Critique : Les Agents du SHIELD – Saison 1

Poster d'Agents of S.H.I.E.L.D. - Saison 1
N’attendez plus les films

Fiche

Intégré au Marvel Cinematic Universe
Titre:
Les Agents du SHIELD
Créateur(s):, ,
Showrunner(s):, ,
Acteurs:, , , , ,
Guest-stars:, , , , , , ,
Titre original:Agents of S.H.I.E.L.D.Saison:
1
Pays:États-UnisNombre d’épisodes:22
Genre:Action, Drame, Espionnage, Fantastique, Science-fictionFormat:42 mn
Diffusion d’origine:24 septembre 2013Chaîne:

L’agent Phil Coulson retourne au sein de l’organisation mondiale du maintien de l’ordre, le S.H.I.E.L.D. (Strategic Homeland Intervention, Enforcement and Logistics Division). Il réunit alors une petite équipe d’agents, extrêmement bien entraînés, afin de s’attaquer aux affaires qui n’ont pas encore été classées ayant un trait à l’étrange et à l’inconnu.

Agents of S.H.I.E.L.D. Photo

Ming-Na Wen est comme Ribery, elle aime bien faire des blagues.

Critique

La première incursion du Marvel Cinematic Universe dans le monde des séries TV, avant Daredevil et ses amis, était guettée de près. Allons-nous avoir droit à une série se contentant de faire sa vie en dehors des films et mettre en avant le sidekick légendaire de Nick Fury, l’agent Coulson ? Ou au contraire, un véritable prolongement hebdomadaire du Marvel Cinematic Universe ?

C’est la deuxième option que privilégie Agents of S.H.I.E.L.D.. Si les impacts du film Thor : Le monde des Ténèbres sont assez mineures : un épisode où Dame Sif débarque pour arrêter Lorelei et un autre où une arme Asgardienne fout le boxon. Par contre, celles de Captain America : Le Soldat de l’Hiver sont dramatiques et bouleversent totalement les enjeux via un twist de ouf (le genre qui nous fait kiffer les séries). En même temps, c’est normal vu que l’agence du S.H.I.E.L.D. est directement concernée dans les aventures de la légende vivante. Cela illustre surtout un point, la série devient encore plus poignante si on la suit en même temps que l’actualité des films car cela forme vraiment un seul univers cohérent où quelques guest stars viennent faire des apparitions comme Maria Hill, Dame Sif ou encore Nick Fury.

Pour le style, la série conserve la touche du Marvel Cinematic Universe, à savoir un mélange d’humour, d’action et de super pouvoirs, et ce, directement dès le premier épisode. Néanmoins, il faut tout de même reconnaître que la série a un peu de mal à démarrer. Non, je n’irais pas jusqu’à dire que le début est mauvais, ça reste sympa à suivre, mais il n’y a rien qui se démarque de la concurrence. On a même parfois l’impression d’avoir une transposition de la série de Joss Whedon, Buffy contre les Vampires, dans l’univers Marvel, avec des individus à pouvoirs à la place des monstres. Ce n’est qui n’est pas une si mauvaise chose quand on connaît les qualités de la série dont les dentistes sont fans, grandes canines oblige.

Les fans Marvel seront aux anges.

Mais, un véritable changement s’exerce au bout de quelques épisodes. Tout le monde prend ses marques. Que ce soit les showrunners, les scénaristes ou les acteurs, tous rentrent en symbiose pour délivrer des aventures palpitantes et servies par des effets spéciaux plutôt corrects (quand on compare à la concurrence). Surtout l’intrigue de fond évolue réellement, car malgré ses 22 épisodes, on ne peut que rarement pester devant une stagnation. Il y a beaucoup de changements entre le premier et le dernier épisode de la série. Agents of S.H.I.E.L.D. est très plaisant à suivre et est même devenu le rendez-vous de la semaine dans mon foyer. Après tout, comment bouder une série dont on sait que chaque épisode offre un combo d’humour, d’action et de suspense (qu’est-ce que T.A.H.I.T.I. ?). Parfait pour se détendre après une longue journée de travail. Ce n’est pas toutes les semaines que je regarderai True Detective.

Parmi l’équipe du S.H.I.E.L.D., si on pense très fort au début à l’équipe de Buffy, on est satisfait de voir que les intrigues amoureuses parfois dégoulineuses de la série de Joss Whedon sont traités de façon adulte (en même temps, on ne parle plus de lycéens) et sont même mineurs. Chacun a sa particularité et personne ne se ressemble vraiment. Ce qui permet de constituer rapidement une dynamique collective. Et il faut savoir aussi que l’équipe est mobile donc détachée de l’agence. Ce qui permet d’éviter un quotidien routinier (on en voit du pays). Au rayon des méchants, difficile d’en dire plus sans spoiler, mais j’ai été pas mal satisfait. Surtout la dame aux robes de fleurs (Ruth Negga) qui ne cesse de me fasciner malgré son ton méprisant ou encore, D…

Agents of S.H.I.E.L.D. Photo

Un agent du S.H.I.E.L.D. est toujours en noir.

Conclusion

Agents of S.H.I.E.L.D. est la première tentative de la Maison des Idées de pénétrer dans l’univers des séries TV tout en conservant le style des films. Malgré des audiences en berne (démarrage à 12 millions avant de stabiliser autour de 6), la série reste suffisamment solide pour être agréable à suivre. En tout cas, vivement la saison 2 surtout après les deux cliffhangers.

+– Le style Marvel respecté
– La cohésion avec le Marvel Cinematic Universe
– Personnages attachants
– Du fun, de l’humour et du suspense
– Une intrigue de fond qui évolue
– Les petites séquences à chaque fin d’épisode
– Un petit moment à patienter avant que le tout se mette en place
Trophée8/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2694 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.