Critique : Kingsman: Le Cercle d’Or

Plus grand, plus fort… mais moins réussi

Fiche

TitreKingsman: Le Cercle d’OrTitre VOKingsman: The Golden Circle
RéalisateurMatthew VaughnScénaristes Jane Goldman, Matthew Vaughn
Acteurs Taron Egerton, Mark Strong, Colin Firth, Julianne Moore, Channing Tatum, Halle Berry, Hanna Alström, Pedro Pascal, Edward Holcroft, Elton John, Jeff Bridges, Bruce Greenwood, Emily Watson
Date de sortie11 / 10 / 2017Durée2h 21
GenreAction, Comédie, EspionnageBudget104 000 000 $

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux États-Unis. Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.

Enfin la suite du grand classique, Les Kingsmen : Les Kingsmen font du ski. Avant Les Kingsmen 3 amis pour la vie ?

Critique

Quand tu vois que le réalisateur Matthew Vaughn avait jusqu’ici refusé de faire des suites, allant même jusqu’à décliner X-Men: Days of Future Past et Kick-Ass 2, tu te dis qu’il devait être sacrément motivé pour faire Kingsman: Le Cercle d’Or. En fait, oui. Voir même trop.

De trois heures à deux heures

Je le déclare d’entrée de jeu. Cette suite est moins réussie que son prédécesseur. Par le simple fait qu’elle fait dans l’outrance. Ça m’est horrible à dire, mais difficile de placer un autre constat. Pour l’anecdote, le premier cut du film durait trois heures et quarante minutes. Bordel, trois heures et quarante minutes pour un film d’action !? La version cinéma ayant été ramenée à deux heures et vingt minutes, il y a donc une heure et vingt minutes qui ont été priées d’aller voir ailleurs au montage. Mais c’est monstrueux. Presque un film à part entière. Pour te rassurer, Matthew Vaughn parle de sortir une version longue en vidéo et je peux te dire que je serais un des premiers à la voir. Car j’ai aimé Kingsman 2. Mais pas jusqu’au point d’oublier ses défauts dont le plus gros est cette désagréable sensation d’avoir un best-of plutôt qu’un long-métrage équilibré.

Le film était trop copieux

En l’état, Kingsman: Le Cercle d’Or n’a pas réussi à m’impliquer émotionnellement à l’inverse de son prédécesseur. Tout va trop vite. C’est fun, mais ça manque sacrément d’épaisseur et de liant. On découvre une monstrueuse galerie de personnages dont mon préféré demeure le président des États-Unis incarné par Bruce Greenwood suivi de près par un Elton John en mode « ça se voit qu’il ne sait pas jouer mais on s’en fout parce qu’il est trop fun ». Bémol, cette galerie ne voit aucun travail de fond réellement effectué pour les rendre marquants.

À la place, on a donc une succession de punchlines et de répliques marrantes. Mention spéciale d’ailleurs à celle du senior au ski. Ainsi, je ne me suis jamais emmerdé (au contraire), mais ce n’est pas pour autant que j’étais excité comme une puce. D’autant plus que l’histoire sonne comme une redite du premier épisode mis à part les quelques surprises comme ce grand retour malheureusement dévoilé, au grand désarroi de Matthew Vaughn, dès la première bande-annonce. En passant, si l’histoire autour de ce retour est amusante, je trouve qu’elle aurait pu être réellement efficace et tirer des larmes. Enrichie dans la version longue ?

Quand trop d’idées tuent l’idée

Fort heureusement, il y a de l’idée. Des camions d’idées. J’ai rarement vu un film avec autant d’éléments fun par plan. Les seuls équivalents qui me viennent en mémoire sont Scott Pilgrim et Baby Driver. Et les scènes d’action… Oh mama mia, ces scènes ! De la folie pure. Du fun à l’état primitif. Ça commence d’ailleurs comme un James Bond. Quel délice de voir la caméra accompagner les héros lors de leurs mouvements, style The Raid 2. Ça donne une mise en scène très dynamique et incroyablement immersive. Après avoir vu ça, je n’ai plus qu’une envie. Qu’on donne l’autorisation à Matthew Vaughn de faire Man of Steel 2. Sa vision couplée avec la puissance, c’est à dire la liberté, offerte par Superman. Je n’ose même pas imaginer. Le carnage.

Par qui espère que la version longue va corriger certains problèmes, le13 octobre 2017.

Cette dame fait les meilleurs burgers du monde !

Conclusion

Ça me désole de le dire, mais cette suite est moins réussie que son prédécesseur sur presque tous les plans, sauf les scènes d’action (même si celle de l’église reste toujours la plus mémorable). Kingsman: Le Cercle d’Or m’a épaté par l’inventivité de sa mise en scène et le nombre élevé d’idées. En fait, Matthew Vaughn en a trop fait et on frôle l’indigestion alors que développer les personnages aurait permis une plus grande implication émotionnelle. En même temps, quand on voit qu’une heure et vingt minutes ont été coupées au montage, on se doute que ce ne sont pas les scènes d’action qui ont sauté. D’un autre côté, tant mieux, tant elles sont dantesques !

+

  • Réalisation des scènes d’action
  • Bourré d’idées
  • Certaines répliques
  • Grosse, grosse galerie

  • Trop dense
  • Narration bancale (en mode best-of)
  • Effets spéciaux parfois limite
7/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2829 articles)

Fou de cinéma depuis qu’il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Captain Cook

    Pour moi cette année (avec Baby Driver), la réalisation, le montage et visuellement c’est juste un des BEST de 2017.

    • Visuellement, ça reste discutable parce que certains fonds verts sont… Surtout à Poppyland. Ça m’a fait penser au Roi Arthur à faire le yoyo entre le moche et le sublime.

      • Captain Cook

        Oui mais a la différence ou 1/ Vaughn maîtrise parfaitement sa réalisation, il contraste en choisissant d’être dicter par sont intrigue que l’action en elle même (Wright aussi d’ailleurs). Puis par rapport a BB, bien moins de scène en « direct », c’est une autre utilisation de c’est outils.

        2/ Certain scène sont proche du kitsch….et c’est fait exprès (sérieux Poppyland quoi…), il joue/s’amuse avec ca, et il redouble encore d’effort en sachant que sont univers se le permet !

        Ensuite certain n’aime pas trop justement qu’il pousse autant sont délire…je peux comprendre, perso c’est sa qui fait que je le kif.

        • Non, je parlais des fonds verts. A Poppyland, c’est très moche (parfois, on dirait une bouillie). La jungle sonne très faux. C’est dommage parce que le décor est magnifique.

          • Captain Cook

            Ah oui, la je suis d’acc.

  • Captain Cook

    Est bien, je comprend pourquoi au U.S le film a eu une réception tiède, vu comment il égratigne (avec classe), l’Amérique !

    Peut être que je préférer (avec le temps),le 1er (moins gros dans tout les sens, plus facile a digérer ont va dire). Mais sa reste EXCELLENT. C’est toujours aussi jouissif (et encore plus),le réa prouvent qu’il est un des meilleurs réa actuellement (le visuel est juste hallucinant) !

    Il est tellement généreux avec sont film, qu’on peut parfois le trouver (lourd), mais perso c’est juste 2h20 de bonheur. Le casting est la encore excellent, de Egerton (encore plus a l’aise), en passant par Strong (CLASSE jusqu’au bout).
    SPOILER
    mais bon trés décu de ce qu’il lui arrive…a lui est a Roxy…
    FIN de SPOILER
    Ou Firth (perfect). Sans compter Julianne Moore, qui se régale dan sont rôle. Et surtout (pour moi), Pedro Pascal qui est pour moi déja CULTE !
    Gros kif.

    Non vraiment pour moi c’est une EXCELLENTE suite. Mais je peut comprendre que certain vont préférer le 1er (moins excessif), et pourtant…
    Une suite supérieur dans tout les aspect, aussi bien le visuel, que l’action que l’univers développer autour !
    Bref GROSSE réussite.

    Ah….je comprend pourquoi Vaughn a fait référence a Tom and Jerry pour la violence. J’aurais du le voir (des le 1er), mais la ca saute au yeux ^^.

    9/10

    • Ah, ah, je ne pense pas que c’est à cause de la critique de la politique américaine que le film a été accueilli tièdement. La preuve, ce n’est pas que dans ce pays qu’il a été accueilli de cette manière.

      • Captain Cook

        Le film c’est fait surtout bien « basher » au U.S !

        Et franchement quand tu vois le film, ca ne m’étonne pas. Certain ont adoré cette position la d’ailleurs, mais faut pas oublier que les U.S sont diviser…(

        • Le problème de quand la réalité dépasse la fiction… La fiction en devient fade XD

          Après si tu regardes franchouillard :

          Kingsman / Kingsman 2
          – Allociné (Presse) : 3,9/5 / 3,1/5
          – Allociné (Spectateurs) : 4,3/5 / 4,1/5
          – Senscritique : 7,2/10 / 6,6/10

          Et encore, le nombre de votes n’est sensiblement pas le même donc ça risque de chuter encore plus pour le second.

          • Captain Cook

            Yep bien dommage perso.

            Le film n’est pas parfait, mais il est clairement supérieur a nombre de block sortie au U.S cette année (encore une fois, la mise en scène de Vaughn est un pur régal), 2 de mes réa anglais (Avec Wright ^^), favoris ont un sens de la cinématographie…ont sent ici les passionner et surtout 2 cran au dessus de ce que font les ricain dans plus de 90% des block américain !

  • Dreadfox

    J’avais oublié de faire une petite critique dessus^^
    Dans le fond, pas grand chose à dire, vu que c’est excellent de bout en bout. Comme toi j’ai aussi préféré le 1er cela dit (et je regrette que My Way n’ait pas été dans le film).

    De l’action, de l’émotion, du fun, tout est bon !

    Tous les persos sont réussis (mention spécial à Poppy, même si je préférais Valentine, et au président des USA qui est une encore plus grosse crevure qu’elle^^)

    J’aime aussi beaucoup la façon de traiter Tilde. Je pensais juste à un plan cul, mais non, ils batissent une relation sérieuse et assez belle entre elle et Eggsy, c’est plutôt bien vu et ça va très bien avec le côté gentleman (sans parler de ce que ça apporte sur la fin !)
    Et d’un autre côté, j’étais mort de rire quand ils ont balancés le theme principal épique sur une scène impliquant une petite culotte (vous voyez très bien de quel moment je veux parler^^).

    Juste un chouia dommage que la première scène d’action (absolument démentiel) soit la meilleure du film^^

    Et oui, les petites piques à l’Amérique et à la société actuelle sont vraiment bien trouvés (il faut que je ralentisse le sucre…)

    • Pour le coup, je trouve justement que les émotions ne sont pas bien gérés dans le film. Je regrette justement qu’il n’y en ait pas. Du moins, à mes yeux.

      • Dreadfox

        Subjectif, mais même si le 1 était mieux géré à ce niveau, je trouve qu’il y en a pas mal.

        La relation Eggsy/Tilde très mignonne, tout ce qui tourne autour des retrouvailles avec Harry, et bien entendu Country Roads.