Critique : La Tour Sombre

Affiche française du film La Tour Sombre avec la tagline "Leur guerre menace notre monde"

La pire adaptation de la décennie

Fiche

TitreLa Tour SombreTitre VOThe Dark Tower
RéalisateurNikolaj ArcelScénaristes Akiva Goldsman, Jeff Pinkner, Anders Thomas Jensen, Nikolaj Arcel
Acteurs Idris Elba, Matthew McConaughey, Tom Taylor, Katheryn Winnick, Jackie Earle Haley, Abbey Lee
Date de sortie09 / 08 / 2017Durée1h 35
GenreAction, Aventure, Fantastique, Horreur, Science fiction, WesternBudget60 000 000 $

Notre monde n’est pas le seul… La Tour sombre, l’ambitieux et monumental cycle romanesque de Stephen King, l’un des plus célèbres auteurs au monde, est enfin adapté au cinéma. Le dernier Pistolero, Roland Deschain (Idris Elba), est condamné à livrer une éternelle bataille contre Walter O’Dim, alias l’Homme en noir (Matthew McConaughey), qu’il doit à tout prix empêcher de détruire la Tour sombre, clé de voûte de la cohésion de l’univers. Le destin de tous les mondes est en jeu, le bien et le mal vont s’affronter dans l’ultime combat, car Roland est le seul à pouvoir défendre la Tour contre l’Homme en noir…

Il y a autant de qualités pour ce film qu’il y a d’arbres sur cette photo.

Critique

Le projet d’adaptation au cinéma de l’œuvre monstrueuse de Stephen King a débuté, il y a une décennie de ça. Entre-temps, les abandons se sont cumulés comme les apparitions de Stan Lee dans les Marvel. Il faut dire que La Tour Sombre est dur à adapter. Notamment, du fait de sa dimension épique, mais surtout à cause du mélange des genres et d’univers. En effet, il s’agit du centre de l’univers de Stephen King. Tous ses romans sont connectés, directement ou indirectement, à La Tour Sombre. Bref, le pari casse-gueule. Que dis-je ? Une tâche digne de celle de Sisyphe. Malgré tout, j’espérais que quelqu’un d’ambitieux et talentueux se frotte à l’adaptation. Après tout, on avait bien dit que Le Seigneur des Anneaux était inadaptable et pourtant Peter Jackson l’a fait.

Le chevalier Roland s’en retourna dans sa tombe

Quand nous sommes en train de regarder un film qui va devenir un de nos préférés, quelque chose d’indescriptible se passe dans notre corps. C’est le coup de foudre cinématographique. Ça arrive assez souvent dans une vie, du moins pour ma part. Par contre, l’inverse est rarissime. Personnellement, j’ai du mal à détester à 100 % un long-métrage, car je lui trouve toujours des qualités. Aussi faiblardes soient-elles. Si j’introduis ma critique avec ces mots, c’est pour faire prendre conscience de l’exploit qu’a accompli Sony avec La Tour Sombre. Ce dernier a réussi la prouesse consistant à me faire haïr un film. À chaque minute qui s’écoulait, la rage, l’aigreur et la colère montaient exponentiellement en moi. Plus la bobine défilait, plus j’exécrais l’adaptation. Le fan que je suis se sentait souillé par cette immondice.

La Tour Sombre pour les Nuls

Résumer cet échec n’est pas compliqué. Tout est raté. Un constat aussi court a le mérite d’être limpide et lapidaire. Tout ce qu’il ne fallait pas faire en adaptant La Tour Sombre, ils l’ont fait. Au lieu d’en faire une œuvre épique comme Peter Jackson l’avait fait avec Le Seigneur des Anneaux dont les romans ont servi de référence à Stephen King, ils en ont fait un « La Tour Sombre pour les Nuls ». Ils ont condensé toutes les bonnes idées de la saga pour en faire un melting pot sans saveur. Non, pire que sans saveur, dégueulasse, à faire vomir l’estomac le plus vigoureux qui ait existé. En gros, cette daube n’est qu’une immense succession d’easter eggs englobé d’un scénario série B cliché. On est à mille lieux des livres.

Le pire dans cette histoire, c’est qu’alors Stephen King instaurait une ambiance mystérieuse en suggérant plutôt qu’en affirmant. Le scénario enchaîne les explications ruinant tout mystère. Vas-y qu’on nous explique l’intérêt de la Tour Sombre. Vas-y qu’on nous explique la lutte entre le héros, Roland, et l’Homme en Noir. Si seulement, ça s’arrêtait aux explications. On simplifie aussi les enjeux à l’extrême. En résumé, j’ai eu l’impression de regarder une adaptation de La Tour Sombre à destination des enfants de moins de cinq ans. Et encore, je me trouve dur pour les enfants de quatre ans.

Idris Elba et Matthew McConaughey coulent aussi

Même les deux grosses têtes d’affiche Idris Elba et Matthew McConaughey ne parviennent à éviter le naufrage. C’est à peine s’ils le ralentissent. Le premier est un Roland pitoyable. Qui se transforme même Godefroy de Montmirail le temps de quelques scènes. Alors que le personnage du roman était un personnage de Clint Eastwood du temps de Sergio Leone, celui du film devient un bouffon sans charisme, bavard et ridicule. Seule son habilité avec ses armes a réussi à passer la frontière des livres vers l’écran. Quant à l’Homme en Noir, la perversité du bonhomme est réduite au strict minimum en étant converti en vilain du dimanche qui passe son temps à faire le méchant. Malheureusement, c’est digne d’un dessin animé pour gosses… Pour situer le problème, celui du livre est une combinaison de Ramsay Bolton et Littlefinger. Celui à l’écran est un ennemi des Power Rangers.

Précision, les acteurs ne sont pas le problème. Le souci, c’est que les dialogues sont d’une sottise à faire pâlir l’être humain le plus niais du monde. Cela, ajouté à une caractérisation des personnages sommaire, égal combo qui tue. Quant au principal protagoniste incarné par le jeune Tom Taylor, c’est le seul qui arrive plus ou moins à tirer son épingle. Mais certainement pas de quoi sauver le reste. Pire que tout ? Ote le bafou-bafouilleux est réduit à une simple blague. Le sacrilège de trop !

Flop réellement surprenant ?

Peut-on vraiment considérer comme étonnant un tel flop quand on voit la présence d’Akiva Goldsman au scénario ? Akiva Goldsman alias l’homme qui cumulait les daubes. Dans son tableau de chasse de ces deux dernières années : Divergente 2: L’insurrection, La 5ème vague, Le Cercle: Rings et Transformers: The Last Knight. Il n’était clairement pas l’homme qu’il fallait.

J’ai appris que, malgré les mauvais scores au box-office (alléluia !), ils envisageaient toujours la série télé sur la jeunesse de Roland avec le showrunner de The Walking Dead. Je n’ai qu’une chose à dire. Arrêtez-moi ça tout de suite. Jetez le tout à la poubelle. Cette Tour Sombre ne mérite rien de plus que se faire enterrer comme le pire jeu vidéo de l’histoire, E.T. the Extra-Terrestrial par Atari, pour n’être jamais déterré !

Par parti chercher un Men in Black pour lui demander de supprimer le visionnage de sa mémoire puis se faire conseiller de ne jamais aller le voir, le10 août 2017.

Roland de Montmirail.

Conclusion

En grand fan de La Tour Sombre, c’est avec un certain enthousiasme, à peine entamé par les mauvais critiques, que je suis allé voir son adaptation cinématographique. J’ai eu la mauvaise surprise de vivre la pire séance de ma vie. Le fan en moi est ressorti de la séance souillé comme jamais. Tout ce qu’il ne fallait pas faire pour adapter le chef d’œuvre de Stephen King, ils l’ont fait. Absolument toutes les erreurs possibles et inimaginables sont à l’écran. Résultat, un des pires films que j’ai vus de ma vie ! Il ne reste plus qu’une chose à faire : rebooter.

+

  • Rien, mais absolument rien

  • Tout est à jeter
1/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2770 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Vincent Barriera

    Vu hier mais franchement, je ne suis pas aussi négatif. Sur plusieurs points, on est d’accord en tout cas, à commencer par le fait de tout expliquer (l’inévitable carton au début du film). Aucun véritable personnage secondaire que des figurants, l’enjeu est pire qu’expédié à la fin et la musique ne fait pas d’effort.

    Ensuite, une incohérence assez énorme. Je n’ai pas lu les livres mais je connais assez bien l’univers de la Tour Sombre quand même pour m’être renseigné sur Internet et il y a un truc qui m’a travaillé dès le début du film. Ce dernier est censé être une suite aux livres, alors pourquoi bordel Roland rencontre Jake Chambers ??
    Les easter-egg sont plus du fan service qu’autre chose (à part l’hommage au Roi Cramoisi qui m’a fait frisonner et le livre de Misery) et au bout d’un moment, j’en pouvais plus d’entendre le mot Shining. Des effets spéciaux assez cheap aussi et des éléments à peine abordés.

    Maintenant, au rang des points positifs, le film reste divertissant, dans le sens où il est bien équilibré. L’action et le « calme » s’enchaîne de façon très fluide, il n’y pas trop d’action ou trop de calme, c’est bien dosé. Une ou deux scènes efficaces (le gunfight vers la fin) le ton reste sombre et cynique (au moins ils ont respecté ça).
    Et là où je ne suis vraiment pas d’accord, c’est pour les deux têtes d’affiche. Idris Elba est vraiment bon, surtout pour son côté désabusé et obsédé par la vengeance. J’aime ça, cet aspect « j’en ai plus rien à foutre du monde, je veux juste buter cet enfoiré », ça me fait toujours de l’effet. Les dialogues, le regard, etc, vraiment Idris est bon.
    Mais surtout MM en Homme en Noir. Alors oui, il est moins parfait que dans les livres mais pour moi, Matthew reste vraiment excellent (surtout que c’est son premier rôle de méchant). Il froid, sadique et glaçant au possible et j’adore vraiment la façon dont ses pouvoirs ont été manifestés (pouvoirs mentaux hein). Donc pour moi, les deux sont une réussite.

    Donc pour résumer, perso j’ai vu pire comme adaptation, bien pire (Catwoman, DB Evolution alors que je suis pas fan et surtotu l’horreur absolue, le pire film de ma vie, Batman et Robin) mais c’est clair que c’est pas un chef-d’oeuvre.

    • Pour le coté suite: c’est juste pour coller à la fin du roman qui est un peu particuliere. Mais même en prenant compte ce point, il y a trop de liberté prise dans cette adaptation…

      • Vincent Barriera

        Même, je défends le film sur certains points mais certainement pas celui-là.

    • Comme le dit @captainblogbuster:disqus , après avoir vu le film, le côté suite est clairement une arnaque pour justifier le tas de bousin qu’ils ont pondu. Vu la fin très particulière de la Tour Sombre, faire des changements, ça pouvait passer. Mais là, je sens bien, nan je suis même sûr, que les mecs ont sorti cette excuse pour se protéger. Et ils en avaient besoin vu la daube qu’ils ont pondu. Franchement, je n’ai envie de te dire qu’une seule. Lis les livres, c’est à des années-lumières de cette merde.

      « l’hommage au Roi Cramoisi », nan mais sérieux, c’était mauvais. Symptomatique du problème du film. Il y en avait partout. De plus, c’était trop lisible. Trop propre. Il aurait plutôt fallu faire comme dans les livres avec une référence plus discrète avec un symbole et plus enclin à provoquer le questionnement. Surtout quand elles sont taguées avec du sang.

      https://uploads.disquscdn.com/images/979925c1b0eaf3a3b8c10d07d50a1de02867d5e4abe7c85decda34cbd94e33e1.jpg

      Tu dis que ça t’a fait ça pour le Shining, dis-toi que ça m’a fait ça pour tout le reste tant ça manquait de subtilité.

      Pour les personnages, la caractérisation des personnages est catastrophique quand on sort les romans comme modèle. J’en ai déjà parlé dans la critique donc je ne vais pas en rajouter plus. Seulement que cette dualité est beaucoup plus perverse et explicité dans les romans. Dans les romans, l’Homme en Noir est bien plus subtile. Bien plus Littlefinger. Il pervertit le monde par à coups. Dans le film, c’est juste un gros bourrin sans intérêt.

      DB Evolution, j’ai jamais voulu le voir. Et je ne le verrais jamais. Par contre, j’ai plus de sympathie pour Catwoman que La Tour Sombre.

      • Vincent Barriera

        Arnaque ou pas, l’idée est merdique. Et encore une fois, niveau incohérence ça bat des records. Le film est censé se dérouler après les romans et pourtant Roland rencontre tout juste Jake. Alors à moins qu’on soit chez DC avec ses milliards de Terres parallèles, ça justifie rien. Aucune excuse, même financière.

        J’avoue que le côté lisse m’a dérangé (je connaissais déjà le symbole), surtout vu la nature du Roi lui-même. Après c’est un des rares easter egg qui m’ont fait plaisir (avec Misery et Pennywise). Perso, c’est un peu comme la mention de Morgoth dans LOTR et La Bataille des Cinq Armées : on le verra jamais et c’est dommage. Quant au Shining, c’est surtout le fait qu’il soit répété TOOOOOUUUUT LE LONG DU FILM COMME UN PUTAIN DE NOM D’OBJET RANDOM MCGUFFIN ! Une fois ça fait sourire (j’adore le Shining de Kubrick malgré les divergences avec le livre), deux fois pareil, trois fois on s’en fout, 4 fois meh, 5 fois je commençais à serrer vraiment les dents (on a compris, c’est bon).

        On est d’accord, c’est une mauvaise adaptation et oui, l’Homme en Noir aurait dû être plus subtile. Même dans les livres il n’est pas tout-puissant, ce n’est pas le Diable non plus. Mais déjà il est joué par Matthew McConnaughey donc forcément, j’aime le perso ^^. Ensuite vraiment ça va, il ne’st pas hyper subtile (voir pas du tout) mais il est vraiment glaçant et encore une fois j’adore la façon dont il utilise ses pouvoirs mentaux même si c’est un peu bizarre. Bon par contre, où sont passées les portes en craie et la nécromancie ? Pour Roland ben le truc c’est qu’il passe du mec désespéré et ivre de vengeance au sauveur généreux en une nuit.

        Le pire pour moi a été la fin, rushée au possible avec deux tirs sur la machine et c’est bon. Là vraiment, Stephen King ou pas, j’ai bien râlé intérieurement. Jackie Earl Haley aussi (putain et après on critique son Freddy ?!?).

        « DB Evolution, j’ai jamais voulu le voir. Et je ne le verrais jamais. » A la base, je n’aime pas les mangas et les animés japonais, vraiment c’est pas mon truc. Je regardais juste YuGiOh et Pokémon enfant mais le reste ne m’a jamais intéressé (les seules fictions japonaises qui m’intéressent, ce sont les KH et les FF). Après je savais deux-trois trucs sur DBZ ou DB (par exemple que 5 min peuvent se transformer en trois épisodes XD). Il passait à la télé, je me suis dit allons-y. J’ai toujours pas compris comment on a pu autoriser la sortie d’une telle…merde, j’ai pas d’autre mot (et c’est faible), dans une salle. Et pourtant encore une fois, je n’aime pas du tout DBZ ou DB mais vraiment. Le seul film que je trouve encore plus nul c’est Batman & Robin qui lui me fait à la fois rire nerveusement et trembler de rage (et je préviens tout de suite, je REFUSE d’être objectif sur ce film, même s’il avait de vraies points positifs, je les nierais jusqu’à la tombe). Donc clairement, ne le regarde jamais parce que même sans être fan de DB, c’est une horreur (doit y avoir deux bons points et quatre bonnes idées à tout péter).
        Pas à ce point-là quand même ! ^^ Nan vraiment, le Catwoman de Pitoff je peux vraiment pas même si j’admets largement que le 3/20 en tant qu’adaptation de King pour ce film-ci, c’est une bonne note.

        • Vincent Barriera

          Encore une fois, mon pb c’est que très rares sont les films que j’ai vus au ciné et que je n’ai pas aimés d’une manière ou d’une autre. Pour celui-ci, j’arrive quand même à trouver deux-trois points positifs dont ça va (en particulier les deux acteurs qui donnent quand même une vraie prestance à leur personnage). Du coup en tant que film « seul », c’est 11/20 ou 12/20 parce que je me suis quand même amusé (encore une fois, le film est vraiment bien équilibré entre l’action et le calme) mais en tant que film tiré d’une oeuvre de King, 3/20.

          • Pour moi, cette Tour Sombre, c’est mon Batman & Robin. Et comme toi, c’est vraiment très rare, les films que je rejette à ce point. L’année dernière, je n’ai eu qu’un seul comme ça, pourtant, j’en ai vu un paquet, Blair Witch.

          • Vincent Barriera

            Blair Witch mais quelle merde ce truc XD. J’ai vu que c’était la suite du film originel, j’ai lu le résumé su Wikipéprout, j’ai fait « Ok, c’est de la merde. » A partir du moment où t’essaies d’expliquer le mystère, c’est mort.

        • Je crois que tu n’as pas vu la fin des romans pour que tu trouves l’idée merdique. Si tu es sûr que tu ne vas jamais lire les romans, je te la dévoile alors. ATTENTION SPOILER, MAIS MEGA BIG SPOILER

          En fait, à la fin, Roland pénètre dans la Tour Sombre et revit sa vie en montant les marches. Arrivé au sommet, il découvre une porte. Il l’ouvre. Gros coup de lumière et boum, on se retrouve sur la première page de la saga. On comprend alors qu’il est condamné à revivre la même quête avec des subtilités qui différent à chaque fois. Par contre, cette fois-ci, il dispose du Cor d’Eld, élément vital pour l’accomplissement de sa quête et qu’il n’avait pas la dernière fois.

          On est d’accord pour le reste. Je n’ai même pas besoin d’argumenter. Les personnages ont été caractérisés à la truelle comme tu le dis avec Roland qui devient gentil en l’espace de quelques secondes. Alors que dans le roman, putain, la façon dont il se sert de ses compagnons fait parfois froid au dos. Il n’a qu’un but : sauver la Tour Sombre. Et ça compte au détriment de tout le reste.

          • Vincent Barriera

            Nan je n’ai pas lu et tu m’excuseras si j’en fais de même avec ton passage, je commence à peine à lire le premier volume pour vraiment me plonger dans cet univers ^^.

            Après j’ai bien aimé Idris mais c’est vraiment à cause de lui et pas de Roland. Mais c’est vrai que la façon dont il recharge ses armes est classe.

  • Hahaha! Honnetement, depuis Eragon et la Croisée des Mondes, je pensais pas que j’aurai pu avoir une adaptation aussi merdique que ces 2 daubes. Les gars n’ont rien compris à la Tour Sombre. Roland n’est animé que par le desir de vengeance et non par sa quete…Aucune mention du « ka », les portes, le passage à dutchhill qui est court et torché… Je ne retiens que les gunfights (et encore, c’est juste pour trouver un point positif). Au debut, je me suis dit: « 1h35? C’est tout? ». Bordel, heureusement qu’il ne durait pas plus longtemps. Bref, je decerne à ce film « le facepalm d’or »… Pas de suite, pas de serie: on arrete les frais…

    • Ah, ça, ça me fait plaisir de voir que nous sommes entièrement d’accord. Le seul truc positif du film à mes yeux, c’est la façon dont Roland recharge ses armes. Tout le reste. Poubelle !

      Pire même pour Roland, mais où donc passé le bonhomme rustre ? En deux minutes, il commence à faire les yeux doux au gamin. On essaie de nous faire avaler qu’il n’aime pas le môme. Non, mais sérieusement ? La séance où il explique le fonctionnement de la Tour Sombre. J’ai levé les yeux au plafond tant c’était risible… Le pire, c’est de se dire que c’est Idris Elba, là… Le monstre de charisme…

      Les portes, ils les ont remakées en Stargate ! Mais lol XD XD

      • Vincent Barriera

        Putain les portes, j’avoue que j’ai pas compris surtout que ça permet à Walter de voyager entre les mondes mais il pas censé pouvoir le faire à volonté en dessinant avec des craies ?

        Par contre, A La Croisée des Mondes n’était pas si nulle que ça. Eragon on va éviter d’en parler plus avant par contre…^^

        • Ils ont sûrement dû se dire que ça ferait plus classe comme ça et plus compréhensible. Voir même réaliste alors que l’intérêt de La Tour Sombre est de ne pas l’être…

          Alors qu’au contraire, je trouve qu’avoir des portes (et des véritables portes en bois) qui sortent de nulle part, ça faisait bien plus classe. Par exemple, une séquence qui a été reprise dans le film :

          https://uploads.disquscdn.com/images/da95792b694a7755799f74cb11e76041ce8c35beef25944ee69e87447da91e72.jpg

          • Vincent Barriera

            Je pense que ça aurait été plus sympa et adapté oui.

  • Silferaw

    Quel gâchis, Matthew aurait dû aller tourner autre chose :'(

    • Idris Elba aussi. Le bonhomme a vraiment du mal à se trouver un bon rôle.

  • Dreadfox

    Cette rage dans les commentaires^^

    Je n’ai jamais lu les livres et, du peu de ce que j’en sais, ils ont effectivement l’air bien mieux (cela dit, j’avais commencé un recueil de nouvelles de King, Juste avant le Crépuscule, et je n’ai pas du tout accroché au style. Trop longuet et lent j’ai trouvé, en plus j’avais grillé assez rapidement le premier twist. Vous me conseilleriez quand même la Tour Sombre?)

    Cela dit, si je vais voir le film, je vous donnerais l’avis de quelqu’un qui ne connaît (presque) rien aux bouquins d’origine 😉

    • Ah, ah, une rage justifiée ! J’avais vraiment besoin de me défouler après avoir vu cette adaptation.

      Sinon, de Stephen King, mes trois romans préférés sont de loin : Ça, La Tour Sombre (le premier volume est quand même le moins bon de tous) et Marche ou crève. Je te les conseille vraiment.

      https://uploads.disquscdn.com/images/3e015697d0cf58fbcd72de38b391b0dd4386e5e7f89feb55c858c84a046d0bbb.jpg

      En tout cas, j’espère que la nouvelle adaptation de Ça ne suivra pas la même voie (ça n’a pas l’air en tout cas). Celui que tu cites, je ne l’ai jamais lu et je n’ai pas trop entendu parler donc il ne doit pas être top 🙂

      Sinon, on connait grosso modo l’avis de ceux qui ont vu le film sans avoir lu les romans : un film sympa mais sans plus.

  • Girjul34

    Bon bein encore moins de chance que j’aille le voir! 😂😂😂

  • DarthVader0205

    Je n’ai jamais lu le livre. Et en tant que non-fan, je n’ai pas trouver ce film tellement nul. Une vrai adaptation de m*rde c’est Miss Perigrine. Et je trouve que La Tour sombre n’était pas si inintéressant que ça.

    • Ah, ah, je suis dans l’effet inverse, je n’ai jamais lu Miss Peregrine et j’ai bien aimé le film 😀

  • Captain Cook

    Vivement IT !!!