Critique : Melancholia

Après nous avoir retourné avec son Antichrist dont le générique du début restera dans les annales du cinéma, Lars Von Trier remet ça avec Melancholia.

Advertisements