Critique : Spider-Man Unlimited

Image du jeu Spider-Man Unlimited
Spider-Man Run

Fiche

Titre :
Spider-Man Unlimited
Éditeur :Gameloft
Développeur :Gameloft
Plate-forme :Android, iOSDate de sortie :10 septembre 2014
Genre :ActionTesté sur :Android

Critique

Je partais en week-end, il me fallait donc un petit jeu pour faire passer le trajet. En farfouillant sur Google Play, j’ai découvert ce Spider-Man Unlimited qualifié comme une sorte de Temple Run dans l’univers de l’Araignée. Ça tombe bien, j’aime courir.

Ce jeu développé par Gameloft est gratuit, mais repose sur un système d’achats pour pouvoir progresser rapidement (parce que bon, il faut l’avouer, ça n’avance pas des masses – le système pour récupérer des vies est chelou). Mais avant de critiquer, parlons des bons côtés. Tout d’abord, ce qui surprend positivement, ce sont les graphismes. C’est très beau pour un jeu du genre. L’univers cartoon en cel-shading est très agréable et le tout bouge en toute fluidité. Le jeu pousse le vice à foutre une cinématique d’intro pour présenter son histoire, effort louable même si au final basique : « Des méchants venant d’univers alternatifs foutent le boxon chez nous (ou plutôt à New-York) pour récupérer un ingrédient rare ». Au tour de Spider-Man (ou plutôt nous) de sauver les habitants de la Grosse Pomme. À noter aussi des petits dialogues qui introduisent chaque mission. Franchement, certaines répliques de Spidey m’ont bien fait rigoler, donc séquences à ne zapper sous aucun prétexte.

Si vous avez déjà joué à un Temple Run ou à Minion Rush, vous ne serez pas dépaysé (néanmoins, le jeu se permet quelques trucs sympas comme la possibilité de taper sur les ennemis ou se balancer avec le lance-toile de Spidey) : il s’agit de foncer tout en esquivant les obstacles et en récupérant des items. Toutefois, le jeu a une particularité : en plus du mode « infini », il est aussi décomposé en niveaux ayant chacun son boss (le Bouffon Vert pour le premier, le Vautour pour le second, etc.). Mais y a déjà un premier bémol : à chaque fois qu’on termine un numéro (équivalent de chapitre), il faut télécharger la suite, donc connexion internet obligatoire… De plus, sans internet, on ne peut jouer qu’au mode infini. Du coup, comme je vous l’ai dit au début de l’article, j’étais parti, donc je me suis retrouvé coincé à tourner en rond avec le mode infini. Heureusement, j’ai réussi à trouver du réseau grâce à mon portable et à force de tourner en rond en mode infini, mon Spidey a gagné pas mal de niveaux.

Pour terminer, soulignons les différentes formes de Spider-Man permettant d’observer à peu près tous les Spider-Man connus. Que ce soit Spider-Man 2099, Spider-Man Manga ou Spider-Man Noir. D’ailleurs, petite erreur de traduction avec House of M qui devient Maison M.

Par Christophe Menat, le .

Image du jeu Spider-Man Unlimited

Image du jeu Spider-Man Unlimited

Conclusion

Spider-Man, on l’a vu à toutes les sauces. Des jeux vidéo qui se baladent dans les dimensions, un Spidey version manga, des dessins animés, des films avec même un reboot, pas étonnant donc de voir débarquer un Temple Run-like, mais ce dernier se révèle très réussi. A télécharger d’urgence !

+

  • Graphiquement plaisant
  • Très riche
  • Gameplay classique, mais soigné

  • Système free-to-play contraignant
6/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2621 articles)

Avatar de l'auteur MarvelllFou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Illy_Heligo

    Je l’ai récemment téléchargé sur le site http://m.mobijeux.com/, et je viens à peine de le commencer, mais c’est vrai que les graphismes sont magnifiques !