recherche de Lightning, perdue dans une autre époque où se produisent des paradoxes temporels…

Critique

Après un épisode XIII des plus décevants et le souvenir d’un Final Fantasy X-2 pas franchement terrible car trop orienté nana (non, je ne fais pas mon macho), j’étais alors inquiet à l’idée d’accueillir ce Final Fantasy XIII-2 mais pas de quoi non plus de m’empêcher de me le procurer le Day One.

Le lancement du jeu est un pur régal avec une cinématique où le savoir-faire vu dans Final Fantasy VII Advent Children explose avec un combat tout simplement magistral entre Caius et Lightning. On soulignera aussi la force de ce FF XIII-2 à nous investir des enjeux et un mini didacticiel sans qu’on n’y trouve rien à redire et surtout de façon à qu’on soit immergé le plus rapidement possible. On découvre un nouveau personnage répondant au nom de Noel et on sera complètement paumé scénaristiquement parlant (surtout si comme moi, vous n’avez rien suivi de l’actualité du jeu). Ben oui, c’est quoi ce bordel, pourquoi Lightning est-elle considéré comme morte ?

Plus on avance dans le jeu, plus on comprend où ce monsieur aux bonbons (Square Enix so) veut nous emmener et vorace comme nous sommes, on le suit avec un sourire n’ayant rien à envier à celui du Joker (pauvre petite victime innocente). En fait, c’est tout simplement le remake de Chrono Trigger qui se révèle.

Oui, vous vous rappelez de ce RPG signé par Squaresoft et sorti sur la Super Nintendo. Oui, celui qui a des personnages à la Dragon Ball car croqué par Akira Toriyama mais qui n’est pas Dragon Quest. Pour ceux n’ayant pas eu la chance de jouer à cette bombe (déjà vous n’avez pas de bol), Chrono Trigger offrait tout simplement la possibilité de remonter ou avancer dans le temps : ainsi on avait le droit à de joyeux délires comme la préhistoire, un futur dominé par les machines, la fin du monde où l’univers s’écroule. Certes Final Fantasy XIII-2 n’ira pas aussi loin que Chrono Trigger mais l’idée est sensiblement la même avec plusieurs visions d’un même endroit (toutefois, ça varie vraiment très peu d’une époque à l’autre juste la couleur qui change et moins de PNJ).

Passons l’interlude Chrono Trigger et abordons le gameplay. C’est le même que celui de Final Fantasy XIII sauf qu’on ne dispose que de 2 personnages et aucune Chimère/G Force/Invocation. Mais on se fait arnaquer ?! Pas du tout parce que la troisième place de l’équipe est réservé à une créature qu’on peut capturer. Pokemon powaaa ! Je vais tout de suite calmer vos ardeurs. Le gros point faible de ce système repose sur l’évolution des créatures. Au lieu d’acquérir de l’expérience en combattant à vos côtés, il faut récupérer des objets pour la faire monter en niveau. Ce système est assez casse-couille car elle amène davantage à conserver ces objets pour la meilleure créature qu’on rencontrera. Du coup durant une grosse partie de l’aventure, la créature qui vous accompagnera sera moisie. Franchement, j’ai du mal à comprendre l’intérêt de l’évolution par objet. M’enfin c’est comme ça, on fait avec, surtout c’est dommage que les créatures n’évoluent pas… On ne peut pas avoir un Dracofeu à partir d’un Salamèche.

Personnellement, j’ai fait l’histoire d’une traite en ne m’attardant pas sur les quêtes secondaires et je n’ai jamais souffert sauf une fois arrivé au boss final. Mes persos étaient beaucoup trop faibles et j’ai souffert le martyr sans jamais réussir à le battre (une fois, je suis passé tout près). Après deux heures d’essais, je me suis résigné à farmer comme un porc et je suis revenu lui mettre une fessée. Après le coup final, la manette je l’ai posée et ça m’a failli jouer un tour mais je vous laisse découvrir pourquoi. Par contre, à la fin, ma mâchoire s’est décrochée :

Spoiler

« A suivre… », sérieux, what’s the fuck? Un Final Fantasy XIII-3 ou c’est tout simplement le Versus XIII qui est considéré comme la suite? Si quelqu’un peut me répondre…

Test

Graphisme : 8/10 – C’est beau malgré des décors répétitifs (justifié moyennement par l’histoire). Un peu d’aliasing à signaler tout de même, kupo!

Gameplay : 8/10 – On conserve le système de rôles du XIII, on ajoute un soupçon de Pokemon et de cinématiques QTE. On regrette tout de même l’absence de chimères… Kupo!

Durée de vie : 8/10 – 25h en ligne droite pour l’histoire, c’est peu pour un RPG mais c’est mieux que la moyenne des jeux actuels, kupo!

Histoire : 8/10 – Bien meilleur que celle du XIII grâce à un nouveau personnage, Noel, attachant et un bad guy stylé, Caius (parce que le vieux du XIII, hein?). Les intrigues temporelles sont plutôt bien amenées et jamais trop complexe. A noter deux cinématiques de dingue pour l’introduction et la conclusion, kupo!

Succès/Trophées : 4/10 – 22% en faisant juste l’histoire sinon pour avoir le platine, armez-vous de patience et de beaucoup de temps libre, kupo!

Son point fort – Enfin un bon Final Fantasy avec un package graphisme/gameplay/histoire au poil.

Son point faible –Les chimères sont où? Kupo! Sans oublier le système d’évolution des monstres, kupo!

Conclusion

Final Fantasy XIII-2est un bon Final Fantasy, en tout cas bien meilleur que les épisodes X-2, XII et XIII mais il ne parviendra pas au panthéon aux côtés des Final Fantasy entre le VI et X.
Trophée8/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2693 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Nox

    Bon test !
    Par contre, j’ai trouvé le jeu beaucoup trop simple :(, surtout le boss final en fait à l’inverse de toi, mes persos étaient déjà assez HL (99 partout en fait), donc le petit boss, il a pas tenu plus de quelques minutes… dommages. Par contre j’ai trouvé un boss de quête annexe beaucoup plus coriace en fait.

    Sinon même chose pour ton spoiler, on peut allègrement appeler ça du foutage de gueule. Quand il y a eu des tu sais quoi, c’était toujours du à un effet de marketing ou de succès, là… c’est pas sensé s’appeler FINAL Fantasy?…

    ps: FFXII-2 ? Existe pas ça  😆 pas plutôt cette belle bouse de X-2 ?

  • Spike654

    Le « à suivre » fait référence apparemment à du DLC, pas de FF XIII-3 de prévu selon les producteurs.

  • Ah d’accord, ils se foulent même plus, ils nous sortent des jeux en lot. Ça me rappelle l’arnaque Prince of Persia et le fameux Epilogue en DLC.

  • @Nox: effectivement, c’est une erreur de ma part, je vais corriger ça 😀 Sinon si j’ai galéré pour le boss final, c’est que j’ai fait le jeu en ligne droite, mais totalement 🙁

  • Garioubette

    Coucou, je passais par hasard chercher quelques infos pour optimiser la croissance des monstres, à savoir si il valait mieux des universelles partout, où si à force un truc spécial allait donner plus de puissance dans une carac même en se privant des autres bonus… enfin bref le sujet n’est pas là :p

     

    Pour la réponse à ton spoiler, je sais pas comment en mettre alors je vais essayer de rester vague : Oui pour moi c’était évidement pour ta deuxième hypothèse. Le coté sombre tout ça… vu la fin. Fin d’ailleurs assez controversée que j’ai pu voir sur pas mal de test, perso je trouve juste énorme et d’ailleurs une réplique de Linderman dans « Heroes » : Vous voulez une vie heureuse ou une vie qui à du sens ? »

    Alors moi je dit enfin un final fantasy qui a du sens ! Et qui prend sa place dans mon panthéon des FF, et même des Squaresoft jeux réunis avec Cronos trigger et Bahamut Lagoon.

    Là où je suis d’accord le jeu est trop facile, j’ai commencer à réfléchir aux tactiques et à l’équipe uniquement à partir du dernier boss, et un poil sur Yomi après, à part ça même les DLC, pas de très très gros boss d’après jeu et l’évolution des monstre et même des personnages trop simpliste à mon gout, comparé aux combinaisons possible avec les matéria du 7, et des job du 5, pour moi les deux épisodes les plus complets sur la personnalisation des équipes.

     

    Ensuite pour l’histoire de pokemon, ça devient à la mode cette comparaison, je vous rappelle que square enix maintenant c’est la réunion de square soft (les FF entre autre) et de Enix (les dragon quest) et que le domptage des mob à mettre dans l’équipe est à 99% tiré du système de capture de montre de dragon quest 4 (sorti en 1990). Je sais pas quand est sorti le premier jeu pokemon, mais l’hypothèse qu’il aient copié sur pokemon (alors qu’ils avaient déjà l’expérience d’un système identique chez eux depuis plus de 20ans) est plutôt légère 😉

     

    PS : Vu que tu modères tu pourra surement mettre un spoiler là dessus avant de valider :

    SPOILER — SPOILER
    Pour l’absence des invocation (Eidolons) à mon avis ça se comprends du fait que la déesse Etro est en train de disparaitre et qu’elle concentre surtout son pouvoir dans sa guerrière (Lightning) qui est en train de jouer le dernier rempart de protection au Valhalla, on la voit d’ailleurs invoquer Odin, mais aussi Shiva et Bahamut et on peut supposer que la déesse les lui à toutes accordées pour se battre contre Caius.

  • Très bon commentaire, c’est toujours agréable de lire un passionné surtout quand il cite Bahamut Lagoon, un jeu que j’adore (même si trop facile).

    Par rapport à la fin, c’est surtout la phrase « à suivre » qui m’a dérangé. Quitte à la mettre, ils auraient pu faire l’effort de nous renseigner où on verrait cette suite.

    Pour Pokemon, je suis d’accord, il n’a pas vraiment innové mais c’est surtout parce qu’il s’agit du plus populaire. Va citer Dragon Quest V à un néophyte, il te répondra: c’est quoi ce jeu? La faute à Enix qui n’a jamais laissé ses jeux sortir hors de ses frontières. Et je ne dirais pas jusqu’à dire qu’ils ont copié (je ne le dis d’ailleurs pas dans ma critique), juste que ça ressemble (en moins bien par contre – l’attrait de Pokemon reposait sur la possibilité de faire évoluer ses créatures).

    Pour ton SPOILER, hum, je ne suis pas convaincu parce que bon, ils auraient pu s’arranger pour donner des invocations au duo, genre Ifrit. Ce qui m’inquiète, c’est que plus on avance dans la saga, plus les invocs semblent secondaires alors qu’elles étaient presque indispensables auparavant.

  • Garioubette

    Alors les monstre comparé à pokemon j’insiste parce que comme dans dragon quest, les monstres sont intégré à l’équipe et font partie de l’évolution de l’équipe même et le choix dépendra de la stratégie des autres personnages. Par exemple prendre des humains cogneurs et un monstre soigneur, où un gros monstre qui encaisse et des humains pour le soutient. Alors que dans pokemon, bha les montres et leur évolution représente tout le jeu, heureusement que les monstre soient un peut plus développé dans pokemon, parce que sinon c’est surement pas l’histoire ni le gameplay qui aurais rattrapé tout ça 😛 Enfin c’est mon avis, j’ai passé quelques bon moment sur des vieux pokemon entre deux sorties de FF où dans le train quand je n’avais pas de FF en cour sur ma GBA 😉

     

    Pour le « A suivre », c’est juste du teasing commercial. Les compagnies de jeux vidéos on maintenant des département marketing aussi développés que la programmation où le graphisme…

     

    Pour les invoc pour moi aussi c’était une déception, jusqu’à la toute fin je les attendait, j’avais de l’espoir, je me disais peut être pendant la « game+ » ils vont nous les filer comme des familiers spéciaux…

    Faut dire que depuis la 12 les invoc, à part à faire jolie pour se balader et massacrer tout ce qui bouge dans les zones de départ, elles avaient perdue tout intérêts, pour le 13 idem, je me souviens pas les avoir sortis dans des moment important, c’était joli pour achever des mob de base mais sur les boss difficile il valait largement mieux garder ses PT pour les technique bien plus utile genre le gros heal « seconde chance ».

    A mon avis on en aura d’autres en DLC du style odin du crépuscule qui était juste un test, mais ils ont surement pas voulu refaire une erreur et n’ont pas trouver le juste milieux entre le 10, où les invoc étaient trop autonome, même plus besoin des personnages à force, et le 12 où elles était super faiblardes et c’était une plaie pour arriver à sortir certaines techniques (et les impulsions bien trop puissante en comparaison qui était basés sur le même ressource). Bref je te contredit pas, mais c’était une raison RP que j’ai trouvé pour justifier ce qui est je pense une erreur technique 😉 J’essaye de m’en convaincre et le vie est plus belle comme ça, mais j’espère qu’ils trouveront quelque chose pour la suite, quitte à faire une retour en arrière et revenir à des invoc qui sont juste une attaque puissante éphémère comme ce qui à fait leur succès du 3 jusqu’au 9. Les mettre à la place de l’attaque spéciale de rôle du perso : une invoc évolutive, une fois par combat, qui prend toute la jauge et qui en fonction de la longueur de l’ATB du persos une attaque différente. Ce qui était un peut le but de la synchro dans cet épisode d’ailleurs.

     

    Edit : Oui pour les invoc j’ai bien dit jusqu »au 9. Bien sur que sur le 10 elles déchirent tout, c’est trop beau, on sent la puissance dans la manette, on les boost comme les persos, on les voit tout faire, taper, jeter des sorts, se soigner, une limite dévastatrice on en redemande. Seulement voila quand on refait une partie : si on veut s’amuser et avoir un semblant de challenge bhen on ne les sort plus parce qu’elles sont totalement déséquilibrés, surtout à partir de bahamut qui sort du 30k à un moment du scénario où les persos sont bien loin d’espérer atteindre leur limite du 9999… Pour moi le 10 j’ai beaucoup aimer, mais il a malgré tout marqué le début d’une certaine décadence vers la facilité et la puissance racoleuse. Le bon point que j’avais donné au 13, c’était sa difficulté, avoir fini le 13-2 m’a donné envie de m’y remettre, et d’entrée de jeux la couleur est annoncé et même sur les petit groupe de montre tout bête, croise 5 ou 6 carpeaux boueux en même temps avec tes pauvre petits L’cie qui sortant à peine de leur coquille, il vont avoir des ennuies si tu change jamais de rôle ou que tu n’essaye pas une attaque surprise, les 5 étoilent se méritent sur le 13, mais il y avait un niveau « facile » pour ceux qui n’aiment pas le challenge, alors pour le 13-2 : Il est où mon niveau normal à moi qui aime bien les combat tendus ?! Et c’est quoi leur niveau facile sur le 13-2, les monstres se suicident de peur en nous voyant arriver ? 😛

  • « Et c’est quoi leur niveau facile sur le 13-2, les monstres se suicident de peur en nous voyant arriver ? 😛 » Mort de rire par cette phrase!

    En tout cas, moi je vote pour un retour aux sources concernant les invocations. Pour le 12, les invocs si je ne me trompe pas étaient horribles, ils fallaient à tout prix les booster pour qu’elles puissent balancer leurs overdrives avant de se faire tuer par le boss. A moins que ce soit le X, je ne me rappelle plus. En tout cas, je signe pour un truc genre le VII et VIII où on pouvait passer un long moment à essayer de récupérer les chimères les plus puissantes pour bien nous dépanner lors des combats. M’enfin bon…

  • Garioubette

    Pour le 8 on pouvais les améliorer pour avoir des capacité, entre autre la boutique de tomberie je crois, et autre truc sympas.

    Le 10 on pouvais carrément les gérer comme des persos en leur fillant des sort et capacité avec les loot, ça devenais trop balèze.

    Pour le 12 pour faire leur attaque spéciale elle avaient toutes plus où moins des conditions à la con, genre je sais plus la quelle, devait avoir 5 ou 6 altération d’état néfastes sur elle.

     

    Perso j’adorais la gestion dans le 10 et le fait qu’on les considère comme des personnage et équipe de remplacement, mais faut leur trouver un bon équilibre de puissance et de pas ruiner tout le jeu en les sortant 😉

     

    Bon sinon je refait le 13 en ce moment et ça me dégoûte toujours autant le coté transformer des invocations de cette épisode…