Critique & Test Blu-ray : Seven

Le père de tous les serial-killer movies

Titre original : Se7en

Réalisation : David Fincher (s’est fait entuber par Tom Hooper pour les oscars).

Avec Brad Pitt (je ne sais plus combien j’ai de gosses), Morgan Freeman (laisse moi redevenir Dieu, please), Gwyneth Paltrow (la reine Elizabeth) et Kevin Spacey (je marche comme un handicapé puis tout d’un coup je marche normalement).

Genre : Policier, Thriller
Date de sortie du blu-ray : 23 novembre 2010
Durée : 2h10

D’un côté, on a l’inspecteur Somerset (Morgan Freeman) un flic de la vieille école et usé. De l’autre, nous avons l’inspecteur Mills (Brad Pitt), un jeune flic naïf et plein d’entrain. Le duo devra arrêter un serial killer ayant une fixation sur les sept péchés capitaux (luxure, gourmandise, paresse, colère, envie, avarice, orgueil), chacun de ses meurtres fait référence à un des péchés.

J’ai reçu pour Noël le blu-ray collector de ce film culte de David Fincher (considéré par beaucoup comme son meilleur film). Ce fut l’occasion de me replonger dans l’univers du tueur aux sept péchés capitaux.

 
Un film culte

A sa sortie, le film a remué les foules. Je me rappelle l’avoir visionné sur ma petite télé dans ma chambre avec une antenne pourrie. Cela donnait un certain cachet au film et renforçait son ambiance malsaine. Je l’avais adoré et l’avais classé parmi mes films cultes. Son final m’avait remué les tripes.

Souffrant d’un seconde vision

Contrairement à l’autre film culte de David Fincher : Fight Club. Seven a beaucoup souffert lors de mon deuxième visionnage, 15 ans après (le film est sorti en 1995). Alors que j’avais préféré Fight Club la deuxième fois, certains détails me paraissant plus clair et il est drôle de voir les nombreux clins d’oeils laissés par David Fincher (il avoue lui-même que le film est fait pour ça).

Quant à Seven, il a un peu vieilli. Les meurtres ne sont plus aussi choquant qu’auparavant, Saw étant passé par là, poussant le sadisme à un point inhumain. Le suspense perd aussi tout son ampleur quand on connaît la fin. Je me rappelais de quasiment tous les passages du film alors que je l’ai visionné qu’une seule fois, c’est dire qu’il m’a marqué. Il reste tout de même d’excellentes scènes dont l’entretien final et culte avec le tueur.

Comme un signe, le meurtre qui choque le plus dans ce film est le seul qui est suggéré (la luxure), les autres souffrant de cadavres moyennement réalistes.

 
Le blu-ray est à posséder pour tous les fans et collectionneurs

C’est du lourd ! Dépassant sans problème la version digibook outre-atlantique. Nous avons un gros coffret proposant un comic pour chaque péché, un livret autour du film et pas mal de bonus dont une fin alternative décevant (on comprend pourquoi elle n’a pas été conservé).

La qualité technique est au top, mention principal au son, vraiment excellent. Surtout lors du générique avec des basses qui explosent.

Le thriller qui a révolutionné son époque et qui reste 15 ans après une référence même s’il a vieilli un peu (surtout au niveau des meurtres). Il souffre difficilement d’une seconde vision contrairement à Fight Club qui en devient même meilleur.

Sa scène culte : le final d’anthologie qui a mis tout le monde sur le cul.

Film : 8/10

Un très bon blu-ray avec un packaging de rêve et de nombreux bonus.

Image : 9/10

Son : 9/10

Bonus : 8/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2787 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Voilà un putain de bon film ! Bonne enquête et bonnes remontées gastriques. Et, cerise sur le gateau, on y voit de beaux immeubles ! :mrgreen:
    C’est également le meilleur rôle qu’ait tenu Gwyneth Paltrow, surtout lors de sa dernière scène 😆

  • Il a beaucoup vieilli. Si ce n’était pas Seven et que je le verrais pour la première fois aujourd’hui, je lui mettrais pas plus de 7 voir même 6.

  • Bof, je me le remate toujours de la même façon. La scène d’ouverture me file toujours autant la gerbe, comme celle du mec desséché.
    Mais le fond du film n’est pas tant le gore que le choc des cultures et une enquête passionnante. Le croisement entre Freeman et Pitt, deux personnages complètement différents, l’un prudent et l’autre risque-tout est juste parfait. Le diner est une sacré scène aussi, j’adore quand Freeman lui demande du pinard et qu’il lui verse ça dans un grand verre façon coca. Y’a pleins de petits détails qui en font une pièce unique.
    A l’inverse c’est plutôt Fight Club qui a beaucoup descendu dans mon estime, pas visuellement, mais pour son histoire bien trop basique…

  • MrLichi

    Vu il n’y a même pas une semaine, je ne l’avais encore jamais vu, et WAHOU ! Ce film est génial, l’enquête est vraiment super bien menée. PAr contre je m’attendais à des meurtres plus « gores » d’après ce qu’on m’avait dit, finalement il sont juste dégeulasse, mais pas choquant en soi.
    Les personnages sont énormes, le film à son lot de scènes « cultes », mais ce qui m’a le plus frappé, c’est le final, comme tu dis il nous laisse littéralement sur le cul. Ca faisait longtemps que j’avais pas vu un film qui m’a autant marqué !

  • @Mr méchant : au contraire, c’est l’histoire de Seven qui est devenu beaucoup trop basique. Fight Club a une originalité, une certaine mise en scène de la schyzo sympathique (puis de toute façon, dès que ça parle de schyzo, tu dis que c’est de la merde : réf Black Swan).

    @Mr lichi : le film est énorme lors de la première vision. Ah, que j’aimerais bien parfois oublier complètement un film pour le revoir comme si c’était la première fois. Dommage que je n’ai pas le gadget des MIB.

  • J’ai jamais dis que Black Swan était de la merde. :naze