Critique & Test Blu-ray : Les petits mouchoirs

Critique et test du blu-ray de Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet et avec François Cluzet, Marion Cotillard, Benoît Magimel, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Laurent Lafitte, Valérie Bonneton et Pascale Arbillot (je ne mets leur filmo, ça deviendrait beaucoup trop long).

Genre : Comédie dramatique
Date de sortie du DVD et blu-ray : 23 février 2011
Durée : 2h34

A la suite d’un évènement bouleversant, une bande de potes décide tout de même de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours y seront ébranlés. Ils vont enfin devoir lever les petits mouchoirs qu’ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

La meilleure comédie dramatique de l’année 2010 ?

Lors de sa sortie, le film avait fait un boum médiatique dont les répercussions trainent encore aujourd’hui. Pas difficile à comprendre quand on voit le nom du réalisateur (jeune prodige) et le casting réunissant toutes les têtes d’affiches possible du cinéma français. Il avait été proclamé comme le meilleur film français de l’année 2010.

Et moi dans tout ça, j’avais les boules de ne pas pouvoir le voir au cinéma (pas de sous-titres). Du coup, j’ai patienté jusqu’à sa sortie DVD/Blu-ray en croisant les doigts pour avoir des sous-titres (pas comme l’Immortel, mais c’est moins bien donc pas grave). Je fus heureux de voir la présence de sous-titres sourds et malentendants, un vrai bonheur. On peut avoir en sous-titres les bruits, le nom de la musique et son type, tout pour profiter pleinement du film. Du plus, ils ont même ajouté une fonctionnalité vraiment sympa. Le fait d’intercaler les sous-titres sous la personne qui parle (moi je dis bien joué).

Bref, j’ai inséré le film dans ma Playstation 3, je me suis installé pour regarder le film et je m’attendais à être déçu. Tout commence par un générique avec Jean Dujardin dans une boite de nuit. Ce générique se finit de façon démentielle. Je me suis « Ben merde, c’est fort tout de même ».

On suit ensuite cette bande de potes au meilleur casting français de ces dernières années. Je me suis bien marré avec eux surtout François Cluzet, énorme en nerveux colérique déstabilisé par la déclaration d’amour de son meilleur ami.

Le point fort de ce film est tout de même de réussir à nous émouvoir avec des personnages pas tout à fait roses. On est très loin de certaines comédies s’obstinant à jouer sur les clichés et à faire de ses héros, des mecs propres et droits. Les personnages ont chacun leurs défauts, leurs qualités. On ne pourra pas dénier à leur humanité.

J’ai été surpris d’être autant attaché à ces personnages, j’en ai même reconnu certains parmi mes amis. On pourrait reprocher au film de trop ressembler à un film fait entre potes mais étant donné qu’il s’agit du thème du film, on ne peut pas faire meilleur compliment.

Spoiler

Le final est génial. Il a réussi à m’émouvoir et à me faire pleurer sur un mec qu’on voit à peine 10 minutes dans le film. L’ombre de Jean Dujardin était grande sur le film et sur les personnages.

Et un blu-ray à la hauteur ?

Niveau technique, c’est irréprochable. Niveau bonus, on a une heure de scènes coupées dont certains énormes (principalement la séance de surf), un making-of de 26 minutes, un bétisier très drôle et un film de vacances (la version longue de celui avec Jean Dujardin qu’on peut voir dans le film).

Le packaging est comme tous les films Europa, un blu-ray simple avec une pochette en carton en plus et il contient un DVD en supplément. Sobre, classique mais efficace.

Je reviendrais encore sur les sous-titres pour remercier les éditeurs s’ils passent par là.

La meilleure comédie dramatique française de 2010, on ne nous a pas menti. Emouvant, drôle, servi par un extraordinaire casting. Les 2h35 (tout de même) sont passés en un éclair.

Sa scène culte : le générique avec Brice de Nice.

Film : 8/10

Encore un bon blu-ray d’Europa Corp, on va finir par être habitué.

Image : 8/10

Son : 8/10

Bonus : 8/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2741 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.