Critique : Mad Max

Poster du jeu vidéo Mad Max édité par Warner Bros. Interactive Entertainment et développé par Avalanche Studios
Max: Arkham Wasteland

Fiche

Titre :
Mad Max
Éditeur :Warner Bros. Interactive Entertainment
Développeur :Avalanche Studios
Plate-forme :PC, PlayStation 4, Xbox OneDate de sortie :04 / 09 / 2015
Genre :Action, Aventure, CourseTesté sur :PC
Image du jeu vidéo Mad Max édité par Warner Bros. Interactive Entertainment et développé par Avalanche Studios

What a lovely day !

Critique

Après la claque Fury Road, on a qu’une envie : prolonger le trip. Warner Bros. avait bien senti le coup et avait lancé le chantier d’une adaptation vidéoludique. C’est l’heure de repartir pour les Terres Désolées.

Malgré la joyeuse perspective de retrouver Max, j’ai eu un gros coup de flemme au début du jeu. Déjà, Max ne ressemble en rien à celui des films. Il manque cruellement de charisme. Pire même, il est vraiment quelconque. Mais, c’est surtout le fait de devoir se retaper à nouveau un Open World avec toutes les mécaniques classiques qui m’a vraiment gonflé. Notamment après avoir passé 50h sur Metal Gear Solid V.

À quand Max dans Arkham Asylum ? Après tout, il est fou, non ?

Aucune réelle surprise sur Mad Max. C’est un DLC de la saga Arkham du même éditeur. Avec des courses automobiles en plus, mais la diversité en moins. Une journée dans le monde de Mad Max, c’est « je conduis, je tape, je ramasse de la ferraille et je bois de l’eau ». Même si c’est très solide (les combats sont agréables), au bout d’un moment, ça finit par devenir répétitif. En plus, les ennemis sont très classiques. Il n’y a que deux vrais boss et ils s’affrontent quand même comme un ennemi normal. On est loin de la diversité de la saga Arkham avec son rooster de malade.

Visuellement, ce n’est pas moche, mais ce n’est pas beau, non plus. Si certains paysages sont à couper le souffle, l’ensemble des modélisations est assez sommaire. On va dire que c’est dans l’air du temps. Ni plus, ni moins.

Comme sur le film, il ne faut pas chercher une histoire poignante

Par contre, il y a un vrai bémol du côté du scénario, vraiment faiblard. Si ça fait plaisir de retrouver des éléments de la mythologie comme le Dôme du Tonnerre, dans l’ensemble, c’est du très classique. Par contre, j’ai pris un petit coup de nostalgie en retrouvant Éphialtès de 300 dans le rôle du mécano.

Si je reprochais à Metal Gear Solid V de proposer beaucoup de missions inintéressantes, Mad Max s’en sort encore moins bien à l’exception de quelques fulgurances comme l’aéroport ou la blessure de Max avec son rêve complètement tcharbé. Max et sa voiture peuvent être améliorés grâce à de la ferraille. Mais pour récupérer de la ferraille, c’est lourdingue. Il faut multiplier les tâches rébarbatives. Au final, j’ai fini par n’améliorer la voiture que quand c’était nécessaire pour la quête principale où il faut compter environ une dizaine d’heures.

Par Christophe Menat, le , en direct depuis les Terres Désolées.

Image du jeu vidéo Mad Max édité par Warner Bros. Interactive Entertainment et développé par Avalanche Studios

Le jour où tu trouves une ressemblance avec Mel Gibson ou Tom Hardy, tu m’appelles ?

Conclusion

Mad Max est un jeu solide, dans la lignée de Batman version Arkham, mais n’offre rien de plus (il se permet même de régresser sur certains points). Un bon moment à passer puis basta.

+

  • Se balader dans les Terres Désolées
  • Le style Arkham

  • Contenu trop léger par rapport à un Arkham
  • Max, is that you ?
6/10
Poster du jeu vidéo Mad Max édité par Warner Bros. Interactive Entertainment et développé par Avalanche Studios

Poster de Mad Max

Advertisements
A propos de l'auteur : (2715 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.