Critique : Powerless – Saison 1 Ep. 1 ‘Wayne or Lose’

Une première mitigée

Fiche

TitrePowerlessTitre VO
CréateurBen Queen
Acteurs Vanessa Hudgens, Alan Tudyk, Danny Pudi, Christina Kirk, Ron Funches, Jennie Pierson
Saison1Numéro de l’épisode1
Date de sortie02 / 02 / 2017Format30 mn
GenreComédieChaîne:NBC

Dans un monde où l’humanité doit gérer les dommages collatéraux des super-héros et super-vilains, Emily Locke commence son premier jour de travail en tant que directrice Recherche et Développement à Wayne Security, une filiale de Wayne Enterprises spécialisée dans les produits qui mettent les spectateurs sans défense un peu plus en sécurité. Pleine de confiante et avec de grandes idées, Emily va rapidement apprendre que ses attentes dépassent de loin celles de son nouveau patron et de ses collègues, ce sera donc à elle de mener l’équipe à son plus haut potentiel et de démontrer qu’il n’y a pas besoin de super pouvoirs pour être un héros.

« On est unne série de super-héros DC sans Batman, ni Superman. Ni même Green Lantern. »

Critique

Après avoir appris que l’univers DC se mettait aux sitcoms, ma curiosité a poussé mon scepticisme dans les bras de Darkseid et s’est installée au premier rang. Même si bon, en trollant un peu, c’est plus Marvel que DC qui devrait s’y mettre (ne vous inquiétez pas, c’est prévu aussi, cf. Damage Control même si on est sans nouvelles depuis un moment).

Avec un casting aussi bandant que Danny Pudi (l’Abed de Community), Alan Tudyk (la voix de K-2SO, le robot black, de Rogue One) et Vanessa Hudgens (bandante tout court), on peut dire que Powerless était prometteur.

Je vous épargne le pitch pour attaquer directement la base rebelle, euh pardon, le sujet. Le seul truc réellement mémorable de cet épisode, c’est son générique qui détourne les images les plus emblématiques des comics DC en mettant en avant les civils. Pour le reste, je n’ai été qu’à moitié convaincu.

Pour son premier épisode, je trouve que la nouvelle série DC fait un flop dans la mesure où je n’ai pas ri à une seule plaisanterie. Pire même, je n’ai pas souri non plus. Faut dire qu’en cumulant les clichés et les blagues bas de gamme auxquelles même ceux qui les font n’y croient pas… Néanmoins pour se rassurer, on peut se dire que c’est assez rare pour une sitcom d’être efficace dès le premier épisode. En général, il faut quelques heures de diffusion afin de permettre aux scénaristes de se rôder et de capter le style des acteurs afin de trouver une formule qui fonctionne.

On fait bien comprendre que c’est DC pour espérer rencontrer le succès

Au bout du compte, le seul truc assez sympa de ce premier épisode, ce sont les références à l’univers DC entre Starro, le Joker, Jack O’Lantern et Bruce Wayne (notamment en jouant sur l’incrédulité des employés de Wayne qui n’arrivent même pas à faire la liaison entre Batman et Bruce Wayne même si le Chevalier Noir emploie une invention qu’ils viennent tout juste de mettre au point). Par contre, faudra être (très) indulgent concernant les effets spéciaux. Pour vous donner une idée, c’est encore pire que Powers.

Concernant l’intégration dans le DC Extended Universe, cherchez pas. On peut dire que comme ses confrères de l’Arrowverse, Powerless fonctionne tout seul. En même temps, je vois mal comment le ton rétro de la série pourrait coller avec les états d’âme des super-héros de Snyder.

Par pas confiant pour la suite, le6 février 2017.

« Il arrive quand Bruce Wayne ? »

Conclusion

Pour un premier épisode, Powerless démarre timidement. Même si je n’ai jamais ri ou même souri, j’ai plutôt apprécié les références à l’univers DC. Cependant, ça ne sent tout de même pas très bon pour la suite, car au bout d’un moment, du fait de son pitch, la série va finir par tourner en rond. En fait, j’ai même envie de dire que si on enlève la touche DC, c’est tout simplement : « next ». Bref, une première impression mitigée, tout comme ses audiences. Le syndrome Constantine (autre série DC diffusée sur NBC finalement annulée au bout d’une saison) ?
5/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2771 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Vincent Barriera

    J’avoue que le tout n’a pas l’air si sympa que ça. Le truc c’est qu’au départ, ce n’était pas censé se dérouler chez une filiale de Wayne Enterprise mais dans une autre entreprise et tout a été changé. M’enfin…on verra bien, comme tu l’as dit il faut quelques heures de diffusion et plusieurs épisodes pour se faire une idée donc attendons et voyons.
    Et tout à fait d’accord avec toi pour Vanessa Hudgens, je sais pas pourquoi mais elle m’attire plus dans Powerless que dans les plupart des autres productions auxquelles elle a participé ^^’

    • Ça fait peur quand même. Un peu dur style, merde, c’est mauvais ce qu’on a fait. Ça n’a aucune chance de survivre plus d’une saison. Faut qu’on joue à fond sur l’appartenance de la série dans l’univers DC et qui est populaire ? Batman. Misons à fond sur les blagues avec Wayne.

      • Vincent Barriera

        C’est idiot surtout. Entre ça et la rumeur sur Affleck, DC se casse la gueule massivement. Ils ont voulu aller trop vite et partir dans une direction qui n’est pas la leur (désolé de relancer le débat mais pour moi, DC devrait se concentrer sur qque chose de plus sombre que Marvel). Powerless aurait pu être très bien mais là…ça va mal sur les écrans pour DC. Reste plus qu’à voir ce que ça donnera avec WW, JL et Batman et sinon au revoir. Les séries à la télé vont du passable voir moins (Gotham) à du très sympa qui finit juste sympa (Flash) en passant par le gnan-gnan absolu (Supergirl), le bordélique (LoT) et le seul point positif c’est Arrow qui revient (un peu) dans la course avec son méchant. Alors que niveau film d’animation c’est du tout bon (Marvel est totalement dominé) et niveau jeux vidéo j’attend encore de voir si les prochains Marvel rivaliseront avec les Arkham).

        • Warner pourra continuer tranquillement tant que leurs films DC rapporteront de l’argent. J’ai du mal à imaginer, dans le contexte actuel, un film de super-héros Marvel ou DC faire un flop. Ce serait un bouleversement.

          Regarde un film comme Suicide Squad, hop, il a rapporté du pognon…

          • Vincent Barriera

            C’est pas pour l’argent que je m’inquiète. Par exemple pour Marvel, ma grosse crainte serait qu’après tous les films sortis depuis 10, Thanos soit raté. Là ce serait une telle catastrophe que même SS serait pardonné unanimement !
            C’est bien sûr le côté artistique qui m’inquiète le plus.

          • Oh putain, parle pas de malheur. Ils peuvent pas foirer Thanos. Ils n’ont pas le droit. C’est la loi !

  • Captain Cook

    Pareille.