Critique : Le Pont des Espions

« Ça aiderait ? »

Fiche

Titre:Le Pont des Espions
Réalisateur(s):Steven Spielberg
Scénariste(s): Matt Charman, Ethan Coen, Joel Coen
Acteurs: Tom Hanks, Mark Rylance, Domenick Lombardozzi, Alan Alda, Amy Ryan
Titre original:Bridge of SpiesDate de sortie:02 / 12 / 2015
Pays:États-UnisBudget:
Genre:Biopic, Drame, Histoire, Espionnage, ThrillerDurée:2h 21

James Donovan, un avocat de Brooklyn se retrouve plongé au cœur de la guerre froide lorsque la CIA l’envoie accomplir une mission presque impossible : négocier la libération du pilote d’un avion espion américain U-2 qui a été capturé.

Et si Le Pont des Espions se déroulait dans le Marvel Cinematic Universe ?
« Pardieu, l’Hydra a infiltré nos rangs ?! »

Critique

L’histoire d’amour entre Steven Spielberg et Tom Hanks reprend après Il faut sauver le soldat Ryan (1998), Arrête-moi si tu peux (2002) et Le Terminal (2004). Sans oublier, les deux saisons de Band of Brothers. Cette fois-ci, ils se sont adjoint les services des frères Coen pour le scénario. Un mélange qui promet de faire fondre la Guerre Froide.

Dès le début, le ton est donné. Aucune musique à signaler. Voilà qu’on suit un homme d’apparence banale. Très vite, on se rend compte que quelque chose ne va pas puis on comprend qu’il s’agit d’un espion ennemi. Bon, je ne vais pas continuer à raconter des conneries histoire d’installer un suspense dramatique dans cette critique. D’un, le titre aide pas mal à deviner et en plus, la bande-annonce, quoi… Revenons à nos moutons, on se met alors à suivre une filature. L’occasion idéale pour rester béat devant une reconstitution historique de très haut niveau. Il n’y a pas de doutes, on est bien devant un Steven Spielberg.

Et comme d’habitude chez le barbu, on a droit à une belle histoire humaniste. Le genre de trucs qui redonne foi en l’humanité. Qui donne envie d’enlacer nos voisins, mais pas trop quand même, je suis un Parisien avant tout 😛 . Surtout pour une fois, le côté américain n’est pas idéalisé dans l’agaçant fameux style « eux, ce sont les gentils et les Russes, ce sont des gros méchants pas beaux ». Au contraire même, on bénéficie d’un personnage fort dans chaque camp. Le héros incarné par Tom Hanks et l’espion soviétique par Mark Rylance. Une vision du monde les sépare, mais ils se respectent. Par contre, les Russes sont toujours moches… Difficile de perdre les mauvaises habitudes.

Spielberg et Hanks passent Noël chez les Coen

Le récit est d’une fluidité exemplaire, le temps s’est écoulé sans que je ne l’aie remarqué. De plus, la touche des frères Coen est bien présente avec des traits d’humour absolument délicieux. Au point qu’à ma grande surprise, j’ai pas mal ri durant la séance. Tom Hanks est toujours aussi excellent acteur et réussit à porter le film tout seul sans trop de difficulté (ça va, le mec est blasé maintenant, il ne fait même plus gaffe à sa ligne). Par contre, j’ai adoré le personnage de Rudolf Abel, l’espion soviétique. Notamment pour sa réplique fétiche et son excellent monologue sur l’homme debout.

En regardant Le Pont des Espions, j’ai eu une petite pensée pour Seul sur Mars. Les deux partagent les mêmes points forts, mais aussi les mêmes faiblesses. Ils n’offrent aucun suspense. Car désamorcé par l’humour qu’ils distillent en permanence. Pour Le Pont des Espions, ça se traduit surtout par la bouffonnerie des hauts responsables qu’ils soient de la CIA ou du KGB. D’un autre côté, comme pour Seul sur Mars, difficile de considérer cela comme une vraie faiblesse, étant donné que c’est ce qui donne leurs charmes.

Par Christophe Menat qui n’en peut plus d’attendre Star Wars 7, le .

« Allo Captain America ? »
Et voilà, le film est terminé. Cinq minutes au compteur.

Conclusion

2015 est définitivement l’année de l’espionnage. Pour boucler cette année mirifique en espions, voici leur pont, charmant récit humaniste bourré d’humour. Sans vraiment de grosse prétention, mais dont on en ressort avec le sourire aux lèvres et la satisfaction d’avoir passé un bon moment. Pas un grand Spielberg, mais un excellent film.

+

  • Délicieux récit humaniste
  • Beaucoup de traits d’humour réussis
  • Reconstitution historique impeccable

  • Pas vraiment de suspense
8/10

Affiche de Le Pont des Espions

Advertisements
A propos de l'auteur : (2751 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Silferaw

    Y a pas à dire mais Tom Hanks et Spielberg hein 😛 Un bon vieux retour aux sources 🙂

    • C’est dans les vieux pots que… 😛

      • Silferaw

        Tu vas aller voir Babysitting 2 ? :3

        • Nope. Pourquoi, tu l’as vu ?

          • Silferaw

            Ouais :p, j’avais bien aimé le premier épisode, c’est pas quelque chose qu’on voit beaucoup au ciné.

          • Alors ça vaut quoi le second ?

          • Silferaw

            ça vaut moins que le premier mais il est sympa.