Critique : Le Nouveau Stagiaire

Ce que veulent les vieux

Fiche

Titre:Le Nouveau Stagiaire
Réalisateur(s):Nancy Meyers
Scénariste(s):Nancy Meyers
Acteurs: Robert De Niro, Anne Hathaway, Rene Russo, Adam DeVine, Anders Holm
Titre original:The InternDate de sortie:07 / 10 / 2015
Pays:États-UnisBudget:35 000 000 $
Genre:ComédieDurée:2h 01

Ben Whittaker, un veuf de 70 ans s’aperçoit que la retraite ne correspond pas vraiment à l’idée qu’il s’en faisait. Dès que l’occasion se présente de reprendre du service, il accepte un poste de stagiaire sur un site Internet de mode, créé et dirigé par Jules Ostin.

« Votre copine Meryl ? Non, elle est finie. Désormais, c’est moi le diable. »

Critique

On peut dire que Nancy Meyers est une solide réalisatrice de comédie romantique/dramatique. Même si la qualité de ses films n’est pas toujours égale, ils apaisent et offrent toujours ce petit sourire béat.

Bizarrement, en 17 ans, Nancy Meyers n’a cumulé que six réalisations (Le Nouveau Stagiaire compris). Son dernier film, Pas si simple, était sorti en 2009. J’étais vraiment persuadé qu’elle en avait fait beaucoup plus. Bref, le film de Nancy Meyers qui m’a le plus marqué restera Ce que veulent les femmes où Mel Gibson récupérait la capacité d’entendre les pensées des femmes. Je me rappelle. À l’époque, j’avais 13 ans. Les femmes demeuraient un mystère pour moi (c’est toujours le cas encore) et j’avais bien l’intention de me servir du film pour comprendre ces mystérieuses créatures qui me faisaient beaucoup d’effets. Bon, j’avoue que ça ne m’a pas trop aidé, mais j’avais beaucoup aimé, surtout la partie où Mel Gibson commençait à entendre les pensées. Après, ça rentre dans un moule beaucoup trop classique et finit par s’avérer décevant. C’est d’ailleurs, un défaut qu’on retrouve dans tous les films de Meyers, Le Nouveau Stagiaire encore une fois compris.

Feel Good Bob

Je savais que Robert De Niro avait un talent pour la comédie. Les sagas Mon Beau-père et moi et Mafia Blues l’ont prouvé. Malgré tout, je suis toujours épaté de voir son talent pour la comédie. Robert De Niro restant à jamais pour moi associé à l’image du mafieux taciturne (image d’ailleurs exploitée dans les films précédemment cités). Alors, le voir, dans ce rôle de gentil papy à la retraite qui s’emmerde sévère et qui revient dans le monde du travail en tant que stagiaire a de quoi surprendre. Encore plus, en découvrant un Bob vraiment convaincant. En cela, les premières minutes du film sont excellentes par leur ton et leur façon de nous introduire dans l’histoire en provoquant immédiatement de la sympathie pour le héros.

La suite ne démérite pas en nous invitant à pénétrer dans le quotidien d’une start-up. J’ai été vraiment intéressé de découvrir la façon dont ils travaillent et l’ambiance. C’est à ce moment-là qu’Anne Hathaway fait son entrée. C’est l’heure pour les deux personnages d’apprendre à s’apprivoiser. Un jeu assez amusant, à défaut d’être original. Puis, le film prend un virage inattendu. Un virage qu’il négocie assez mal en se révélant trop pompeux et assez longuet (deux heures pour une telle comédie, ça fait un peu beaucoup). Quoiqu’il en soit, comme je l’ai précisé dans l’introduction, on ressort léger.

Par Christophe Menat l’ancien stagiaire, le .

– Mais qu’est-ce que tu as fait à ton PC ?
– Je l’ai prévenu. Je lui ai demandé « Are you talking to me ? » et il n’a pas réagi. Donc hop, j’ai tout foutu dans la corbeille et je l’ai vidé.

Conclusion

Une comédie dramatique tout à fait classique, dans le style Nancy Meyers. Un style léger dans la pure tradition du feel good movie incarné par un Robert De Niro impeccable. Il n’empêche qu’il aurait gagné à être moins long. Par exemple, en évitant ce dernier acte plutôt lourd.

+

  • Gentil papy Robert De Niro
  • Feel good movie efficace et drôle avec ça

  • Dernière partie en trop
6/10

Affiche de Le Nouveau Stagiaire

Advertisements
A propos de l'auteur : (2791 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.