Critique & Test Blu-ray : The Big Lebowski

« You see what happens, Larry, when you fuck a stranger in the ass! You see WHAT HAPPENS! »

Date de sortie Blu-ray (USA) : 16 août 2011
Date de sortie Blu-ray (France) : 27 septembre 2011

Écrit et réalisé par Joel Coen et Ethan Coen (True Grit, No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme)

Avec Jeff Bridges (Crazy Heart, Tron), Julianne Moore (Hannibal, A Single Man), John Goodman (Arizona Junior), Steve Buscemi (Copains pour toujours, Les Soprano), Philip Seymour Hoffman (7h58 ce samedi-là, Truman Capote), Tara Reid (Urban Legend, American Pie), Peter Stormare (Prison Break), John Turturro (Miller’s Crossing, Transformers) et Sam Elliott (Hulk)

Date de sortie cinéma : 22 avril 1998
Long-métrage américain
Genre : Comédie, Policier
Durée : 1h57

Format vidéo : 1.85:1
Langue : Anglais (DTS-HD Master Audio 5.1) et Français (DTS 5.1)
Sous-titres : Français, Anglais pour sourds et malentendants et Espagnol
Suppléments : Exclusive Introduction (SD, 4 mn 40), Jeff Bridges Photo Book (HD, 17 mn 30), U-Control, Worthy Adversaries: What’s My Line Trivia, The Dude’s Life (HD, 10 mn), The Dude Abides: The Big Lebowski Ten Years Later (HD, 10 mn 27), The Lebowski Fest: An Achiever’s Story (SD, 14 mn), Flying Carpets and Bowling Pin Dreams: The Dream Sequences of The Dude (HD, 4 mn 20), The Making of The Big Lebowski (SD, 24mn 35), Photo Gallery (SD, 3 mn 25) is a short compendium of Bridges’ photography, Interactive Map et BD-Live and pocketBLU enabled

Jeff Lebowski, prénommé le Duc, est un paresseux qui passe son temps à boire des coups avec son copain Walter et à jouer au bowling, jeu dont il est fanatique. Un jour deux malfrats le passent à tabac. Il semblerait qu’un certain Jackie Treehorn veuille récupérer une somme d’argent que lui doit la femme de Jeff. Seulement Lebowski n’est pas marié. C’est une méprise, le Lebowski recherché est un millionnaire de Pasadena. Le Duc part alors en quête d’un dédommagement auprès de son richissime homonyme…

La critique

The Big Lebowski est un film qui a été incompris à sa sortie au cinéma et qui depuis a acquis un statut de film culte. Petit bijou d’humour noir et de policier, il est avant tout un véritable théâtre de la comédie humaine. De nombreuses répliques sont entrées dans les annales et les nombreux dialogues sont un régal à suivre (un véritable travail sur le scénario et de la part des acteurs). Le trio Le Duc/Walter/Donny sont comme ces gars qu’on pourrait croiser au détour d’une piste de bowling et s’arrêter derrière eux pour écouter leurs dialogues d’un surréalisme et réalisme absolus.

Le film peut surprendre lors du premier visionnage car il est difficile au premier abord de voir de quel côté balance le film. Comédie ou film policier ? Le deuxième visionnage vous fera oublier votre hésitation et vous fera prendre le film pour ce qu’il est, un OVNI, un pamphlet sur la comédie humaine, un film burlesque bourré d’humour.

De nombreuses séquences sont des merveilles de mise en scène comme celles faisant intervenir John Turturro et la fameuse séquence de rêve sur une musique de Kenny Rogers « I just dropped in« . Le tout avec une excellente bande son qui vous donnera envie de swinguer sur votre canapé.

Le blu-ray importé

Devant la mocheté du packaging de la version française qui est un simple blu-ray avec un emballage en carton, je me suis jeté sur la version américaine (sur amazon dot com) qui propose non seulement la même version du film mais en plus dans un très beau packaging (voir l’image à la fin de l’article) qui rappelle beaucoup celui de The Rocky Horror Picture Show. A savoir en forme de livre avec un petit livret collé à l’intérieur et un style très proche de celui du film : une réussite.

Au niveau technique, c’est presque irréprochable. Je dis bien presque parce qu’il reste certains plans en deçà au niveau de l’image par contre pour le son, c’est une réussite.

Pour les bonus, c’est un petit régal avec une introduction du film complètement farfelue donc hilarante. Une featurette 10 ans plus tard avec les comédiens qui avouent adorer le film. Il y en même un qui dit que c’est le seul film qu’il ne se lasse pas de revoir alors qu’il n’aime pas voir ses films. Et pour finir, un petit documentaire sur l’équivalent du Comic Con mais pour le film The Big Lebowski : The Lebowski Fest.

Quelques répliques cultes

« Il se mit à faire plus noir que dans le cul d’un taureau par une nuit sans lune. »

– Excuse-moi, Smokey, t’as mordu la ligne, y a faute…
– Tu me mets huit, Duc !
– Je te demande pardon Smokey, c’est un jeu homologué, y a faute, alors tu mets zéro.
– Fous-moi la paix Walter, mets-moi huit, Duc !
– … [Walter sort son flingue] Smokey, mon ami, si tu n’as jamais souffert, tu vas comprendre…
– Mais …
– Tu vas comprendre ta douleur, Smokey…
– Mais je joue dans ton équipe…
– LE MONDE EST EN TRAIN DE DEVENIR CINGLÉ ! Y A PERSONNE À PART MOI QUI SE SOUCIE ENCORE DE RESPECTER LES RÈGLES ? METS-TOI ZÉRO ! [Walter le braque] TU CROIS PEUT-ÊTRE QUE JE PLAISANTE ? [Walter charge son flingue] METS-TOI ZÉRO !
[Smokey prends peur et se met zéro] Voilà, je me suis mis zéro, t’es content espèce de malade ?
– C’est un jeu homologué !

« Est-ce que j’ai l’air d’un homme marié ? La cuvette des chiottes est relevée mec ! » – The Dude

« Nobody fuck with the Jesus ! » – Jesus Quintana

« Je n’aime pas les nihilistes, par contre on peut penser ce qu’on veut du national socialisme du point de vue éthique, c’est quand même une culture… » – Walter Sobchak

« Shut the fuck up, Donny! » – Walter Sobchak

Comédie musicale, policier noir, burlesque. Le nouveau film des frères Coen prend le tout et le mélange dans un shaker pour vous fournir un White Russian à boire alors sans modération.

Répliques cultes, sens du rythme, acteurs formidables. Le nouveau film des frères Coen prend le tout et fomente un tableau sur la comédie humaine.

Sa scène culte : le deuxième rêve sur la musique de Kenny Rogers

Film : 10/10

Un très beau blu-ray. Privilégié la version américaine à la française pour bénéficier de surcroit d’un beau packaging étant donné que le blu-ray à l’intérieur sera le même que celui en France.

Image : 8/10

Son : 8/10

Bonus : 8/10

Point supplémentaire : packaging

Advertisements
A propos de l'auteur : (2830 articles)

Fou de cinéma depuis qu’il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • « Shut the fuck up, Donny » 😆

  • burtoniac

    Revu hier soir à la Télé ^^. Un classique, je ne m’en lasse pas et puis John Goodman est juste GEANT !

  • y a pas une version bluray style boule de bowling?

  • Tu prends une boule de bowling, tu l’as découpe en deux et tu mets le blu-ray dedans et voilà ta version collector ^^.

    Sinon sérieusement, je ne pense pas mais après, je me concentre juste sur le marché américain et français.