Critique du Baron : Overwatch

Image du jeu vidéo Blizzard Entertainment développé et édité par Blizzard Entertainment

La nouvelle claque de Blizzard : Overwatch !

Fiche

TitreOverwatch
ÉditeurBlizzard Entertainment
DéveloppeurBlizzard Entertainment
Plate-formePC, PlayStation 4, Xbox OneDate de sortie24 / 05 / 2016
GenreAction, FPS, MMOTesté surPC

Critique

Overwatch est un FPS multijoueur dont les adjectifs seraient compliqués à trouver car c’est clairement une claque dans notre face qu’a réussi à nous mettre Blizzard !

Petit coup d’histoire avant de rentrer dans le sujet.
Depuis déjà pas mal d’année, Blizzard nous parle d’un nouveau jeu gigantesque avec comme nom de code « Projet Titan ». On en entend parler de temps à autre puis, silence complet. Pas trop étonnant venant de Blizzard qui communique rarement pour le malheur de ses fans. Puis, il y a de cela 1 an, Blizzard nous informe que le « Projet Titan » est abandonné. Les raisons sont encore inconnues aujourd’hui pourtant, certains travaux du jeu sont réutilisés pour nous sortir Overwatch.

Le jeu sorti le 24 mai sur PC, PS4 et Xbox One à 3 prix différents :
– 40 euros pour le jeu simple
– 60 euros pour le jeu plus quelques skins et d’autres avantages pour les différents jeux de Blizzard
– 135 euros pour le collector regroupant les skins, une statue de Soldat 76, un steelbook, la bande originale et 12 cartes postales.

Aujourd’hui, Overwatch est présent dans 7 millions de foyer (toutes plates-formes confondues). Autant parler d’un très bon lancement de la part de Blizzard.
Mais trêves de bavardages, rentrons dans le sujet !

Overwatch est excellent mais pourquoi ?
Tout d’abord au niveau des graphismes.
Le jeu est vraiment magnifique, les décors sont soignés, les personnages sont sublimes et le tout dans un effet d’animation qui ferait pâlir Pixar. Les quelques cinématiques de personnage nous montrent d’ailleurs la richesse de l’univers d’Overwatch et de l’histoire de ses personnages. Chacun a ses répliques (amusantes pour certaines), son look et ses capacités.

Le gameplay n’est pas novateur. La première chose que j’ai pensée en y jouant est qu’il ressemble à Team Fortress 2.
Il y a des DPS, des utilitaires, du tank et du soutien (healeur). Mais comme le veut Blizzard pour presque tous ses jeux, une bonne équipe équilibrée est une équipe qui gagne (dans la logique).
Les personnages ne sont pas égaux entre eux. Puisque Overwatch prévoit de devenir un FPS lié à l’e-sport, tous les personnages ont des avantages et des faiblesses selon les adversaires. Exemple : Reinhart, qui est un tank pouvant utiliser un écran (bouclier) de 2000 points de dégâts, se fait laminer par un Bastion en mode sentinelle pouvant tirer 200 balles avec sa gaintling. Du coup, au revoir l’écran et au revoir le tank. Malheureusement, les personnages en sont pas encore équilibré et cela peut nuire aux parties si le joueur sait très bien le jouer…
Chaque personnage a donc son arme principale (certaines ont un deuxième mode de tir), une capacité avec la touche E et un effet spécial avec la touche MAJ Gauche (un sprint, une roulade, un grappin, une grenade, etc). Ils ont aussi une capacité ultime qui sera avantageuse pour toute l’équipe s’il est bien placé. On retrouve donc un côté tactique sur son positionnement et cela peut retourner une partie qui pouvait être perdue d’avance.

Le contenu est assez conséquent en terme de map bien que redondant. Soit vous tomberez sur une mission d’escorte, soit sur une mission de prise de position. Une équipe devra soit protégé le lieu, soit l’attaquer. En général, le jeu se résume à ça pour l’instant.

Il y a différents modes de jeu. Vous avez le champ d’entraînement afin de vous familiariser avec les personnages et d’apprendre à les manier, le mode partie rapide où vous rejoignez une partie contre d’autres adversaires humains, le mode contre des bots (avec 3 difficultés) et le choc du moment. Tous les mardis, ce mode changera.

Dans la Galerie des héros, vous pourrez personnaliser vos personnages avec des postures différentes, des répliques, tags, costumes, etc.
D’ailleurs, à chaque niveau, vous obtenez un coffre qui contient 4 éléments différents.

Les devises du jeu sont un moyen d’avoir de l’argent fictif et de débloquer des éléments que vous souhaitez sur vos héros.
Il est évidemment possible d’acheter des coffres avec de l’argent réel.

Par qui poserait bien des jours de congé pour pouvoir jouer plus, le13 juin 2016.


Conclusion

Overwatch est clairement une grosse surprise de la part de Blizzard. Eux qui n’ont clairement pas pour habitude de se lancer dans un monde déjà envahi par une masse importante de jeux FPS (Call of, Battlefield…), ils ont réussi à sortir un jeu révolutionnant le genre avec sa masse importante de personnages aux capacités différentes. Ici, ce n’est pas l’arme qui fera de vous un tueur mais bien le skill et la tactique. Pourtant, on attendait plus de modes de jeu que du simple escorte et prise de position. C’est trop répétitif et c’est bien dommage…

+

  • Des graphismes éblouissants
  • Un jeu impulsif
  • Customisation des héros
  • Un choix conséquent de héros

  • Objectifs répétitifs
  • Pas de mode classé
  • Pas de mode campagne malgré un monde qui ne demande qu’à être découvert
  • Déséquilibre entre les personnages trop flagrants
Trophée8/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (11 articles)

Un geek sur les jeux vidéos depuis le Gameboy quand il eut 3 ans, a continué au point de faire des overdoses sur tous les genres de jeu. A même travaillé dans diverses grandes enseignes de vente vidéo ludique pour vous dire à quel point il a besoin de sa dose !

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.