Critique : Clear History

Larry et son nombril, le film

Fiche

Titre
Clear History
RéalisateurGreg Mottola
ScénaristesLarry David, Alec Berg, David Mandel, Jeff Schaffer
ActeursLarry David, Jon Hamm, Danny McBride, Kate Hudson, Michael Keaton, Bill Hader, Philip Baker Hall, Amy Ryan, J.B. Smoove, Eva Mendes
Titre original:Date de sortie:10 août 2013 (USA)
Pays:États-UnisBudget:
Genre:ComédieDurée:1h 40

Nathan Flomm est un ancien responsable marketing d’une entreprise de voitures électriques mis à la porte suite à une dispute avec son patron. Publiquement humilié, il doit abandonner ses 10% de parts valant des milliards. Dix ans plus tard, Nathan a changé son nom pour celui de Rory DaVore et s’est exilé sur une petite île bordant le Massachusetts. Cependant, lorsque son ancien patron débarque chez lui pour rénover sa maison de vacances, il se promet de prendre sa revanche et de tout faire pour le chasser de l’île.

Critique

Quand le réalisateur de Paul et SuperGrave s’associe à l’équipe derrière Seinfeld et Larry et son nombril pour un téléfilm HBO, je réponds présent. Et puis bon, t’as vu le casting aussi !

Le long-métrage ressemble à une version longue d’un épisode de Larry et son nombril. On retrouve le même genre d’humour basé sur une observation du quotidien comme par exemple avec la scène au restaurant où les couverts sont posés directement sur la table. Le tout porté par un Larry David poursuivi par la poisse (bien plus tenace ici que sur Larry et son nombril).

Les scènes s’ensuivent, on se marre bien et on est épaté par le casting ne donnant pas l’impression d’être devant un téléfilm. Surtout les acteurs s’amusent (vu que c’est contagieux, on s’amuse aussi) et n’hésitent à s’auto-parodier. Certaines répliques sont délicieuses, ma préféré va à celle de Danny McBride quand il retrouve Larry sur le bateau vers la fin du film.

Malgré tout, difficile de se montrer pleinement convaincu, la faute à une intrigue pas assez poussée malgré un pitch prometteur. On s’imagine des trucs géniaux, mais finalement c’est assez ringard. Soulignons tout de même un final à contrepied digne de la légende de la poisse de Larry. Dommage, car il y avait du matériau.

Conclusion

Typiquement le genre de long-métrage sympa à regarder, histoire de se détendre. N’en attendez pas plus. Une bonne comédie, ni plus, ni moins.

+– Le style Larry et son nombril
– Drôle
– Un joli casting
– Intrigue mollassonne
5/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2751 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.