Critique & Test Blu-ray : La mélodie du Bonheur

La joie de vivre

Date de sortie Blu-ray : 16 février 2011

Titre original : The Sound of Music

Réalisé par Robert Wise (West Side Story, Star Trek, le film)

Avec Julie Andrews (Mary Poppins), Christopher Plummer (prochainement dans Millénium: Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher), Richard Haydn, Eleanor Parker, Peggy Wood, Nicholas Hammond, Angela Cartwright et Kym Karath

Date de sortie cinéma : 17 février 1966
Long-métrage britannique, américain
Genre : Biographie, Comédie musicale, Drame, Famille
Durée : 2h54

Oscars 1966 : Meilleur film, Meilleur réalisateur (Robert Wise), Meilleur son (James Corcoran et Fred Hynes), Meilleur montage (William Reynolds) et de la Meilleure adaptation musicale (Irwin Kostal)
Directors Guild of America Award 1966 : Meilleure réalisation pour Robert Wise et Ridgeway Callow (assistant réalisateur)
Golden Globes 1966 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie (Julie Andrews)
Laurel Awards 1966 : Meilleure œuvre et Meilleure prestation féminine musicale pour Julie Andrews

Format vidéo : 2.20:1
Langue : Anglais (DTS-HD Master Audio 7.1) et Français (DTS-HD Master Audio 5.1)
Sous-titres : Français et Anglais
Suppléments (1er blu-ray) : Commentaire audio de Julie Andrews, Commentaire audio de Robert Wise, Jukebox (58 mn) et Karaoké en anglais et en français (54 mn)
Suppléments (2ème blu-ray) : La création de la Mélodie du bonheur (1h25), Visite virtuelle de Salzbourg (33 mn), La Mélodie du Bonheur – Documentaires et reportages (3h30), Documentaire « The Sound of American Music » (1h42), Documentaire « The sound of movies » (1h36) et Interviews, auditions, galeries photos… (4h30)

Un veuf va voir sa tranquillité terriblement menacée par le charme d’une gouvernante engagée pour veiller sur sa nombreuse progéniture.

La critique

Je n’ai jamais voulu voir ce film qui respire un peu trop à mon goût d’une certaine naïveté (dont j’en ai horreur) visible sur l’affiche (une jeune blonde qui se pavane sur un pré, les bras au vent) et sur la bande annonce sans compter sur une durée un peu excessive (presque 3h quand même).

Malgré tout, sous la pression de ma petite amie, je décidais de visionner ce film classé 40ème meilleur film de tous les temps selon l’AFI (American Film Institute). Rien que la première chanson, The Sound of Music, nous fait comprendre qu’on est en passe d’assister à quelque chose.

J’ai été ébahi par la grandiloquence des décors de La mélodie du bonheur. On voit qu’il ne s’agit ni d’effets spéciaux, ni de décors fabriqués, le choc en est encore plus grand.

L’histoire est d’une simplicité absolue renvoyant au classique Disney, Mary Poppins (que joue aussi Julie Andrews) mais qui dit classique ne dit pas ennuyant. Car c’est bien la force de La mélodie du Bonheur, d’arriver à nous enthousiasmer 45 ans après sa sortie. J’étais même sur les nerfs à la fin avec un suspense au fil du rasoir.

Mais le plus grand point fort concerne les chansons parfois drôles, parfois romantiques et toujours universelles. Ma préférée est de loin So Long, Farewell à tel point qu’aussitôt le film fini, je l’ai remis direct. C’est ça l’avantage de bénéficier du film en blu-ray.

Les acteurs sont superbes et les gosses absolument attachants. Gretl est de loin ma préférée parmi les gosses. La scène où Maria arrive dans la maison du Capitaine est un petit bijou d’humour.

Le Blu-ray

Le blu-ray est sorti pour les quarante-cinq ans du film, il s’agit d’un combo Blu-ray/DVD. En outre du DVD, il y a deux blu-rays, le premier contient le film et quelques bonus comme le karaoké qui pourrait servir lors de vos soirées comme le jukebox.

Techniquement, l’image met une claque, le film date de 1965 et le travail de restauration est très impressionnant. Un beau travail qui permet de bénéficier du film au maximum de ses capacités. Pour le son, le travail est aussi bon avec un DTS-HD Audio 7.1 (excusez du peu) malheureusement la version française est un peu en retrait avec seulement un 5.1. Mais La mélodie du Bonheur est un de ses films qu’il faut visionner en version originale rien que pour les chansons.

Le sous-titrage est superbe, les chansons sont sous-titrées dans leur intégralité. Un très beau travail.

Passons au deuxième blu-ray, vous allez en avoir pour votre argent. Plus de 13 heures de bonus ! Et pas de l’inintéressant, on apprend beaucoup de choses sur le tournage, sur le phénomène sans compter une visite virtuelle de la ville de Salzbourg. Tout simplement indispensable !

Humour, sentiment, musique, La mélodie du Bonheur englobe tout cela et s’affirme comme un des plus grands chefs d’œuvres du cinéma. Son classement par l’AFI n’est pas usurpé. Un film à ressortir pour ressentir cette joie de vivre bercée par une musique absolument fabuleuse.

Si vous êtes un fan de cinéma, La Mélodie du Bonheur doit faire partie de votre tableau de chasse. Une page de l’histoire du cinéma.

Sa scène culte : la chanson So Long, Farewell et l’arrivée de Maria à la maison

Film : 10/10

En un mot : indispensable ! L’édition ultime.

Image : 9/10

Son : 9/10

Bonus : 10/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2770 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Il faut absolument que je le sorte de l’étagère celui là

  • Un chef d’oeuvre, je me demande comme j’ai pu le sauter tous ces années. Sinon il m’a donné envie de me faire en blu-ray le maximum de films considérés comme culte. Prochain dans la liste (même si je l’ai déjà vu) : Citizen Kane (j’ai commandé le blu-ray aux States)