Critique : Do Not Disturb

Do Not Disturb repose sur une idée simple et amusante : et si deux meilleurs amis complètement hétérosexuels décidaient de faire un film porno gay juste tous les deux afin de tenter une expérience pour le moins surprenante ?

Advertisements

Critique : Killer Joe

Le grand retour du réalisateur William Friedkin se fait avec Killer Joe. Il faut dire que le bonhomme ne s’est jamais démarqué hormis sur deux fulgurances qu’il a signé coup sur coup : French Connection et L’Exorciste.

Critique : The We and the I

The We and the I, littéralement Le Nous et le Je. Derrière ce joli titre se cache une excellente idée. Michel Gondry, réalisateur du très estimé The Green Hornet et du magnifique Eternal Sunshine of the Spotless Mind veut nous parler du comportement changeant de l’Homme et de la Femme, nous ne réagissons pas pareil selon que nous sommes seuls (le Je) ou en groupe (le Nous).

Critique : 5 ans de Réflexion

5 ans de réflexion est né sous l’impulsion d’un trio très connu dans le monde de la comédie : Judd Apatow, Nicholas Stoller et Jason Segel. Malheureusement, le film a connu une diffusion au cinéma catastrophique ruinant son exploitation en France, déjà il est sorti avec de longs mois de retard (à peine un mois avant la sortie du blu-ray américain proposant le français). On avoue avoir du mal à comprendre mais il semble qu’il s’agit de la Jason Segel malédiction : Les Muppets Le Retour avait connu le même mal (malgré un beau succès au box-office américain, il est sorti directement en DVD/Blu-ray chez nous).

Critique : The Interrupters

Actuellement en mode docu, je me suis donc lancé sur The Interrupters, largement acclamé par la critique et les spectateurs même s’il n’a jamais vu le jour dans nos contrées. Quel dommage tant la force émotionnelle qui s’en dégage est époustouflante. C’est simple, je n’avais pas autant pleuré durant deux heures depuis La Ligne Verte.