Critique : Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence

« Et c’est tout ? »

 
Titre original : Pirates of the Caribbean: On Stranger Tides

Scénario par Ted Elliott et Terry Rossio (la saga Pirates des Caraïbes, Benjamin Gates et le livre des secrets)

Réalisé par Rob Marshall (Nine, Chicago, Mémoires d’une geisha)

Avec Johnny Depp (Jack Sparrow), Penélope Cruz (Angelica), Geoffrey Rush (Barbossa), Ian McShane (Barbe Noire), Kevin McNally (Gibbs), Sam Claflin (Philip), Astrid Berges-Frisbey (Syrena), Stephen Graham (Scrum), Keith Richards (Capitaine Teague Sparrow) et Richard Griffiths (Roi George)

Date de sortie cinéma : 18 mai 2011
Film pour enfants à partir de 10 ans
Genre : Action, Aventure, Comédie, Fantastique
Durée : 2h20
Distributeur : The Walt Disney Company France

Jack Sparrow est en quête de la fontaine de jouvence. En chemin, il retrouve un ancien amour Angelica et croisera les fers avec le craint Barbe Noire.

Une réalisation plate

Déjà le fait de donner les rênes à Rob Marshall a provoqué une grosse surprise. Ce dernier ne s’étant signalé que par des drames ou des comédies musicales. De plus, prendre la suite de Gore Verbinski n’était pas une mince affaire car même s’il avait signé de grosses daubes (La Souris, Le Mexicain, La Machine à explorer le temps et Le Cercle), Gore avait une certaine expérience dans le domaine des effets visuels : La Souris proposait certains passages en images de synthèse tout comme Le Cercle et La Machine… proposait de très nombreux plans avec des effets spéciaux sans compter le fait que ces films sont surtout orientés fantastique et action (le cocktail des Pirates…).

Rob Marshall souffre assez dans ce Pirates… à tel point qu’il est l’épisode offrant le moins d’effets spéciaux donc le moins de fantastique et pour la saga, ça la fout assez mal à tel point que j’ai pas mal hésité à lui attribuer le genre fantastique mais une excellente scène n’est pas à oublier : l’attaque des sirènes. Malheureusement, il s’agit bien de la seule. Qu’il est loin le temps des pirates maudits se transformant en squelette sous la lumière de la lune, qu’il est loin le temps des membres d’un équipage aux allures d’animaux marins et dévorés par la mousse marine, qu’il est loin le temps d’un Kraken capable de broyer un vaisseau en deux, qu’il est loin le temps un bataille navale en plein maelström. Oubliez tout ça dans ce nouveau Pirates…, à tel point qu’on se demande ce qui a bien pu se passer pour qu’une saga qui arrivait par moments à toucher l’excellence des plus grandes sagas du cinéma (Star Wars, Le Seigneur des Anneaux) devienne un simple épisode de Xena la Guerrière (sans vouloir faire insulte à Xena).

On n’oubliera pas non plus les passages d’actions devenus très mauvais, la malice des trois premiers Pirates… a disparu. Fini de voir des passages d’actions assez cocasses comme le combat entre trois protagonistes dans une roue ou le premier combat entre Jack et Will Turner en utilisant tous les éléments du décor ou encore la bataille finale dans le maelström du troisième opus.

Ici, point de batailles navales, non je ne rigole pas (on y croit un moment mais non). Un combat entre Jack et Angelica plagiant sans vergogne le premier combat entre Jack et Will ! Sans oublier un final nul mais nul, n’espérez pas une fin détonante, c’est très mou et sans surprise, même pas un petit combat tragique.

Spoiler

Je n’en suis pas encore remis de comment Barbe Noire se fait évincer. C’est ridicule qu’un pirate de cette ampleur parte comme ça !

L’épisode le plus faible de la saga

En relisant la première partie, je me trouve un peu sévère en descendant la réalisation de Rob Marshall. Il n’y est pour rien si le fantastique a pratiquement disparu (par contre l’action, c’est de sa faute ou du chorégraphe?), c’est surtout un script vraiment mauvais qui est à remettre en cause. Pourtant il est signé par l’équipe des trois premiers. Que s’est-il donc passé ?

Pourquoi Jack Sparrow n’arrive plus à me faire rire ? Pourquoi est-ce que j’assiste aux évènements sans excitation ? Les seuls moments de plaisir sont les interactions entre Penélope Cruz et Jack et la beauté de la française Astrid Berges-Frisbey vue récemment dans La Fille du Puisatier. Le reste est d’un ennui profond. Surtout quel déception ce personnage de Barbe Noire pourtant joué par l’excellent Ian McShane (vu dans Deadwood dans le rôle d’un tenancier de bordel sans scrupules), il n’atteint jamais le niveau des méchants Barbossa et surtout pas Davy Jones. Quel misérable tour de sort pour un des plus grands pirates qui ait existé réduit à un simple vieillard obsédé par une prophétie.

Revenons à Jack Sparrow, il cabotine toujours autant même s’il n’arrive plus vraiment à faire rire à cause d’une inefficacité à se renouveler. Tout ceux qui ont vu les trois premiers ne seront aucunement surpris par les blagues qui ne sont qu’une énième resucée de ce qui a déjà été vu.

Et Barbossa ? Le fait que l’acteur ait explosé dans Le Discours d’un Roi a mis une certaine pression autour de son retour et il est peu dire que le personnage est devenu fade. D’un terrifiant pirate squelette maudit par un coffre, il est devenu un vieillard se tenant sur une jambe de bois ne s’intéressant qu’à collectionner des grenouilles et se contentant de répéter ses mimiques. Quel pitoyable destin !

Serait-ce donc un certain ennui dû à une répétitivité. On tend à le croire quand on considère que Penélope Cruz est l’attraction de ce nouveau Pirates, elle cabotine, nous fait craquer avec Jack Sparrow. Elle est une des rares points positifs du film. Je chipote mais sa grossesse parfois trop visible m’a un peu gêné surtout lorsqu’elle se déplace causant un déhanchement que seul une grossesse peut provoquer pour une personne de sa stature (d’ailleurs, je lui adresse mes félicitations). Malgré tout, je vais m’adresser à elle pour parler, je pense, en nos noms « Please, nous laisse pas tous seuls avec eux, ils sont devenus chiants à mourir. Reviens pour le cinquième ! ».

Que reste-t-il à sauver ?

Personnellement, je dirais « Pas grand chose », juste une Penélope qui réussit son entrée en fanfare dans la saga. Mais je persiste à penser que le gros point faible de cet opus est son histoire d’une affligeante banalité nous contant l’histoire d’une fontaine de jouvence dont le relent nous fait irrémédiablement penser au Graal du troisième Indiana Jones qui malgré son âge est bien plus attractif que ce Pirates…. Déjà les enjeux mettent trois plombes à s’installer malgré un passage assez réussi mais aussi mitigé dans le Londres de l’époque. Réussi dans le sens où les décors sont impressionnant et le roi joué par Richard Griffiths (un acteur dont son âge n’a d’égal que son talent) est absolument et délicieusement ridicule sans oublier le papa de Jacky débouler pour donner de précieux conseils, ni Judi Dench en femme bourgeoise retournée par les charmes de Jack Sparrow et se parant de la meilleur réplique du film (voir le titre de l’article) et mitigé par des scènes d’actions assez faiblardes, se contentant de plagier les épisodes précédents.

D’ailleurs le plagiat semble être la marque de fabrique du quatrième opus des aventures du pirate au déhanchement homosexuel. Comme s’il régnait une certaine peur de perdre le public des trois premiers. Au lieu de se renouveler, ils se contentent de nous resservir une soupe déjà servi trois fois et ce n’est pas Jack Sparrow et Barbossa qui me diront le contraire, ni les scènes d’action.

Le plus deuxième gros point faible est l’acteur Sam Claflin qui est un remplaçant à peine masqué de Will Turner (Orlando Bloom) sauf qu’il réussit à être encore plus ridicule que le Legolas pirate. Difficile de ne pas être horripilé par son personnage qui réunit tous les défauts de celui qui est désormais exilé en mer en les exacerbant (hautain, naïf).

Spoiler

A tel point que j’ai été déçu qu’il ne meurt pas. Prions tous pour qu’il ne revienne pas dans les épisodes suivants. A moins que la sirène ne l’ai noyé. Si c’est le cas, bien joué Syrena !

La 3D

Le film a été tourné en 3D à l’aide des caméras Red One donc on assiste à une 3D très bonne même si elle est peu impressionnante. On voit que le film est réellement en 3D car il n’y a jamais cette impression de plans superposés. Vous savez cette impression d’avoir un bonhomme en pancarte qui se balade devant un décor.

La meilleure 3D est celle qui ne pique pas aux yeux et pour cela Pirates… réussit son boulot.

On s’ennuie, on se réveille par intermittence surtout quand Penélope et Jack sont ensemble puis on passe en mode veille pendant une longue partie pour se réveiller avec l’attaque des sirènes avant de revenir à nouveau à la lutte contre Morphée (la divinité du sommeil).

Le problème est un enjeu très faible, un méchant bien pâle comparé à ses prédécesseurs et surtout une certaine lassitude à propos de Jack Sparrow et Barbossa.

Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence réussit le pari, sans surprise, d’être l’épisode le plus mauvais de la saga. Loin derrière le deuxième.

Sa scène culte : l’attaque des sirènes.

Note : 4/10

3D : 5/10

PS : Je vous donne rendez-vous pour le cinquième et sixième opus mais malheureusement Terry Rossio sera toujours scénariste.

PS2 : je viens de lire que le film est librement adapté du roman de Tim Powers sorti en 1988, Sur des mers plus ignorées. On comprend mieux pourquoi la saga s’éloigne de la trilogie originelle.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2838 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • weamoo

    c’est bizarre de mon coté la 3D ma fait piqué les yeux ^^
    par contre le film moyen avec romeo et juliette ils m’ont soulé

    je confime ta petite note 4/10 mais la 3D jlui met un 5/10

  • Ben si tu picoles avant, ce n’est pas étonnant 😉 non sérieux, je suis surpris que ça t’ait piqué. Parce qu’elle était très fluide et à peine visible la 3D. C’est pas plutôt parce que tu n’as pas l’habitude des lunettes?

    La 3D, je ne peux pas lui mettre 5 parce qu’elle est très bonne même.

  • Encore ne pas utiliser des effets spéciaux, ok si on utilise des maquettes ou des animatronics. Non mais là, rien de rien…

    Et le pire, c’est ne pas uniquement le côté fantastique qui est délaissé mais aussi l’action et la comédie, j’ai été choqué par le fait que le premier soit vraiment plagié à ce point.

    Même la fin ressemble énormément au premier à tel point qu’on dirait un remake! :naze

  • Jeremy

    Me revoilà ^^ Je suis entrain de finir ma critique en écoutant la BO de Zimmer histoire de me mettre dans l’ambiance 😛
    Ce que je n’ai pas compris en fait, c’est le choix de ne pas utilisé trop d’effets spéciaux ce qui a personnellement fait perdre tout le charme de la saga et complétement laissé de coté le fantastique comme tu dis, c’est vraiment dommage… En tous cas j’y vais pas de main morte là, trop déçus :/

  • C’est marrant que tu cites Zorro parce que les scénaristes Ted Elliott et Terry Rossio ont écrit celui des deux Zorro avec Antonio Banderas. Bravo tu as l’œil. 😆

  • Jeremy

    C’est claire, un remake lol ! Moi j’ai trouvé qu’il y avait quand même pas mal d’humour même trop parfois … Et pour l’action, que dire, tu dis avoir presque assisté un épisode de Xena la Guerrière, tu n’a pas tor, moi, j’ai pensé à Zorro car le film enchaine duel sur duel, et dialogue sur dialogue 😐 Et j’ai comme toi, trouvé ridicule comment sont devenue certains personnages, même le singe m’a manqué (même si on l’aperçoit une ou deux fois )!

  • Jeremy

    😆 Ah, je n’avais pas fait attention mais tu dis vrais. Pur coïncidence ^^ Mais je me suis mal exprimé, je parlais plus de la vielle série Zorro en fait 😛

  • Ira… Ira pas… J’ai trouvé le n°2 mauvais et le n°3 vraiment à chier (désolée d’être aussi vulgaire, c’est mon ressenti personnel) (d’ailleurs je n’ai pas compris la moitié du n°3, pourtant je n’étais ni malade ni en état d’ébriété, le scénario était juste trop, heu, je ne trouve pas le terme, mais en tout cas je ne suis pas parvenue à le suivre).
    Du coup, je suis très réticente pour ce 4ème opus, d’autant que j’ai l’impression que le plus sympa est déjà dans la bande d’annonce.
    Bref, vu le peu de séance cinéma que j’arrive à m’offrir, je vais attendre un peu et prendre d’autres avis, sinon, si je me décide pour le voir sur grand écran et que je suis de nouveau déçue, je vais vraiment le regretter et sortir de mauvaise humeur… :mrgreen: (enfin au moins, je suis prévenue avec ton avis que c’est une forte probabilité).

  • (pssst, le graal, c’est dans l’avant dernier Indiana Jones, le n°3, qui aurait dû être le dernier vu le navet qu’est le suivant ; hum, sorry, j’espère qu’il n’y a pas trop de fans de ce 4ème opus dans le coin)

  • (et Morphée, c’est un mâle… :mrgreen: désolée, je sors)

  • Je ne l’ai toujours pas vue mais cela m’étonne pas ton avis. Mais d’un côté ça me rassure! Je trouvais le 3 avec trop d’esbroufe un peu moins de truc dure à avaler ça peu faire du bien. Par contre je pense, en vue des BA, quand effet c’est plus un film reprenant ce qui a fait le succès de … que vraiment une suite. Du coup on aura droit à des personnages qui auraient du sortir de la saga car ils n’ont plus leur place (Barbosa!). Mais bon quand je l’aurais vue je donnerais un avis plus précis 🙂

  • @Roanne: tiens c’est marrant, j’étais persuadé que le graal, c’était dans le premier :mrgreen: , et puis t’es méssante! Le quatre n’est pas si nul que ça. Je me suis bien amusé dessus mais visiblement je dois être un des seuls.

    Morphée, il est con aussi. Pourquoi rajouter un « e » à son nom. Faut pas s’étonner qu’on le prenne pour une femme après 😆 Mais merci pour les corrections 😉

    « J’ai trouvé le n°2 mauvais et le n°3 vraiment à chier » –> Roanne, surtout ! mais un GRAND surtout ne pas voir le 4 😆

    « j’ai l’impression que le plus sympa est déjà dans la bande d’annonce », t’as tout compris! mais y a encore quelques rares bonnes scènes…

    @BIFCO : « c’est plus un film reprenant ce qui a fait le succès de … que vraiment une suite », exactement ce qu’on se disait avec Jeremy, c’est un REMAKE du premier 😆

  • j’ai adoré ! 😉

  • Le Shmurtz

    Mince ça donne super envie tout ça ! 🙂

    merci pour vos critiques, vous m’avez fait gagner 1h30 sur mon weekend, car une telle unanimité + le fait que je n’étais pas super chaud pour redonner sa chance à Sparrow après le nullissime 3ème opus .. :mrgreen:

  • Je crois que je vais aller le voir, c’est le seul moyen de savoir… Ça jase pas mal dessus du côté des copines qui écrivent ; toutes celles qui ont aimé le n°1 et pas les suivants (pour les mêmes raisons que moi) ont unanimement aimé ce n°4.
    Par contre, l’une d’elle n’a pas du tout aimé la version 3D et là je n’ai pas de chance : je ne peux pas voir la version 2D, le cinéma où je vais ne propose que la 3D (évidemment, puisque ça permet de faire payer un supplément aux spectateurs…). Donc si j’y vais, prévoir du dolipran !

  • @Le Shmurtz: Même pas 1h30 mais bien 2h30, :mrgreen: Sinon, j’ai adoré le 3ème mais pas trop aimé celui-là.

    @Sophie.b : Ah bon? C’est ton préféré de la saga?

    @Roanne: Alors verdict? La version 3D n’est pas mauvaise, c’est juste qu’elle ne sert à rien. Elle se remarque à peine (après il faut voir, si une bonne 3D est celle qui ne se remarque pas?). Mais déjà y a du progrès depuis sa mise en place. Si ça continue comme ça, on aura de la très bonne 3D d’ici quelques années.

  • Mon verdict perso : un bon divertissement qui revient vers le film grand public et surtout familial du premier (contrairement au 3ème, qui m’a surprise par sa violence). Scénario plus linéaire donc facile à suivre (mais mon voisin s’est endormi, donc lui l’a qualifié de particulièrement chiant et prévisible, moi je ne critique pas, au moins là j’ai tout compris :mrgreen: (j’aurais peut-être dû prévenir que je suis une fausse brune)).
    Décors sublimes, paysages hallucinants, costumes qui me font crever de jalousie (je rêve d’avoir le talent pour coudre des trucs pareils, les accessoires je n’en parle même pas) et j’adore les bateaux, la scène où Barbe Noire apparait reste ma préférée, avec cette impression qu’il prend possession des navires, c’est un pouvoir qui me fait rêver (à sa place, j’aurais fait des noeuds partout dans les cordages).
    Bref, j’ai récupéré mon âme d’enfant et je me suis amusée.
    Je m’en tiens là car si je me suis bien marrée, j’avoue que parfois ce n’était pas forcément voulu par les scénaristes / réalisateur / acteurs.
    Car, comme le premier (et les suivants, c’est la marque de fabrique de la série), c’est truffé d’absurdités, de trucs délirants, etc donc si je me penche un peu là-dessus, forcément, j’ai les dents qui grincent et comme ce n’est pas agréable, je préfère en rire.
    Cela m’a donc valu de franches rigolades, la palme allant au prêcheur et à sa sirène
    Attention ! Mode SPOILER ON!
    La scène du « elle a un nom », heureusement qu’ils ne l’ont pas coupée, je crois que je n’ai pas vu aussi « bon » -façon de parler- depuis la soleil rouge de Legolas (même pas fait exprès si ça me rappelle cet acteur-là précisément 😆 ).
    Le prêcheur toujours, grenouille de bénitier qu’on imagine passer son temps libre en prière s’il n’est pas attaché des jours et des jours à un mat… il enlève ça chemise et… stupéfaction, il peut presque poser à côté de Thor sans trop de complexe, car il est pourvu d’un physique d’amateur de triathlon (bon, c’est gentil d’avoir pensé à soigner le pic d’œstrogènes des spectatrices, mais c’est d’un ridicule).
    Et enfin, la sirène qui fait un *léger* détour pour aider Sparrow alors qu’elle n’a aucune raison de le faire (mais un sacré don de voyance pour trouver les calices qui se noyaient et les ramener à bon port alors qu’elle n’était même pas au courant).
    J’en passe et des meilleures, d’un bout à l’autre du film, c’est truffé de choses comme ça.
    J’ai fait avec, sachant que c’est le « contrat » de la série, mais j’en connais qui n’ont vraiment pas supporté et qui refusent de voir d’éventuelles suites même si on les paye.
    Je trouve aussi que tout est maintenant trop centré sur Jack Sparrow et c’est dommage car il perd en mystère.

    Rien à voir mais quand même, Pénélope Cruz, je suis définitivement sous son charme. Vraiment j’adore cette actrice, surtout quand elle s’énerve en espagnol.

    Sinon, j’ai vu que certains étaient déçus par Barbosa, pour ma part, je trouve que l’acteur a bien assuré son rôle, je me doutais bien que la perruque et les ronds de jambes (la vraie ou l’autre) c’était juste de la manipulation pour obtenir ce qu’il voulait. En fait c’est marrant car depuis le début c’est censé être une ordure, mais je l’apprécie ce personnage.

    Enfin, la scène des sirènes est en effet superbe… jusqu’au moment où elles jouent à Spiderman, là j’avoue que ça m’a laissée profondément perplexe. Pour ne pas dire autre chose de mal poli.

    Alors au final, résultat mitigé, ça m’énerve toujours de payer plus cher pour la 3D (parce que je ne suis pas fan et que ça ne rend pas les navets meilleurs) mais là clairement je ne regarderais pas ce film sur petit écran car je ne resterais pas devant ; donc c’est aussi bien que je l’aie vu au ciné et que j’aie pu admirer les scènes clés « en grand ».
    Un bon divertissement mais il ne faut pas lui en demander plus. Après ça dépend de ce qu’on attend d’un film, comme toujours.

    Perso, celui que j’attends avec impatience, c’est X-men – Le commencement, si je suis déçue à l’arrivée, je hurle ! (pas trop fort, promis)

  • (je m’excuse, je n’avais pas vu que mon com était aussi long et en plus j’ai fait un bug au milieu)

  • Roane c’est pa grave je pense qu’ici ce qui est bien on peu s’exprimer 🙂

  • @Roanne : pas de problème (j’ai corrigé le bug du spoiler :mrgreen: )

    @BIFCO : ben ça me fait plaisir ça. J’ai toujours voulu faire un site sans tabou (mais bon, y a des limites aussi 😆 ). Y a tellement de blogs qui censurent dès que quelque chose ne va pas (suffit que tu ne sois pas d’accord avec le mec qui a écrit la critique pour se faire censurer).

    [email protected] : ah oui, effectivement, tu as l’air d’avoir plutôt appréciée quand même même si résultat mitigé à la fin.

    « Décors sublimes, paysages hallucinants », mouais mis à part le Londres, le reste ressemble beaucoup trop aux autres Pirates… L’île n’est qu’un resucée de l’île des cannibales du 2 ou du 3 (me souviens plus).

    Lol, les incohérences dont tu parles, je n’y fais même plus gaffe sinon je deviens fou 😆 . Avant de rentrer dans la salle pour ce genre de film, je pense à débrancher mon cerveau. Je ne l’avais pas fait pour Source Code (et résultat, je suis devenu fou avec la fin qui est d’une incohérence absolue).

    « la scène des sirènes est en effet superbe… jusqu’au moment où elles jouent à Spiderman » –> Mouarf, moi, ça m’a fait rigoler. Un des rares moments où j’ai rigolé, c’est dire…

    X-men – Le commencement, ça me dit franchement rien. Ça me saoule les films qui reviennent dans le passé. Parce que tout simplement, on connait la fin à l’avance du coup, on attend que les choses se passent 😛 .

    Celui que j’attends le plus, c’est bien Captain America !!!!!!!!!

  • (passage hors sujet en vitesse : petite, je trouvais Captain America extrêmement ringard vu le costard, donc j’attends les critiques ; j’avoue que la bande d’annonce me fait quand même envie, ça doit être le décorum, les tenues et coiffures des années 40 qui opèrent leur charme…)

  • Lol, c’est sûr que le costume de Captain America est assez particulier, ce n’est pas pour rien qu’il a subi beaucoup de changements ces dernières années pour laisser tomber le collant et s’orienter vers un costume plus militaire.