Critique : Dragons 2

Beurk contre-attaque

Fiche

D’après la série de livres How to Train Your Dragon écrite par Cressida Cowell
Titre:Dragons 2
Réalisateur(s):Dean DeBlois
Scénariste(s):Dean DeBlois
Voix (VO): Jay Baruchel, Cate Blanchett, Kit Harington, Gerard Butler, Jonah Hill, Kristen Wiig, Christopher Mintz-Plasse, T.J. Miller, America Ferrera, Djimon Hounsou
Titre original:How to Train Your Dragon 2Date de sortie:2 juillet 2014
Pays:États-UnisBudget:145 000 000 $
Genre:Animation, Action, Aventure, Comédie, Famille, FantastiqueDurée:1h 45

Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Harold a grandi. C’est devenu un beau gosse.

Critique

Aujourd’hui, on va parler de la suite d’un des films d’animations surprises de 2010, Dragons. Je vais vous avouer que je n’ai vu le premier épisode que des années après sa sortie suite à l’insistance du pigiste de Le blog de Marvelll : Epice. Et je l’en remercie, car ça aurait été dommage de rater une aussi belle histoire (encore plus, quand on sait qu’il est primordial d’avoir vu le premier pour davantage apprécier cette suite). Mais bon, trêve de cirage de pompes (je n’ai pas non plus envie qu’Epice prenne la grosse tête et demande à qu’on change Le blog de Marvelll en Le blog d’Epice), il est temps de s’attaquer à la critique de ce morceau que représente Dragons 2.

La première chose qui frappe sur cette suite, c’est le petit bond technologique. Les personnages sont devenus bien plus détaillés, surtout au niveau des poils/cheveux et de la texture de la peau. C’est d’autant plus flagrant avec Stoïk, le père d’Harold. Mais malheureusement, le film se manque toujours sur un point pourtant essentiel aux films épiques (ce que Dragons 2 est, assurément) : des décors grandioses accompagnés d’une réalisation à la Peter Jackson, période Seigneur des Anneaux. En effet, j’ai souvent regretté que les décors soient vides et peu riches en détails. Ce sont les deux seuls points faibles du film. Je vous les dis direct pour mieux faire l’éloge de ce bijou d’animation. Après tout, on parle probablement d’un des meilleurs animés de tous les temps.

Dragons 2 est l’Empire contre-attaque de Dragons.

Sur ce projet, le réalisateur Dean DeBlois s’est retrouvé tout seul à la barre, son compère sur le premier, Chris Sanders, s’étant focalisé sur Les Croods (autre génial film d’animation des studios DreamWorks, même si inférieur à Dragons). À noter qu’il a accepté de revenir sur la saga à condition qu’un troisième épisode se fasse aussi (cool !) car il a dans l’idée de faire une trilogie en se basant sur une des plus grandes trilogies de tous les temps, Star Wars.

Pour Dragons 2, Dean DeBlois a carrément avoué s’être inspiré de L’Empire contre-attaque. Du meilleur épisode de la saga des étoiles, il en a retenu cette idée d’enrichir un univers après en avoir posé les premières pierres. Je rajouterais même qu’il ne s’agit pas de la seule inspiration, car il en a aussi conservé cette volonté de murir. Les personnages principaux ont grandi (c’est très rare pour un animé, les personnages ayant tendance à conserver le même âge) et surtout, l’intrigue est devenue plus sombre (la froideur du twist de Dragons 2 rappelle le final nihiliste de L’Empire contre-attaque). Dragons a grandi en même temps que les enfants qui ont vu le premier épisode, il y a quatre ans. Résultat, l’histoire est un véritable bijou qui a réussi l’incroyable performance à me faire pleurer deux fois (et à échapper d’un poil à une troisième fois). Rien que pour ça, je lui dis : « Merci ». Je ne me rappelle même plus de la dernière fois que j’ai eu de telles émotions au cinéma.

Dragons 2 Image

« Non, mais ce n’est pas ça le problème. C’est juste que pour jouer à cache-cache, ça risque d’être un poil compliqué pour toi. »

Avec cette maturité, on pouvait craindre à ce que l’humour disparaisse de cette suite. Que nenni ! Certes, elle est amoindrie, mais reste toujours aussi efficace surtout en conservant la nouvelle mode consistant à faire de l’humour au second plan – c’est parfois déstabilisant, car on ne sait plus sur quel plan se focaliser tant les deux sont riches – néanmoins, ce ne sera pas une critique, car vaut mieux avoir des problèmes de riche que l’inverse.

La star du show, Krokmou le dragon d’Harold, est toujours aussi drôle. Ça reste aussi l’animal de compagnie idéal, car il mélange le meilleur du chien et du chat. On s’en est rendu compte avec ma copine, quand on a débattu après le visionnage pour savoir si Krokmou tenait du chat (ma préférence) – gestuelle féline – ou du chien (sa préférence) – la fameuse langue qui pend à l’extérieur. Au final, il tient des deux et nous laisse avec un énorme regret : pourquoi n’existe-t-il pas en vrai ? Sur cette suite, il gagne aussi en volume surtout lors de l’impressionnant climax. Dean DeBlois a déjà dit dans une interview qu’il voulait exploiter les origines de Krokmou dans Dragons 3. J’attends ça de pied ferme.

Une réussite de tous les instants.

En plus de ça, Dragons 2 offre une scène de bataille impressionnante. Non, je n’irais pas jusqu’à dire que ça va révolutionner le cinéma, ça reste quand même inférieur à ceux du Seigneur des Anneaux, mais c’est du très gros calibre surtout grâce à la présence des deux Alphas (des dragons énormes) donnant l’occasion de vivre une nouvelle fois, cette année, une bataille de Kaijus après Godzilla. Dommage, malgré tout, qu’il soit si court. Quant aux dragons, leur nombre a littéralement explosé, rendant certaines séquences époustouflantes, surtout quand on considère leurs diversités (il est rare de voir deux dragons semblables).

Parmi les nouveaux venus, je zapperais Eret, même si sa voix est celle de Kit « Jon Snow » Harington, car le personnage est vraiment secondaire (mais pas inutile, il y a un excellent running gag avec lui). On gardera en mémoire, Valka avec la voix de Cate Blanchett, je n’en dis pas plus pour ne rien spoiler (même si la bande-annonce ne s’est pas gênée de ce côté) et Drago (Djimon Hounsou), le grand méchant de l’histoire, suffisamment charismatique pour qu’on se mette à aimer à le détester. Car tout le monde le sait, dans toute bonne histoire d’aventure, il faut des bons héros, mais surtout un bon méchant : mission accomplie.

Par contre, je ne pourrais rien vous dire sur la 3D, mon cinéma ne l’ayant pas diffusé avec. Ça me met encore plus en rogne car j’ai lu que le film avait été pensé pour la 3D et non pas simplement converti comme le premier épisode. En tout cas, ça m’incitera encore plus à acheter le blu-ray 3D, même si je n’avais pas vraiment besoin de ça.

Par Christophe Menat, le .

Dragons 2 Image

Photo du village Beurk pour promouvoir la nouvelle émission phare de Vikings TV : D&CO, une semaine pour changer votre village de Vikings.

Conclusion

Après avoir eu droit à leur Seigneur des Anneaux avec Le Royaume de Ga’hoole, les enfants ont désormais droit à leur Empire contre-attaque. Ils sont gâtés, ces mômes ! Et nous aussi.

+– Émouvant
– Plus mature
– Plus beau
– Scènes d’action
– Drôle
– Décors parfois vides
9/10

Affiche

Advertisements
A propos de l'auteur : (2838 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Epice

    Ahah, ton intro m’a bien fait marrer!
    Bon alors confirmation que c’est du over-lourd, nickel. J’écoute la BO en boucle depuis 3 semaines et certaines musiques ont réussi à me foutre les larmes aux yeux… Dragons premier du nom m’avait vraiment touché et là, je crois que ce second épisode devrait bien me prendre aux tripes. Réponse dans quelques jours 🙂

    • Euh, je ne vois pas ce qu’il y a de drôle dans mon introduction, j’étais parfaitement sérieux.

      En tout cas, hâte de voir ton avis. Autant The Raid 2, je ne savais pas trop si tu allais pleinement kiffer que là, je ne vois vraiment pas pourquoi, ce ne serait pas le cas.

  • Lj

    J’ai l’impression d’être le seul connard à avoir préféré le premier…

    • Connard, je ne sais pas (je ne te connais pas dans la vie pour juger 😛 ). Mais effectivement, tu dois être un des rares à préférer le premier. Après, c’est vraiment une question d’affinité. Cette suite est plus mature. Tu dois probablement avoir gardé ton âme d’enfant donc préférer l’insouciance de Dragons.

      • Lj

        Non, je l’ai trouvé excellent et le côté mâture ne m’a pas dérangé au contraire. Juste je n’ai pas eu la claque que j’espérais prendre. Je lui mettrais un bon 8.

        J’irais peut-être le revoir.

        • D’ailleurs, l’as-tu vu en 3D ? Si oui, elle vaut quoi ?

          • Lj

            Ah oui elle est très immersive, c’est un vrai plus !

  • jesse pinkman

    Pour faire court ceux qui ont trouver le premier film vont kiffé cette suite…est ceux comme moi qui avait adoré le 1er….seront encore plus fan de ce second volet.

    Le film réussi a être techniquement beaucoup plus soigné que ne l’était le premier, mais ce permet aussi d’approfondir l’histoire des Dragons, mais aussi de l’amitié d’Harold et Krokmou(Toothless pour les amoureux de la VO), et d’explorer le passé du héros….mais chut(GROS spoiler dans la BA 2…les nul).

    Le réalisateur Dean Deblois se permet d’étendre bien plus l’univers de cette futur saga(est OUEP un 3 devrait se faire…et un 4 si tout se passe bien), est le réussie avec comme le dirait Woody »panache ».

    Les scènes aérienne, comment dire si vous avez adoré celle du 1, cette suite met la barre bien plus haut en nous offrant des plan aérien assez fous mais brillante, mais surtout d’une beauté(comme si on avait des tableau qui bouger ), il se permet bien plus de folie pour notre plus grand plaisir.

    Sans compter les scènes de bataille bien épique et entrainantes qui la aussi se révèle riche en surprise. La je vous entend venir a me demander….mais la BO du film alors….est bien mes amis la encore John Powell nous livre une magnifique compo avec en plus une collaboration du groupe Jónsi qui vient se greffer SUPERBEMENT a l’ambiance du film et nous livrer tout autant de frisson.

    Rassurez vous il y a toujours de magnifique scènes d’émotion qui ferait pleurer n’importe quel gros dur au cœur de pierre, est la on est servie. Avec toujours autant de bonne humeur et de l’humour qui tape dans le vif(pour petit et pour les grand…pour tous).

    Bref je ne lui trouve que peux de défaut, peut être un méchant un brin caricatural….mais rien qui nui au développement du film. Ou l’histoire personnel de Harold qui aurait mériter plus de temps.

    Donc OUI le film est EXCELLENT, et pour ma part surpasse le premier film. Dreamworks tient la sont saint Graal d’animation(les Shrek on montré qu’il ont vite tourner en rond…Kung Fu Panda aussi,ect), bref un avenir radieux s’ouvre a cette franchise, les seul qui pourrait empêcher cela…ce sont eux même…mais si il bossent avec autant de passion qu’il l’on fait la, qu’il prennent bien leur temps…Dragons pourrait être ce que les Toy Story était pour Pixar…des chef d’œuvre d’animations qui auront su vieillir et innover, et ces tout le mal que je lui souhaite.

    5/5