Critique : S.O.S. Fantômes

Après un bashing sexiste et machiste sans précédent, cette cuvée de 2016 de S.O.S. Fantômes sort dans les salles. La résurrection de la franchise ?

Advertisements