Critique : American Ultra

Projet X 2: Projet Ultra

Fiche

Titre:American Ultra
Réalisateur(s):Nima Nourizadeh
Scénariste(s):Max Landis
Acteurs: Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Topher Grace, Connie Britton, Walton Goggins, John Leguizamo, Bill Pullman, Tony Hale
Titre original:Date de sortie:19 / 08 / 2015
Pays:États-UnisBudget:
Genre:Action, ComédieDurée:1h 35

Une comédie d’action à propos de Mike Howell dont la vie paisible et sans ambition avec sa petite amie Phoebe se retrouve soudainement chamboulée. À sa grande surprise, Il est en fait un agent dormant surentrainé dont la mémoire a été effacée. En un clin d’œil, son passé refait surface et Mike se retrouve au milieu d’une opération gouvernementale visant à l’éliminer. Il va alors devoir faire appel à ses capacités insoupçonnées d’agent secret pour survivre.

« Oh merde, Batman m’a démasqué. »

Critique

Il suffit parfois d’un petit rien pour devenir bankable. Qui aurait pu imaginer que Projet X aurait un tel succès ? Quoiqu’il en soit, son réalisateur Nima Nourizadeh nous livre sa nouvelle réalisation avec Jesse Eisenberg et Kristen Stewart. Un projet non pas X (dommage, diront les fans obsédés de Kristen), mais Ultra !

Encore une fois, c’est la bande-annonce qui m’a tapé dans l’œil. Je l’avais commencé comme ça, sans rien attendre, et boum, je suis tombé des nues en découvrant le pitch complètement taré et doté d’un petit air de Rambo: First Blood avec ce jeune homme un peu à l’ouest qui se révèle être une machine à tuer entraînée par le gouvernement.

Jesse Eisenberg vs. the World

American Ultra mélange tant de genres qu’on peut facilement avoir le tournis, un peu à la manière de Scott Pilgrim. Pour ma part, ce n’est pas vraiment un mal de tête que j’ai ressenti, mais plutôt un certain détachement. Car si on s’éclate bien dans la première partie (et ce, même en ayant vu la bande-annonce), difficile d’être convaincu par la deuxième. Principalement à cause de ce méchant très (trop) agaçant. Incarné par Topher Grace, ce dernier est si ridicule qu’il noie toute tension dramatique. Franchement, sa motivation est si pitoyable qu’elle m’a empêché de réussir à rentrer dans le film. Si on compare avec Kingsman: Services secrets, autre film d’espionnage teinté d’action et de comédie, ça fait pâle figure. Surtout quand on compare avec les motivations du personnage de Samuel L. Jackson. C’est un petit rien, mais ça suffit pour ruiner une grosse partie du plaisir.

C’est dommage, car pour le reste, le long-métrage de Nima Nourizadeh fait le job surtout lors des gunfights, réellement jubilatoires (voir les corps se décomposer sous les balles, miam). Jesse Eisenberg est à fond les manettes dans son rôle et arrive à se montrer convaincant dans les scènes d’action. Par contre, niveau humour, il ne m’a jamais fait rire, pourtant, il y va à fond les manettes avec une gestuelle exagérée. C’est un autre mal du film, il se veut drôle, mais l’est rarement. Kristen Stewart qui arbore une magnifique coloration rouge-orangée tient aussi la route. Les deux sont émouvants via leur love story. Dommage donc que le jeu de l’actrice laisse trop facilement deviner le twist, ruinant ainsi l’impact de ce dernier. Le reste du casting est correct, sauf pour Walton Goggins qui, lui, est au-dessus du lot en Rieur. C’est décevant que l’équipe du film n’ait pas davantage approfondi les ennemis. À l’arrivée du Rieur et Grue, on pouvait espérer que le film offre un panel de méchants charismatiques, un peu comme The Raid 2, mais non.

Par Christophe Menat, le .

« The Red Capes are coming… Batman, j’ai appelé Superman. Tu vas voir ce qu’il va te mettre dans la gueule. »
À suivre en 2016 dans Batman v Superman.

Conclusion

American Ultra est vraiment généreux, mais souffre de faiblesses rédhibitoires à ce niveau comme un méchant ridicule, un humour rarement efficace et une certaine prévisibilité. Encore plus quand on compare à Kingsman. Toutefois, ça ne l’empêche pas d’être un film fun dont au moins un visionnage s’impose.

+

  • Pitch barré
  • Mélange les genres
  • Gunfights efficaces (avec du sang partout)
  • Walton Goggins

  • Méchant trop ridicule
  • Sans réelle surprise dans son déroulement
  • Du côté de l’humour, ça aurait pu être mieux
6/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2838 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.